[Egypte] Attaques incendiaires contre le pouvoir et sa police: 12 émeutier.e.s arrêté.e.s – Le Caire, 26-27 avril 2013

Egypte: 12 membres du « Black Bloc » arrêtés devant la présidence

LE CAIRE — La police a arrêté 12 membres du « Black Bloc », un mouvement qui prône la violence contre le pouvoir en Egypte tenu par les Frères musulmans, après une attaque nocturne contre le palais présidentiel au Caire et l’incendie d’une voiture de police, a rapporté samedi l’agence Mena.

« Les forces de sécurité ont arrêté 12 jeunes qui étaient parmi les émeutiers lors des événements vendredi aux abords du Palais présidentiel » à Héliopolis, a indiqué l’agence officielle citant une source des services de sécurité.

1

Des poursuites seront engagées contre les suspects, accusés d’avoir lancé des pierres et des objets incendiaires dans l’enceinte du Palais et d’avoir mis le feu à un véhicule de la police, a précisé cette source.

topelement

Des échanges de jets de pierres ont opposé vendredi soir policiers et membres du « Black Bloc ». Des témoins ont affirmé à l’AFP que la police avait tiré des gaz lacrymogènes pour disperser ces manifestants masqués.

Des vidéos diffusées par la chaîne privée ONTV ont montré un véhicule de la police en feu aux abords du palais.

La télévision officielle a de son côté affirmé que « les affrontements entre la police et les Black Bloc devant le palais ont fait 20 blessés ».

Selon une source de sécurité, trois membres des forces de sécurité, dont deux officiers, figurent parmi les blessés.

Le procureur général égyptien Talaat Abdallah avait ordonné la semaine dernière l’arrestation de 22 membres de ce groupe, accusés de « terrorisme ».

Des manifestants, cagoulés ou masqués, parfois vêtus de noir de la tête aux pieds, sont apparus en janvier au Caire et dans d’autres provinces, se réclamant du « Black bloc », un mouvement prônant la violence et n’hésitant pas à affronter les forces de l’ordre et les Frères musulmans, dont est issu le président Mohamed Morsi.

Sur leur page Facebook, les militants se définissent comme « une génération issue du sang des martyrs » de la révolte de 2011 qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir et se disent des « martyrs en puissance ».

L’Egypte traverse depuis des mois une profonde crise politique émaillée d’affrontements meurtriers entre partisans et adversaires de M. Morsi.

Les environs du palais d’Héliopolis ont déjà été le lieu de tels affrontements, en décembre lorsque des heurts avaient fait dix morts parmi les anti et les pro-Morsi.

Leur presse – AFP, 27/04/2013

[Québec] Voiture de police incendiée – Montréal, nuit du 15 au 16 mars 2013

Dans l’esprit de la marche passée du 15 mars, une voiture de police a été incendiée dans la soirée du 15 mars, au poste de police 33 au Parc-Ex, à Montréal. Cette action a été faite en complément de la 17ème manifestation annuelle contre la police (et leur brutalité) qui a eu lieu plutôt ce jour-là.

Nous envoyons également un message de soutien à Marco Camenisch dans ses luttes à l’intérieur de la prison en Suisse.

Traduit de Anarchist News, 18/03/2013

[Italie] Une trentaine de sans-papiers affronte la police devant l’office de l’immigration suite à des refus de régularisation – Naples, 25 octobre 2012

Ce jeudi 25 octobre, des dizaines d’immigrants ont pris d’assaut le poste de police aux frontières de Naples (l’ufficio immigrazione della Questura di Napoli) en fin de matinée à Naples qui est situé Via Galileo Ferraris.

Leur colère est liée au fait qu’ils n’aient pas été régulariséEs lors de leur passage au poste de police de l’immigration.

Des voitures de police, garées devant le bureau de l’immigration, ont été endommagées pendant les affrontements (dont un véhicule aurait été incendié). L’émeute a débuté juste après le rejet de régularisation de la trentaine de sans-papiers, qui attendaient l’obtention de papiers.

5 immigrants ont été arrêtés durant les affrontements, alors qu’une dizaine de policiers ont été blessés.

Résumé à partir d’articles de leur presse italienne, 25/10/2012

[Grèce] Attaques incendiaires contre la police à Athènes – Nuit du 29 au 30 septembre 2012

Athènes : Un “commando” attaque avec des molotovs une escouade de la police anti-émeute à Exarchia

Nous avons attaqué le samedi 29 septembre à minuit une escouade de MAT [police anti-émeute] dans la rue Harilaou Trikoupi avec des cocktails molotovs. Cette action est une réponse réflexe au clouage au pilori de compagnons et combattants à travers la publication de leurs photos, peu après leur arrestation le jour de la mobilisation pour la grève. S’ils pensent que des méthodes répressives violentes et la vague de désir terroriste nous intimidera, alors ils seront lamentablement déçus.

Résistance par tous moyens et tous temps avec rage et conscience
SOLIDARITÉ AVEC TOUS LES DIGNES OTAGES DE LA DOMINATION
RIEN N’EST FINI. TOUT CONTINUE…

Des compagnons en solidarité

Traduit du grec d’Indymedia Athènes par Contra-info, 1er octobre 2012

Les flics ont publié des photos et des détails de 9 des 23 manifestants arrêtés le 26 septembre à Athènes, demandant une fois de plus à des citoyens respectueux de la loi de faire les balances. Après que les arrêtés soient sous le coup de procédures judiciaires (adultes et mineurs, beaucoup sont sérieusement blessés) il a été rapporté qu’ils ont été remis en liberté -certains sous de sévères conditions restrictives, plusieurs attendant un procès futur. (Nous mettrons à jour dès qu’il y aura des informations confirmées.)

Attaque nocturne contre le poste de police de l’Acropole

Tel que l’ont rapporté les médias traditionnels, dans la nuit du 29 au 30 septembre, le commissariat de police de l’Acropole à Athènes a été attaqué.

Au total, sept véhicules ont été incendiés – une voiture de patrouille de police, une voiture de police banalisé, quatre motos (trois d’entre elles de la police) et deux voitures qui avaient été confisqués par la police. Il n’y a eu aucune arrestation.

Traduit de l’anglais d’Occupied London, 30 septembre 2012

Ci-dessous la revendication écrite (et les photos de l’attentat), traduite du grec d’Indymedia Athènes par Contra-info;

Nous avons attaqué le commissariat de l’Acropole dans la nuit du samedi 29 septembre 2012 avec des barils d’essence et des cocktails molotovs et nous avons brûlé l’entrée ainsi que des voitures et motos parquées sur la route devant le commissariat, celles-ci étant de fonction, appartenant personnellement à des flics et confisquées.

C’était un mouvement dynamique réfléchi en réponse à l’orgie d’oppression policière dans un style de junte que nous avons tous expérimenté le jour de lagrève générale le 26 septembre, avec les centaines de détentions, les arrestations, l’humiliation publique des arrêtés, les gazs et les tabassages aux pré-rassemblements dans les quartiers d’Athènes et la manifestation. Les bâtards de la police grecque, de la direction jusqu’au petit flic gardant un commissariat, devraient savoir que rien ne reste sans réponse.

Leurs méthodes oppressives et vengeresses contre ceux qui se tiennent hauts contre la barbarie de nos jours, non seulement ne nous effrayent pas mais arment nos esprits et mains. La guerre fait rage et la meilleure défense a toujours été l’attaque et l’attaque surprise. Ainsi les gardiens de l’ordre et leurs supérieurs doivent être prêt à payer le prix, en équipement et en prestige.

P.S. : La même chose vaut pour les morveux des DELTA et DIAS qui, en plus de tout le reste, ont aussi attaqué la nuit dernière la manifestation antifasciste à moto, battu et arrêté des compagnons. Nous avons pleins de plans à faire et nous leur gardons les meilleurs… Solidarité avec les arrêtés.

P.S. 2 : Des salutations incendiaires et des poings levés à tous les compagnons qui passent en procès pour l’organisation révolutionnaire de la Conspiration des Cellules de Feu le 8 octobre.

Honneur pour toujours au compagnon Lambros Foundas qui fut, est et sera à toujours à nos côtés à chaque moment dans l’attaque.

[Allemagne] Brèves du désordre d’août 2012

Un véhicule de police incendié à Rottweil – 27 août 2012

Des inconnus ont tenté d’incendier avec un projectile incendiaire un véhicule de police police banalisé. La police a annoncé lundi, que le véhicule était garé sur le parking protégé du commissariat. L’auteur a jeté un engin incendiaire sur la voiture par-dessus une clôture.

L’incendie n’a pas été suffisant.

Traduit de l’allemand de directactionde (d’un article de leur presse du sud-ouest) 

________________________________________________________________

Berlin: Attaque à la peinture d’un pôle-emploi:

Reçu et transmis par DirectActionde:

« Nous avons attaqué, dans la nuit du 21 au 22 août 2012, le pôle-emploi de la Berlichingenstrasse à Berlin avec de la peinture rouge. Nous voulons sensibiliser le public sur le rôle des centres d’emploi dans le système capitaliste.

Ils sont un outil de la classe dirigeante, afin d’exploiter la majorité des gens et à les supprimer.

Nous sommes utilisés par la pression de l’agence pour l’emploi parce que nous nous soumettons à l’oppression capitaliste.

Leurs moyens sont les délocalisations forcées, le travail forcé dans des emplois sans avenir à 1 euro et un harcèlement humiliant. Les jeunes sont contraints sous la menace de privation de pouvoir dans les relations de formation inférieurs.

Défendez-vous ensemble!
Organisons la lutte des classes par le bas! « 

De la presse de la police: 

Des inconnus ont endommagé la nuit dernière la façade d’un centre pour l’emploi à Moabit. Un gardien de sécurité a alerté la police vers 05h00 lorsqu’il a vu la peinture rouge sur le bâtiment de la Berlichingenstrasse. Selon les constatations, les agresseurs ont jeté plusieurs bombes de peinture sur la façade. La police criminelle a lancé une enquête pour « attaque contre une propriété d’Etat »

________________________________________________________________

Attaque contre des bâtiments de télécommunication – Hambourg, 23 août 2012

Dans la nuit de jeudi, des inconnus ont endommagé un des immeubles de bureaux de télécommunication dans le quartier Neustadt à Hambourg.

Les auteurs ont détruit cinq vitres du premier étage de l’immeuble et jeté des projectiles remplis de peinture rouge sur les portes et le mur du hall d’entrée.

La police soupçonne une motivation politique derrière cette attaque et a lancé une enquête et un appel à témoin.

Traduit de l’allemand de directactionde (de leur presse)

________________________________________________________________

Pneu de voiture crevé – Berlin, 17 août 2012

Un employé de 41 ans d’une société de gestion a alerté ce matin à 11h15 la police à la Friedrichstrasse à Kreuzberg, suite à un dommage criminel sur un véhicule de société.

La voiture « Peugeot » a été taguée sur la porte à l’avant avec un slogan d’extrême-gauche et un pneu a été crevé. Le caractère politique n’est pas exclu et la police mène l’enquête pour « attaque criminelle »

Traduit de l’allemand de directactionde (de leur presse), 17 août 2012

________________________________________________________________

Attaque contre l’Office central de l’immigration – Dortmund, 17 août 2012:

Publié sur indymedia.linksunten, le 17 août 2012 :

« La nuit dernière l’entrée de l’Hôtel de Ville de la Friedensplatz a été attaqué  à Dortmund avec des pierres et des bombes de peinture. Des slogans supplémentaires ont été peints à la bombe sur la façade.

L’Hôtel de Ville héberge l’Autorité Centrale des Etrangers, à partir d’une semaine avec la police locale, le Ministère de l’Intérieur et d’une délégation de la Sierra Leone, qui tentent de baser sur des critères racistes tels que la prononciation ou réfugiés comme « apatrides » de l’Etat ​​du Sierra Leone et de les expulser directement dans leur pays d’origine. Ces méthodes s’intègrent parfaitement dans la politique d’asile et les réactions racistes des militants du BRD.

La solidarité doit être pratiquée !

[Italie] Actions directes contre les élections, la police et Equitalia

Quelques brèves italiennes anti-électorales (et pas que)

Monteodorisio (Chieti), 22 mai : le pare-brise arrière de l’Audi A6 de l’avocat Biase Di Candilo, représentant local de Forza Nuova, a été brisé. Il s’en est fallu de peu qu’elle ne brûle aussi, mais le molotov jeté à l’intérieur s’est éteint.

Rapallo (Gênes), 21 mai : un engin artisanal a explosé vers 3h du matin devant un bureau électoral situé dans une école. Il reste bien peu du container à ordures dans lequel il était placé, tandis que deux autres containers étaient en flammes lorsque les pompiers sont arrivés. Un peu plus loin, ce sont deux voitures de la police municipale qui ont été incendiées juste avant.

Faenza, 20 mai : les locaux de Forza Nuova se mangent de la peinture rouge et des tags injurieux. Selon une responsable exaspérée, c’est la quatrième fois que cela se produit en peu de temps.

Viterbo, 18 mai : un engin artisanal explose vers minuit et demie devant le siège d’Equitalia, l’organisme italien chargé de recouvrer les impôts et les amendes. L’entrée est endommagée [pour rappel, il y a eu de nombreuses attaques au soleil ou sous la lune contre Equitalia ces derniers temps].

Brèves du désordre, 24 mai 2012

[Finlande] Deux camionnettes de police incendiées à Helsinki – Nuit du 16 décembre 2011

Helsinki : deux camionnettes de police cramées

Pendant que l’économie mondiale vacille, l’élite au pouvoir [sic] défend le capitalisme bec et ongles, même si leur château de papier tremble de partout. Les gens subissent ce pillage d’argent de l’élite au pouvoir sans remettre en question les ordres qu’elle impose, juste pour sauver ses propres intérêts.

la police est un modèle d’ordre exemplaire. Les décisions sont prises au sommet de la hiérarchie, et les gens qui les suivent ne peuvent ni ne veulent les discuter. la bureaucratie sera toujours trop lente et rigide pour une vie faite de déplacements rapides et permanents.

La nuit de vendredi 16 décembre, nous avons incendié deux véhicules de police dans la cour du concessionnaire Wolkswagen à Herttoniemi, province de Helsinki. Nous les avons brûlé en mettant puis en incendiant quelques cubes de carbone devant les roues, puis nous sommes partis.

selon leur communiqué, la police a arrêté des personnes prêt du concessionnaire. il n’est pas rare que la police arrête sans preuve.

Nous revendiquons l’incendie de ces autos, et affirmer qu’aucune arrestation ne résoudra la situation.

Solidarité avec tous les emprisonnés ! »

Traduit du finnois de Takku.net par Brèves du Désordre, 19/12/2011