[NDdL/Sème ta ZAD] Manif de mise en culture – Samedi 13 avril 2013

Accéder au matériel militant mis en ligne

Accéder au matériel militant mis en ligne

Appel

Depuis le 16 octobre, la résistance déterminée à l’opération d’expulsion de la ZAD incarne un espoir : celui que nos vies, nos habitats, nos champs ne soient plus broyés par les logiques marchandes et par les visions stériles de l’aménagement du territoire. Plus de 200 comités locaux de solidarité ont fleuri ces derniers mois, et ici où là, du bocage nantais aux autres zones à défendre, nous voulons de nouveau envisager des victoires.

Le 17 novembre, nous avons montré que malgré l’invasion policière, ils ne pourraient pas vider la ZAD de ses habitant-e-s et que nous pouvions être 40 000 à revenir et reconstruire. Début janvier, une assemblée agricole lançait un appel à projets sur les terres de la ZAD expropriées par Vinci pour remettre en place les potagers détruits et les démultiplier avec l’arrivée de nouveaux et nouvelles paysan-ne-s. Vergers, blés, légumineuses, poules et potagers…une dizaines d’initiatives s’élaborent d’ores et déjà.

Le début du mois d’avril sera un moment charnière : la fin de la « commission de dialogue » proposée par le gouvernement pour « mieux expliquer la nécessité de l’aéroport » signifiera le retour possible d’opérations d’expulsions de grande ampleur. En face, la dynamique d’occupation de la ZAD, relancée le 17 novembre dernier, se tourne à présent vers des projets agricoles destinés à s’implanter dans la durée. La remise en culture, en masse, des terres expropriées sera notre manière de tirer le trait sur un dialogue fantoche – et de célébrer les quelques mois passés à (re)construire, malgré l’incessante occupation militaire des routes du bocage. Cette manifestation sera aussi une manière de prendre de l’avance sur d’éventuels travaux en allant s’installer sur une partie des terres menacées à court terme.

Cette manifestation sera le fruit de ce qui se compose progressivement entre des paysans et des occupant-e-s venu-e-s s’installer pour défendre la zone : défrichage et occupation des terres maraîchères du Sabot en mai 2011, défense de la ferme du Rosier puis de la Châtaigne à l’aide de plusieurs dizaines de tracteurs enchaînés en novembre, occupation in extremis avant sa destruction de la ferme de Bellevue fin janvier… Au-delà de ces quelques dates emblématiques, la régularité des assemblées agricoles ainsi que les complicités nouées au quotidien, aussi bien autour d’un repas que derrière une barricade, ne cessent d’invalider les catégories fermées dont use le pouvoir pour qualifier et diviser les opposant-e-s au projet d’aéroport.

Ce qui se joue aujourd’hui à NDDL rappelle et renouvelle l’histoire dense de certains mouvements paysans locaux au cours des décennies passées : liens forts avec les grèves et mouvements de 68, actions directes face aux diktats de l’industrie, occupations de terre contre les « cumulards »…

Forte de ce terreau, la manifestation du 13 avril, en écho à la journée mondiale des luttes paysannes en appelle à une communisation des terres et des pratiques. Nous entendons par là:

  • une forme de partage en porte à faux avec les grandes concentrations agricoles et les freins posés à l’accés au foncier pour les projets d’installation paysanne.
  • l’entraide, la mutualisation de moyens, d’outils, mais aussi les possibilités d’installations collectives
  • un dialogue fécond entre savoir-faire agricole traditionnel et pratiques expérimentales, entre professionnel-le-s et paysan-ne-s hors-cadre.
  • des réflexions communes autour de la question alimentaire : sur une production autonome en rupture avec les logiques agro-industrielles, sur les liens possibles avec Nantes et ses habitant-e-s.
  • la capacité de relier la question agricole à des formes de vie, d’habitat et à des luttes sociales.

En pratique il s’agira, le 13 avril, de partir outils en mains en plusieurs cortèges depuis les bourgs alentours et de converger sur la ZAD pour se redéployer en direction des différents projets et chantiers agricoles. Au programme et suivant les facteurs hydrométriques : plantation de vergers, de haies et de bosquets aromatiques, pose de ruches, défrichage, repiquage de semis, installation de structures (serres, cabanes à outils…), drainage des terrains, nettoyage des fossés, réparations des clôtures détruites durant les affrontements et balisage des chemins forestiers… Seront aussi prévus des foires aux semences, des expositions de variétés anciennes et aujourd’hui clandestines, des discussions et ateliers autour des pratiques agricoles – et en soirée, des fêtes, bals et banquets.

Nous invitons donc à cette occasion tou-te-s les opposant-e-s au projet d’aéroport à se mobiliser. Venez fêter le retour du printemps et montrons-leur qu’ici comme ailleurs, nous ne voulons ni de leur aéroport ni du monde qui va avec. Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre stérile, là est notre force.

(Une liste de besoins plus précis liés aux diverses installations sera transmise quelques semaines avant la manifestation)

En résumé :

  • 10h00 RDV fourche en main pour plusieurs cortèges depuis les bourgs alentours pour aller occuper les terres et commencer les chantiers
  • à midi, chacun-e est invité à amener une tarte à partager.
  • le soir, bal et banquets

(plus d’infos pratiques, sur les RDVs, besoins matériels, l’accueil et autres à venir sur le site : zad.nadir.org/semetazad)

 contact : semetazad[At]riseup[point]net

[NDdL/Besançon] Non à l’Ayraultport : manifestation samedi 8 décembre 2012 à 15h30 place du 8 septembre

viewer viewer2

NDDL_8-12_Besak_2

Cliquer sur les images pour accéder aux fichiers en format PDF

[NDdL/Besançon] Tags solidaires avec la ZAD – Nuit du 2 au 3 décembre 2012

Le Chat Noir Emeutier reçoit et transmet: 

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 2012, des tags ont été inscrits sur les murs du centre-ville de Besançon en solidarité avec la ZAD de Notre-Dame des Landes.

DSCN0614 DSCN0615 DSCN0628DSCN0630

DSCN0633

Des tags ont également été inscrits en solidarité avec le mouvement No TAV, qui manifestait le jour même à Lyon, comme « No TAV-ZAD, même combat! », « No TAV vaincra »: malheureusement, ils ont été rapidement effacés par les « travailleurs » de la ville de Besançon.

Giu’ le mani dalla Val Susa ! A Sara Dura !

ZAD Partout !

[NDdL/Toulouse] Non à l’AyraultPorc – Nuit du 1er au 2 décembre 2012

L’Hôtel-Dieu victime de Notre-Dame des Landes

 Toulouz'Pas besoin de regarder dans les jumelles panoramiques installées quai Saint-Pierre pour voir, juste en face, le graffiti bombé sur les briques roses de L’Hôtel-Dieu. «Non à l’Ayrault porc», le mauvais jeu de mots inscrit en rouge, vert et noir saute aux yeux des passants depuis l’un des plus beaux points de vue de la ville. Stupéfaits, indignés ou dégoûtés, les Toulousains ont fait la découverte hier matin… et leurs commentaires tout au long de la journée, dans les conversations ou sur internet. L’allusion au projet très controversé de l’aéroport de Notre-Dame des Landes porté par le Premier ministre est nette – sans doute trop – mais ne convainc personne. Le Réseau Fluvial Toulousain «condamne ce geste dégradant le patrimoine toulousain. Nous respectons le combat de nos amis Nantais

[…] mais là franchement c’est idiot». Il demande «une condamnation claire de la part des élus de gauche, de droite, écologistes, du centre, etc.» et prône le «dialogue citoyen, dans le respect des autres». Même condamnation pour Toulouse Avenir. Mais l’association de Jean-Luc Moudenc, député UMP, attribue «cette dérive» à la politisation constante de la municipalité actuelle» et «appelle Pierre Cohen à condamner fermement ces agissements et à dépolitiser son action.» À suivre.

Leur presse – La Dépêche du Midi, 03/12/2012 à 03h48

Toulouse. La façade de l’hôtel Dieu taggée par des opposants à l’aéroport Notre-Dame-Des-Landes

Une semaine après les tags retrouvés sur la façade du siège du Parti Socialiste et l’agence immobilière Vinci rue de Metz, c’est au tour d’un monument classé d’être dégradé par les opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes. La semaine passée, « Non à l’Ayraultport » ou encore « Vincitation à la révolte » était inscrit sur ces lieu stratégique. Aujourd’hui, c’est sur un monument historique toulousain que l’on peut observer « Non à l’Ayrault porc » taggé en rouge.

 700-tag hotel dieu

Condamné par l’association Toulouse Avenir et le réseau fluvial toulousain, Pierre Cohen n’a pas encore réagit. Reste tout de même à comprendre pourquoi mais surtout comment ces militants ont pu inscrire ce message sur la façade de l’hôtel Dieu qui donne sur la Garonne.

Leur presse – Toulouse Infos.fr (Guillaume Truilhé), 03/12/2012

Cette action de solidarité intervient dans un contexte de répression qui se fait de plus en oppressante envers la ZAD: des expulsions sont à prévoir dans les jours qui viennent

[NDdL] Chronologie des actions directes en solidarité avec la ZAD

Reçu par mail, le 02/12/2012:

Alors voilà, une petite chronologie sans prétention des actions directes en solidarité avec la ZAD à Notre-Dame-Des-Landes (voir/télécharger le document en format PDF en cliquant sur l’image ci-dessous). Juste pour le plaisir. Parce que le plaisir est politique, et que nous ne parviendrons pas à détruire le vieux monde sans joie.

Cette chronologie n’est ni complète ni exhaustive, elle fait des choix, ses choix, mes choix. Cela ne veut pas dire que tous les actes énumérés ici se valent, me plaisent, que je les approuve ou désapprouve.

De plus de nombreux actes ne sont pas revendiqués et les journaflics choisissent quelles infos sortent. Les sources sont citées lorsqu’elles renvoient à un communiqué indymedia. Sinon, c’est https://zad.nadir.org. Certains communiqués sont tronqués, faute de place ou par envie.

bilan

Les derniers actes de soutien exprimés ces derniers jour à Lille, Vierzon, etc…

[Solidarité avec la ZAD] La lutte contre l’AyraultPorc ne connaît pas de frontières !

En Belgique:

Reçu le 27/11

A Maasmechelen en Belgique presque tout les parcmètres de Vinci ont été sabotés en solidarité avec la ZAD. Vinci dégage ! courage à tou.te.s dans la zad !!

En Suisse:

Reçu le 27/11

Durant les deux derniers jours, des actions de solidarité avec la ZAD ont eu lieu en Suisse. Les murs du parking de la société Parking Management Services (PMS) (une société appartenant à Vinci) à Nyon ainsi que la façade du consulat de France à Genève ont été couverts de tags de solidarité avec la lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes et son monde. Les messages « Vinci dégage ! Résistance et sabotage » ou encore « La ZAD est partout » sont venus redécorer ces mornes façades ennemies.

Contre les aménagements pourris que l’on nous promet pour seul avenir, la lutte ne connaît pas de frontières.

Courage et bottes fourrées à toutes celles qui se battent sur la ZAD !

En France:

En soutien aux camarades qui résistent dans le bocage, à Montreuil comme ailleurs, nous sommes avec vous.

NON à l’aéroport de Notre Dame des Landes

Source: Indymedia Nantes, 27 novembre 2012

Reçu le 26/11:

A la Croix-Rousse, à Lyon :

Le local PS a également été repeint en solidarité !

Toutes les infos sur les actions décentralisées réalisées en solidarité sur zad.nadir.org

[Lyon] No TAV vaincra : sabotons le sommet Hollande-Monti lundi 3 décembre prochain !

Le Chat Noir Emeutier reçoit et transmet:

Le groupe Lyon du réseau des Communistes Libertaires Autonomes appelle à saboter le sommet de Hollande-Monti lundi 3 décembre prochain où se négociera le financement du projet TAV et qui se tiendra à Lyon.

Tous dans la rue, solidaires dans la détermination combattante.

Cliquer ici pour télécharger le tract et appel.

NO TAV VAINCRA!

! A SARA DURA !

A Lyon, lundi 3 décembre prochain, les chefs d’Etat français et italien François Hollande et Mario Monti se réuniront en sommet pour conclure le plan de financement de la Ligne à Grande Vitesse (TAV) reliant Lyon à Turin. Que ce jour marque à nouveau dans la rue notre détermination et notre solidarité combattantes contre ce projet d’urbanisation capitaliste.

Depuis plusieurs décennies que la résistance dure et tient dans la vallée de Suse en Italie, par Presidio et blocage des routes, par sabotage et confrontation avec la police, par occupation de terrains et barricades forestières, nous saluons la détermination populaire dans ses moyens d’action. A Lyon comme à Chiomonte près de Turin, sabotons la machine d’urbanisation capitaliste.

Nous n’avons rien à négocier quant à la destruction des environnements et lieux de vie au nom du profit. Que les chefs d’Etat qui viennent se partager les parts de marché du projet n’aient pas de répit dans leurs réunions au sommet.

De la ZAD près de Notre-Dame-des-Landes à la lutte NO TAV en Italie, comme la victoire de Keratea en Grèce contre une décharge géante ou la lutte NO DAL MOLIN près de Vicenza contre une base militaire, nous sommes notre propre force qui ne recule jamais et se donne les moyens de la victoire contre la machine étatique et les forces policières.

Ici comme partout, controns l’expansion destructrice de l’urbanisation capitaliste.

Nos lieux de vie nous appartiennent.

Communistes Libertaires Autonomes/ groupe Lyon.

No Tav Lyon

Cliquer sur l’affiche pour la télécharger en format PDF

Un article détaillé des différentes mobilisations actuelles en France et en Italie