[CREA Toulouse] Sur l’ouverture et l’expulsion express du 10 rue Blanchard

Communiqué de presse du CREA sur l’ouverture et l’expulsion express du 10 rue Blanchard:

Les récents rendus de justice déclarant quatre de nos maisons expulsables et les personnes continuant à venir nous rencontrer pour s’organiser avec nous face à leurs problèmes de logement nous ont amenés à ouvrir un nouveau bâtiment.

Le 10 rue Blanchard était vide depuis au moins deux ans et appartient au Conseil Général de la Haute-Garonne. Nous avons investi ce lieu le vendredi 15 mars au soir et en avons officialisé l’ouverture tous ensemble le lundi suivant.

Allaient pouvoir y vivre une vingtaine de personnes laissées à la rue, des espaces auraient été libérés pour des activités collectives, gratuites et émancipatrices. Mais tandis que nous nous attelions à la répartition des espaces et à organiser la vie future du lieu, les keufs, eux, préparaient notre expulsion.

Le mardi 19, en milieu d’après-midi, notre bâtiment était donc encerclé par une vingtaine de CRS nous expulsant et nous contrôlant de manière arbitraire. C’est encore la même équipe de CRS et de RG que nous retrouvons à chaque expulsion, et qui n’ont pas pris la peine de regarder les preuves de la légalité de notre occupation alors qu’un huissier l’avait constaté la veille (rendant ainsi l’expulsion de ce bâtiment illégale).

Que l’on réquisitionne des bâtiments privés ou publics, les proprios, les tribunaux et les flics sont toujours prompts à nous remettre dehors.

Nous continuerons à nous organiser et à libérer des lieux permettant à tous et toutes de vivre comme on l’entend, à l’écart de leur système marchand ou de gestion sociale de la misère.

Contact: creatoulouse@squat.net – CREA Toulouse

[Tours] Du son contre les expulsions – Samedi 16 février 2013

Cliquer sur l'affiche pour avoir davantage d'infos sur "Thanks for the future"

Cliquer sur l’affiche pour avoir davantage d’infos sur « Thanks for the future »

Reçu par mail, 12 février 2013

[Besançon/NDdL] « Ah Zad ira, ZAD ira, ZAD ira… » (25 janvier 2013)

Tags vus à Besançon, vendredi 25 janvier 2013:

DSCN0676

Vu de gauche

Vu de gauche

Vu de droite

Vu de droite

DSCN0680

Transmis par mail, le 25/01/2013

[Grèce] Revendication d’attaques incendiaires à Athènes

Athènes : Communiqué de revendication pour des attaques incendiaires sur trois jours

Chaque fois que vous nous attaquez, nous devons frapper en retour.

molotowGROSSVous expulsez nos bâtiments, vous emprisonnez nos compagnons et vous attaquez nos manifestations. Nous brûlons vos bureaux, vos banques et vos services. Vous réprimez les subversifs, le mouvement radical afin de “vendre” la paix, l’ordre et la sécurité. Vous lancez des attaques contre nous parce que vous voulez faire du pied à vos électeurs d’extrême-droite qui quittent vos rangs pour Chrissi Avgi/Aube Dorée, afin de leur montrer que vous êtes également fasciste. Vous tentez de maintenir votre domination en investissant dans le traitement de l’”absence de loi”. Vous nous combattez seulement pour cacher vos plus ignobles scandales, votre corruption et vos pots-de-vin. Vous condamnez la violence tandis que vous jetez des populations entières dans la pauvreté. Nous prévoyons la fin de votre monde. Nous avons déjà jeté les fondations de notre civilisation et nous nous élargissons continuellement.

Nous souhaitons n’avoir rien à voir avec vos valeurs pourries. Solidarité, liberté, égalité. Voilà nos principes. Ôtez vos pattes de nos engagements et compagnons. Vos efforts pour stopper notre expansion tomberont dans des oreilles de sourds. Cela fut montré par la manifestation du samedi 12 janvier ; cela fut montré par les nuits enflammées antérieures à aujourd’hui.

Nous revendiquons la responsabilité des attaques incendiaires sur trois jours (vendredi/samedi/dimanche 11-13/01):

Sur des permanences des organisations suivantes :
Les permanences du parti Nea Dimokratia à Dafni, Halandri, Glyfada, Argyroupoli et Kypseli ;
La permanence du parti PASOK à Glyfada ;
Les bureaux de la Compagnie Publique d’Éléctricité à Menidi.

Sur des DAB de succursales bancaires :

À Vyronas (deux DAB dans le même quartier), Nea Smyrni, Neo Iraklio, Kaisariani (deux DAB dans le même quartier), Kypseli, Papagou et Drapetsona (deux DAB dans le même quartier).

  • Deux succursales bancaires à Kaisariani
  • Une voiture du corps diplomatique à Elliniko
  • Un véhicule de la Poste Hellène (ELTA) à Ilion
  • Et pour finir, une moto de flic à Zografou.

Solidarité avec les squats Villa Amalias, Skaramaga et Lelas Karagianni, et avec les compagnons qui sont poursuivis.

Source: Contra-info, 16 janvier 2012

[Grèce] Le centre social autogéré Xanadu attaqué par des fascistes – Xanthi, 22 décembre 2012

Samedi 22 Décembre, à l’aube, le centre social Xanadu (ouvert depuis 2009 dans la ville de Xanthi) a reçu une attaque fasciste.

Les fascistes ont tenté de détruire le centre social ouvert Xanadu par un incendie criminel causant des dommages matériels graves et mettant en danger la vie des voisins.

Ils n’ont pas réussi à détruire le bâtiment. Nous avons déjà commencé les travaux de réparation, de sorte que le Xanadu réouvrira bientôt.

Cette attaque intervient alors que le Xanadu est la cible d’agents spécifiques para-Etatiques depuis quelques temps.

Ils ne nous arrêterons pas parce que nous ne sommes pas intimidés par eux.

Nous continuerons d’être là et à lutter.

Le Xanadu est composé par l’ensemble d’entre nous.

Sources: X Anadu (en grec), traduit conjointement par Le Chat Noir Emeutier et Contra-Info

[Paris] Le Parti Communiste travaille… soirée du 19 décembre 2012

parisien

 

Toutes les infos sur Luttes de logement, 23 décembre 2012

[Tours] Non à l’expulsion de Thanks for the future ! Rassemblement le 13/12/2012 devant le tribunal d’instance à 09h30

NON A L’EXPULSION DE THANKS FOR THE FUTURE

SOLIDARITE !

A Tours, il existe un lieu où l’utopie est créatrice, où des hommes et des femmes essayent tous les jours d’inventer de nouvelles formes de vie sociale en rupture avec la société capitaliste. Ils essayent de rompre avec la domination, le sexisme, l’homophobie, le racisme, la xénophobie, le salariat et toutes formes d’exploitation… THANKS FOR THE FUTURE est un lieu (244 avenue Auguste Chevalier 37000 Tours) où les avenirs possibles s’imaginent, se construisent, se partagent, se confrontent à la réalité ambiante. C’est un squat politique où la vie et les luttes s’épanouissent pour contribuer à construire dès maintenant un autre futur.

C’est bien cela qui dérange ! Comment dans notre bonne démocratie représentative, il y a des individus qui luttent pour en finir avec cette société de plus en plus inégalitaire, où la misère devient le lot quotidien de plus en plus de monde ! C’est bien connu, les polichiens, de droite comme de gôche, veulent notre bonheur malgré nous ! On refuse un nouvel aéroport, une future ligne de chemin de fer dans les Alpes, le nucléaire… : on est des arriérés qui veulent retourner à la bougie et aux voitures à cheval. Voilà à quoi se réduit le débat dans cette démocratie. Elle est un des outils aux mains des capitalistes pour assouvir leur soif de profits, de pouvoir. Celle-ci renforce la domination de classe de la bourgeoisie. La société capitaliste va droit dans le mur. Peut lui importe, pourvu qu’elle maintient et renforce son hégémonie de classe. L’Etat est là pour condamner et emprisonner lorsqu’on sort des limites que le pouvoir veut nous imposer. THANKS FOR THE FUTURE nous permet au contraire d’épancher notre SOIF D’UTOPIES. Il fait partie de ces multiples grains de sable qui constituent la constellation révolutionnaire.

C’est bien pour cela que la mairie de Tours veut expulser nos camarades de THANKS FOR THE FUTURE. Elle a plusieurs instruments de choc. La SEMIVIT, office d’HLM à sa botte, a demandé l’expulsion des locaux occupés par THANKS FOR THE FUTURE. Il y a tout lieu de penser que la balance de la justice penchera selon la volonté de la mairie. Rien d’étonnant, face à l’ennemi commun les tenants du pouvoir et leurs valets serrent les rangs!

Par contre, le fait qu’une association d’artistes ait fait le choix politique de participer à l’expulsion de THANKS FOR THE FUTURE à de quoi surprendre. Le président de cette association a signé au moins deux mains courantes au commissariat de Tours pour se plaindre de problèmes de voisinage. Des personnes, membres de cette association, affichant publiquement leur solidarité envers THANKS FOR THE FUTURE, en ont été exclues. Les fils électriques alimentant la maison de THANKS FOR THE FUTURE ont été volontairement coupés. L’art soumis au pouvoir ! Boris doit cracher dans sa tombe.

Le 13 décembre, nos camarades sont convoqués devant le tribunal d’instance de Tours. Les juges décideront ou pas de l’expulsion de THANKS FOR THE FUTURE.

RASSEMBLEMENT DEVANT LE TRIBUNAL D’INSTANCE DE TOURS LE 13 DÉCEMBRE A 9 H 30 RUE EDOUARD VAILLANT.

La lutte contre la société capitaliste se construit tous les jours avec notre solidarité envers les utopistes créateurs en rupture avec la société bourgeoise.

Tours, le 4/12/2012 SOIF D’UTOPIES – 06 31 56 17 56 – soifdutopies@yahoo.fr

Reçu par mail, le 04 décembre 2012 (Reseau RESISTONS ENSEMBLE)