[Besançon] En taule pour avoir volé de la nourriture dans un supermarché

« Je suis à jeun ! »

Besançon. La parole flasque, le verbe empâté, le regard chaloupé et de la houle dans les guiboles, le prévenu assure pour autant que « tout va bien, je vous dis que je suis à jeun ! Arrêtez avec ça, je vous dis que je suis à jeun ! » Il est vrai que ces dernières vingt-quatre heures, placé en garde à vue, il n’a bu que de l’eau. Reste que, de son propre aveu, il a forcé sur les cachets samedi dernier.

À ses dires, il aurait gobé pas moins de vingt médicaments anti-épileptiques initialement destinés à son père malade avec lequel il vit. Sont-ce les effets de cette imposante pharmacopée ? Toujours est-il que, ressorti mardi du commissariat avec une convocation devant le tribunal pour le mois de septembre suite à un vol de denrées dans un supermarché, il a récidivé deux heures seulement après, cette fois au Casino des Chaprais.

Ce n’est pas tant la nature des produits volés (des pistaches, pâtes d’amande et autres nems) qui lui valent sa présentation en comparution immédiate, mais bel et bien la répétition des larcins dans un délai très rapproché, conjuguée aux treize condamnations figurant déjà sur le casier de l’intéressé, âgé de 20 ans.

Autant d’éléments rappelés par le procureur Grécourt avant de requérir son placement en détention provisoire dans l’attente de son procès, le jeune prévenu ayant demandé un délai pour pouvoir préparer sa défense.

EXAMEN MÉDICAL

Celle-ci, assurée par M e Dravigny, fait part de son impossibilité d’avoir « une discussion cohérente » avec son client et s’interroge sur la nécessité d’une expertise psychiatrique de ce dernier, « qui n’a pas volé par nécessité, car il avait l’argent nécessaire pour payer ces denrées, et ne s’explique pas lui-même ces gestes ».

Le tribunal a, sans surprise, prononcé le placement en détention préventive de l’intéressé dans l’attente de son procès, prévu le 10 août. « Nous avons considéré que ce n’était certes pas l’idéal de vous envoyer derrière les barreaux, mais qu’il était beaucoup plus dangereux de vous remettre en liberté », lui a expliqué le président. Après lui avoir indiqué qu’il devrait en outre se soumettre à un examen médical avant sa prochaine comparution.

Torchon local – L’Est Répugnant, 27/07/2012

Une réflexion sur “[Besançon] En taule pour avoir volé de la nourriture dans un supermarché

  1. Pingback: « Je suis à jeun ! » e a Fabrica di Roma ma che passeggi????? | controappuntoblog.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s