[Chili] Emeute en marge de la manif à l’occasion de la journée internationale de la femme – Santiago, 8 mars 2013

Lors de la journée internationale de la femme, vendredi 8 mars 2013, une manifestation à l’appel du syndicat des travailleurs (CUT) a déambulé dans Santiago, rassemblant plus d’un millier de personnes.

En marge de la manifestation autorisée, le colonel des carabiniers et directeur de la préfecture centrale de Santiago, Victor Tapia, s’est fait sauvagement agressé par un groupe d’encapuchados armé.e.s de couteaux et autres objets tranchants.

lesio2n_205149

Suite à cette agression, plus de 200 policiers sont intervenus et la situation est partie en émeute: des barricades enflammées ont érigées dans les rues du centre, des magasins ont été pillés, une banque à proximité de l’université catholique a été saccagée (et selon les médias chiliens, « les assaillants ont tenté de la piller »). Des affrontements violents se sont déroulés à l’intersection de l’ave. Alameda et l’ave. du Portugal, où les encapuchados ont canardé les flics de cocktails molotov, qui ont répondu par des canons à eau et des jets de lacrymos.

IMG_7641-630x4331

A la fin de la journée, au moins 20 personnes ont été arrêtées selon la police de Santiago.

file_20130308234710

Traduit à partir de leur presse (emol.cl, biobiochile.cl…) via Anthropologie du présent, 13/03/2013

[La Réunion] Les jeunes du Chaudron niquent la police – 6 février 2013

Galets et poubelles en feu cette nuit au Chaudron, mais pas de gaz lacrymogènes

Une cinquantaine de jeunes, dont la plupart avait le visage dissimulé par leurs tee-shirts, ont provoqué les forces de l’ordre dans le quartier du Chaudron, n’hésitant pas à lancer des galets dans leur direction et à renverser des poubelles enflammées au milieu des rues, à proximité de la mairie annexe du quartier.

Chaudron

Tout a commencé en début de soirée, vers 19h30, par des jets de galets en direction d’un véhicule de police à proximité du Mail du Chaudron. Un peu plus tard, les manifestants ont essayé de pénétrer dans le Score pour le piller, mais sans y parvenir devant la réaction des policiers.

Tout au long de la soirée, les forces de l’ordre se sont bien gardées de tirer des grenades lacrymogènes, ayant sans doute tiré les leçons des événements de l’an dernier où chaque explosion de grenade retentissait comme un appel au rassemblement pour tous les jeunes du quartier…

Vers 23 heures, l’hélico de la gendarmerie continuait à survoler le quartier, tandis que les policiers de la Bac patrouillaient en voiture. Le calme semblait être revenu dans le Chaudron…

Leur presse – Zinfos974.com (Pierrot Dupuy), 06/02/2013

Feux de poubelles et tensions au Chaudron

Tensions hier soir dans le quartier du Chaudron. Plusieurs dizaines d’individus ont provoqué les forces de l’ordre après avoir incendié quelques poubelles. Les policiers ont essuyé plusieurs jets de galets avant un relatif retour au calme vers 23h00.

Chaudron1

En début de soirée, les forces de l’ordre ont essuyé quelques jets de galets au niveau du Mail du Chaudron mais les jeunes se sont rapidement dispersés après avoir mis le feu à quelques poubelles, jetées au milieu de la chaussée. Vers 20h30, plusieurs individus ont tenté de vandaliser le magasin Jumbo mais ils ont été repoussés par les forces de l’ordre.

Tout a commencé peu avant 20 heures au niveau du mail du Chaudron. Des dégradations ont été commises par des individus qui dissimulaient leurs visages. Plusieurs poubelles jetées au milieu de la route sont parties en fumée et un important dispositif des forces de l’ordre a été déployé. Vers 23h30, les forces de l’ordre étaient toujours sur le terrain mais tout semblait relativement calme, seules les poubelles continuait de brûler.

FEU-DE-POUBELLE-CHAUDRON-SLY_8363

Le quartier du Chaudron a été secoué par de violentes émeutes il y a tout juste un an, en février 2012. Les forces de l’ordre – mobilisés en grand nombre – ont rétabli le calme en choisissant de rester en retrait autant que possible pour ne pas envenimer une situation déjà particulièrement tendue. Un hélicoptère a également survolé la zone.

Ces actes de vandalisme ont été commis après une journée de tensions sur la commune de Saint-Louis où les jeunes ont bloqué le rond-point de La Palissade avant de se rendre à la mairie pour rencontrer le maire et réclamer des contrats. Les commerçants ont baissé leurs rideaux, le mobilier urbain a été endommagé, les forces de l’ordre ont également essuyé des jets de galets et les jeunes sont de nouveau repartis manifester au niveau du rond-point de La Palissade avant de lever leur barrage peu avant 19 heures. Durant la nuit du 5 au 6 février, des groupes d’individus ont également provoqué les forces de l’ordre dans ce quartier de Saint-Louis : poubelles brûlées, arbres tronçonnés… Des gaz lacrymogènes et des galets ont été échangés avant un retour au calme précaire qui a duré quelques heures avant la mobilisation des jeunes dans la matinée de ce mercredi.

Leur presse – L’Info.re (photos: Stephan Laï-Yu, Clicanoo.re), 07/02/2013 à 06h10