[Grèce] Revendication d’attaques incendiaires à Athènes

Athènes : Communiqué de revendication pour des attaques incendiaires sur trois jours

Chaque fois que vous nous attaquez, nous devons frapper en retour.

molotowGROSSVous expulsez nos bâtiments, vous emprisonnez nos compagnons et vous attaquez nos manifestations. Nous brûlons vos bureaux, vos banques et vos services. Vous réprimez les subversifs, le mouvement radical afin de “vendre” la paix, l’ordre et la sécurité. Vous lancez des attaques contre nous parce que vous voulez faire du pied à vos électeurs d’extrême-droite qui quittent vos rangs pour Chrissi Avgi/Aube Dorée, afin de leur montrer que vous êtes également fasciste. Vous tentez de maintenir votre domination en investissant dans le traitement de l’”absence de loi”. Vous nous combattez seulement pour cacher vos plus ignobles scandales, votre corruption et vos pots-de-vin. Vous condamnez la violence tandis que vous jetez des populations entières dans la pauvreté. Nous prévoyons la fin de votre monde. Nous avons déjà jeté les fondations de notre civilisation et nous nous élargissons continuellement.

Nous souhaitons n’avoir rien à voir avec vos valeurs pourries. Solidarité, liberté, égalité. Voilà nos principes. Ôtez vos pattes de nos engagements et compagnons. Vos efforts pour stopper notre expansion tomberont dans des oreilles de sourds. Cela fut montré par la manifestation du samedi 12 janvier ; cela fut montré par les nuits enflammées antérieures à aujourd’hui.

Nous revendiquons la responsabilité des attaques incendiaires sur trois jours (vendredi/samedi/dimanche 11-13/01):

Sur des permanences des organisations suivantes :
Les permanences du parti Nea Dimokratia à Dafni, Halandri, Glyfada, Argyroupoli et Kypseli ;
La permanence du parti PASOK à Glyfada ;
Les bureaux de la Compagnie Publique d’Éléctricité à Menidi.

Sur des DAB de succursales bancaires :

À Vyronas (deux DAB dans le même quartier), Nea Smyrni, Neo Iraklio, Kaisariani (deux DAB dans le même quartier), Kypseli, Papagou et Drapetsona (deux DAB dans le même quartier).

  • Deux succursales bancaires à Kaisariani
  • Une voiture du corps diplomatique à Elliniko
  • Un véhicule de la Poste Hellène (ELTA) à Ilion
  • Et pour finir, une moto de flic à Zografou.

Solidarité avec les squats Villa Amalias, Skaramaga et Lelas Karagianni, et avec les compagnons qui sont poursuivis.

Source: Contra-info, 16 janvier 2012

[Chili/Attaques en représailles de l’assassinat de Matias Catrileo il y a 5 ans] Attaque à l’explosif contre les locaux de l’agroindustriel Agrosuper – Santiago, 2 janvier 2013

Santiago (Chili) : attaque explosive contre l’agroindustriel Agrosuper

Nous nous attribuons l’attaque explosive contre les bureaux du grossiste distributeur de viande, Agrosuper, le 2 janvier 2013 à l’angle des rues 18 et 10 de Julio, dans l’arrondissement de Santiago Centre [l’engin explosif a provoqué des dégâts contre toute la façade, des fenêtres au portail métallique, NdT].

agrosuper

C’est une attaque frontale contre la bourgeoisie et ses défenseurs. Nous avons choisi cette holding comme objectif, vu qu’elle contrôle l’industrie agro-alimentaire et appartient à Gonzalo Vial, un entrepreneur qui a accumulé une grande partie de sa fortune sous la dictature de Pinochet. Nous saluons l’attitude déterminée et combative de la population de Freirina [à l’extrême nord du pays], qui résiste au capricieux projet de porcopolis [le plus grand complexe industriel d’élevage porcin du Chili] de Vial.

L’explosion et ses conséquences sont un message clair pour toi, Vial : « nous t’avons en ligne de mire« .

A 5 ans de l’assassinat du Waichafe Matías Catrileo. Ta mort n’est pas vaine : haine et vengeance contre les keufs assassins !

Liberté pour les prisonniers du Caso Security !

Brigades incendiaires Mauricio Morales

NdT : C’est la seconde fois que cette usine est attaquée. En septembre 2011, un engin explosif placé contre le système de ventilation avait déjà provoqué des dégâts.

Traduit de l’espagnol (LiberacionTotal, 3 juillet 2013) par Brèves du Désordre

Pour l’anniversaire des 5 ans de la mort de Matias Catrileo, outre la manifestation en sa mémoire qui a viré à l’émeute le 3 janvier dernier, plusieurs attaques incendiaires et assassinat ont été faits en représailles un peu partout au Chili:

[Etats-Unis] Liberté pour Maddy, incarcéré à Seattle (26/12/2012): sabotage et vandalisme solidaires avec tou.te.s les résistant.e.s au Grand Jury

Banque vandalisée en solidarité avec les résistant.e.s au Grand Jury:

Nous avons mis de la colle dans les serrures de quatre portes et dans toutes les fentes des deux guichets automatiques de la Bank of America à Berkeley, en Californie. Sur le mur de la banque, nous avons écrit: « Les guerriers restent silencieux ».

Restez fort et déterminés, camarades !

Pour vous, les silencieux.

Quelques vandales

Traduit de l’anglais de Anarchist News, mercredi 26 décembre 2012 à 13h29

________________________________________________________________

Solidarité avec Maddy et tous les résistants au Grand Jury:

Environ une douzaine de trous du cul de bourgeois de la banlieue de Milwaukee se réveilleront en trouvant les pneus de leurs véhicules de luxe crevés.  Nous espérons que cette petite attaque apportera un certain plaisir malicieux délicieux pour les résistants au grand jury emprisonnés.

Liberté pour Maddy, Kteeo et Mat!

KR(A)MPUS

Traduit de l’anglais d’Anarchist News, 26 décembre 2012 à 23h30

________________________________________________________________

Le 26 Décembre 2012, Matthieu (Maddy) Pfeiffer a été placé en détention à FDC SeaTac à Seattle.

Maddy Libre ! « Ce que les vautours ne peuvent pas comprendre, c’est que toute tentative visant à réprimer cette lutte ne fera que l’encourager ». Maddy (trad.)

Maddy a été reconnu coupable d’outrage civil, et est la quatrième personne à être incarcérée pour résistance au grand jury fédéral, qui enquête sur les anarchistes du Nord-Ouest du Pacifique en ce qui concerne les actes de vandalisme contre le palais de justice Nakamura à Seattle lors de la journée de Mai.

Matt Duran et KteeO Olejnik sont emprisonnés depuis septembre 2012, tandis que Leah-Lynn Plante a été placé en détention puis libéré en octobre (les raisons restent obscures, mais on soupçonne Leah d’avoir certainement collaboré avec le FBI).

Continuer à soutenir et à écrire des lettres à ce.lles.ux emprisonné.e.s:

Matthew Pfeiffer # 42421-086
Katherine Olejnik # 42592-086
Matthew Kyle Duran # 42565-086

FDC SeaTac, B.C. boîte 13900
Seattle, WA 98198 (USA)

Traduit de l’anglais de Contra-info, 27 décembre 2012

Voir l’ensemble des articles évoquant la répression du Grand Jury sur le mouvement anarchiste du nord-ouest du Pacifique et les actions et attaques solidaires à travers le monde

Attaques solidaires des locaux du PS: ça vaut au moins ZAD’ !

Une nouvelle section PS vandalisée à Paris

FAITS DIVERS – La section PS du 3e arrondissement de Paris a été vandalisée cette nuit. Ce serait la cinquième permanence du Parti socialiste visée en deux semaines.

Les membres de la section PS du 3e ont eu une bien étrange surprise en ouvrant les portes de leur local ce matin. Des inscriptions telles que « des légumes pas du bitume » avaient été marquées en couleur sur le trottoir, au 40 rue Charlot.

« C’est inquiétant »

Cet acte de vandalisme serait en rapport avec le projet d’aéroport de Notre-Dame-les-Landes près de Nantes. « Nous avons déjà eu des problèmes par le passé des dégradations. Mais c’est la première fois que les tags sont reliés à ce projet », se désole Flore Bolter de la section PS.

Sur le sol, devant le local, on peut lire en rose « non à l’Ayrauport » et « PS gare à tes fesses » ou encore « des légumes pas du bitume »en vert. Des phrases loin d’être effrayantes mais qui agacent tout de même la section. « C’est quand même inquiétant. En terme de démocratie, s’attaquer à une section ce n’est pas un bon symbole », considère Flore Bolter.

« Ce sont de véritables agressions »

Le maire de Paris a immédiatement réagi à la nouvelle. « J’apprends avec consternation les actes de vandalisme commis contre les locaux du Parti socialiste dans le 3e arrondissement de Paris (…). Ces actes sont de véritables agressions contre des lieux où se vit au quotidien la démocratie à Paris », a écrit Bertand Delanoë qui a assuré sa « solidarité » aux élus et militants.

Du côté des Verts, Barbara Pompili, la coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale et dont le parti est opposé au projet d’aéroport, a indiqué que ces actes sont le fait d' »activistes d’extrême gauche qui sont dans la lutte pour la lutte ». Pendant l’émission « Questions d’Info » organisée par LCP/France Info/AFP/Le Monde, elle a ajouté qu’ils « sont minoritaires » dans le combat anti-aéroport auquel prennent part agriculteurs locaux et écologistes. « Dans cette lutte, il y a d’autres personnes « vraiment pas extrémistes, qui sont jetées dehors, notamment les agriculteurs, mais aussi tous les expropriés », a indiqué l’élue.

Ce serait la cinquième section PS en deux semaines à être visée, selon Le Parisien. Les locaux des 20e et 11e arrondissements ont aussi été touchés les 22 et le 31 octobre et ceux 5e et 6e arrondissements ce samedi.

Leur presse – Métro France.com, 07/11/2012 à 18h37

Notre-Dame-des-Landes : vague de vandalisme anti-PS

Depuis mi-octobre, une quinzaine de permanences socialistes ont été dégradées et recouvertes de tags hostiles au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, soutenu par Jean-Marc Ayrault.

«Trop, c’est trop!». Mercredi, le porte-parole du PS, David Assouline, a haussé le ton suite à la multiplication des actes de vandalisme contre des locaux du parti ces derniers jours. La liste est impressionnante. À Brest, BesançonTulle, Bordeaux, Limoges… Depuis le 16 octobre, une quinzaine de fédérations, de sections ou de permanences socialistes ont été dégradées. Les murs des locaux ont été systématiquement recouverts de tags hostiles au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, défendu de longue date par le premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Les actes de vandalisme anti-PS depuis trois semaines

À Paris, par exemple, quatre façades ont été successivement dégradées depuis le 22 octobre. Sur le mur de la permanence de la députée socialiste du XXe arrondissement, cette inscription: «La ZAD est partout». ZAD comme la «zone d’aménagement différée» où doit être construit l’aéroport, rebaptisée «zone à défendre» par ses détracteurs. L’acronyme est devenu une signature pour les 150 opposants au projet qui occupent illégalement l’espace de 2000 hectares dédié à l’aéroport et en sont régulièrement expulsés par les forces de l’ordre. Pour la plupart d’entre eux, des jeunes radicaux, issus des mouvements anarchistes libertaires, qui disposent d’importants relais sur Internet.

«La vraie violence, c’est de détruire des maisons»

Certains soutiens au mouvement n’hésitent d’ailleurs pas à publier sur le Web le récit de leurs «sorties punitives» contre le PS. Comme celle qui a visé la permanence de Besançon, dans la nuit du 30 au 31 octobre: «Au total, trois tags ont été inscrits sur le local: «ZAD vaincra», «Stop AyraultPorc» et un «A» (symbole anarchiste, NDLR). En plus de cela, nous avons également fracassé trois vitres de la permanence à l’aide de trois gros parpaings: pour l’une, le pavé est parti si vite qu’il a traversé la vitre et laissé un gros trou au milieu. Les deux autres ont été littéralement explosées», raconte un activiste sur un blog.

Les responsables de la ZAD, qui se décrit comme un mouvement non-violent, cautionnent-ils ces actes de vandalisme? «Nous ne les téléguidons pas, mais nous ne les condamnons pas non plus», résume Gaël, porte-parole du collectif. «Au moment où les expulsions ont démarré à Notre-Dame-des-Landes, à la mi-octobre, nous avons lancé un appel à des actions de solidarité. Cela peut être un paysan qui décide de tracter en notre faveur sur son marché. D’autres peuvent considérer que le PS est responsable et taguer leurs locaux… Mais la vraie violence, c’est celle qui consiste à transformer des hectares de forêt en aéroport et à détruire des maisons», ajoute le jeune homme, qui se décrit comme «anticapitaliste» et «antiautoritaire».

Au PS, l’agacement monte contre ces «actions concertées». «Aucune pseudo-cause ne peut justifier de tels actes de vandalisme politique», juge David Assouline. «Il doit y avoir maintenant une réaction énergique pour arrêter là cette dérive qui constitue une atteinte insupportable à la démocratie». Le PS a systématiquement déposé plainte auprès de la police ou de la gendarmerie. À Paris, où les dégradations se sont étendues jusqu’aux murs des stations de métro Solferino et Assemblée-Nationale, l’enquête a été confiée au service de l’investigation transversale (SIT) de la Préfecture de police. Aucun suspect n’a été arrêté pour le moment.

Leur presse – Le Figaro.fr, 08/11/2012 à 19h50

Une enquête préliminaire ouverte sur des dégradations de locaux PS à Paris

PARIS (Sipa) — Une enquête préliminaire a été ouverte le 23 octobre sur des dégradations visant les locaux de la fédération parisienne du Parti socialiste, ainsi que plusieurs sections d’arrondissement et permanences d’élus, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Paris. Ces faits sont reliés à une vague de vandalisme visant les locaux du PS un peu partout en France depuis la mi-octobre et revendiqués par des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

L’enquête a été ouverte après le dépôt d’une première plainte pour des dégradations commises dans la nuit du 21 au 22 octobre contre la permanence de la députée Fanélie Carrey-Conte dans le XXe arrondissement. D’autres actes de vandalisme ont depuis été perpétrés contre la fédération départementale, située dans le XIe arrondissement, les sections des IIIe, Ve et VIe arrondissements et la permanence du député Patrick Bloche, dans le XIe.

Neuf plaintes ont été déposées à ce jour. L’enquête a été confiée au service d’investigation transversal (SIT) de la préfecture de police de Paris. D’après les informations recueillies par Sipa, des fédérations ou sections locales ont déjà été prises pour cible à Angers, Arles, Bordeaux, Brest, Dijon, Douarnenez, La Rochelle, Limoges, Rennes et Tulle.

 Leur presse – Le Nouvel Obs (SIPA), 08/11/2012 à 19h50

Nantes/Nddl : premières prises de distance avec les dégradations de locaux du PS

Les récits détaillés et mis-à-jour des journées de résistance de la ZAD aux expulsions des 7, 8 et 9 novembre 2012

[Etats-Unis] Sabotage de rails à New-York en solidarité avec les inculpé.e.s du Grand Jury – Leah libérée – Appel international à la solidarité du 12 au 19 novembre 2012

NYC: action en solidarité avec les anarchistes du nord-ouest

Pour nos camarades qui endurent la répression dans le Nord-Ouest, vous n’êtes pas seul. Dans les premières heures du matin du 17 Octobre, nous avons saboté le fonctionnement de trois ensembles de voies ferrées menant à l’intérieur et à l’extérieur de New York. Cette action a été menée en solidarité avec Leah-Lynn Plante, Matthew Kyle Duran, Katherine Olejnik, et tous nos autres camarades dans le Nord-Ouest. Pour ceux qui restent fort en ces temps difficiles, peut-être que cette action est l’expression de notre amour le plus profond. Pour ceux qui cherchent à les mettre dans des cages, peut-être cette action est l’expression de notre profonde haine.

MORT AU CAPITAL
MORT A L’ETAT                                                                                                                                  

Longue vie à l'(A)narchie !

Des anarchistes de New-York

Source: Anarchist News, 17 octobre 2012

Nous avons reçu des nouvelles de  Leah: elle a été traumatisée aussi bien physiquement que mentalement de son incarcération en isolement dans le cadre de la chasse aux anarchistes lancée par le Grand Jury dans le nord-ouest du pays. Elle a été extrêmement touchée par les nombreuses lettres de soutien qu’elle a reçu durant sa durée en détention. Elle s’est dit préoccupée par le sort des deux compagnons Matt Duran et Ktee-O, qui sont toujours incarcérés et qui ne reçoivent pas le même soutien qu’elle a reçu. Elle souhaite que leur emprisonnement se fasse connaître à la population américaine et au reste du monde.

Leah a été libérée dans la nuit du 17 octobre 2012. Elle n’a pas souhaité rendre public sa sortie de prison pour ne pas avoir les médias de merde (Shitstorm medias) sur le dos.

Plus d’infos à venir.

Résumé de l’article (en anglais) de Pugetsoundanarchists (Free Leah), 19/10/2012

12 novembre 2012 – 19 novembre 2012: journées de solidarité avec les résistantEs au Grand Jury

Contre l’État, la répression des anarchistes, et contre toutes les prisons!

Solidarité avec tous ceux qui résistent!

Liberté pour Kteeo, Matt & Leah !

Libérez tous les prisonniers !

Depuis le 25 Juillet 2012, il y a eu plusieurs perquisitions dans des maisons et l’emprisonnement de 3 anarchistes dans le Nord-Ouest (Etats-Unis) par rapport à une « enquête sur le crime violent en cours ». L’Etat a fait référence aux désordres à Seattle le 1er mai, le vandalisme, et des démonstrations en tant que cause, en particulier les actes importants de vandalisme d’un palais de justice fédérale. Cependant, il a été découvert depuis que le Grand Jury, qui a été appelé à remettre en question ceux qui sont nommés à titre de témoins potentiels, ont effectivement été convoqués en Mars 2012-deux mois avant le Premier Mai.

Trois personnes ont reçu des assignations à témoigner devant le Grand Jury durant les mois d’Août, de Septembre et d’Octobre. Trois personnes ont refusé de témoigner et ont  été envoyées en prison, où elles sont actuellement. Elles peuvent être détenues au moins jusqu’en Mars 2014. Trois autres personnes ont été en quelque sorte mises au courant de leurs citations à comparaître, mais n’ont jamais été physiquement servi et n’a donc pas besoin d’assister à leurs audiences et ont évité d’être servi depuis. Bien que l’on ignore ce qu’il est advenu de ces trois personnes, il est facile de supposer que leurs vies sont aussi stressant et qu’ils ne peuvent pas être en mesure de vivre de la manière qu’ils avaient ou où ils ont eu avant le 25 Juillet. Pour cette raison, cet appel de solidarité est pour toutes les personnes touchées par le Grand Jury.

Si vous résidez hors des États-Unis, pensez à visiter une ambassade ou un consulat américain dans votre ville. Si vous n’en avez pas, pensez à visiter une entreprise américaine, ou vraiment tout ce qui manifeste le capitalisme et l’État en eux-mêmes.

Diffuser les nouvelles de la répression et la rébellion des camarades qui résistent.

Solidarité avec tous ceux qui résistent aux Grand Jury et FBI !

Traduit de l’anglais de pugetsoundanarchists, 17 octobre 2012

[Etats-Unis] Une banque sabotée en solidarité avec les résistants au Grand Jury à Oackland – 28 août 2012

Oackland, Californie: une banque Wells Fargo attaquée en solidarité avec les résistants au Grand Jury

Pour les personnes silencieuses

Aux premières heures de ce matin, une succursale de la banque Wells Fargo a eu deux de ses portes et chacun de ses quatre distributeurs automatiques de billets ont été mis hors service par de la colle.

Ce petit acte de sabotage a été fait en solidarité avec ceux qui résistent, par tous les moyens, au Grand Jury à Seattle. Nous tenons également à exprimer notre complicité avec Mario et Felicity au Mexique, et avec CeCe dans le Minnesota.

Prisonniers dans la rue!

Traduit de l’anglais d’IndyBay, 28 août 2012 à 11h28

[Anti-nucléaire] Des pylônes THT sabotés dans la région nantaise – 6 août 2012

plusieurs pylônes sabotés contre le nucléaire et contre la répression…

Petit à petit la ligne THT progresse, la production nucléaire s’accroît, la répression suit de près toutes celles et ceux qui osent encore élever la voix. Le 6 août un camarade était poursuivi pour avoir participé au camp anti-nucléaire du Chefresnes. 8 mois ont été requis contre lui alors que de notre côté nous comptons encore les blessés, qu’un ami va perdre son oeil en silence et que le monde se meurt de la folie des Hommes. Folie mégalomaniaque et avide des classes dominantes mais aussi folie complice et égocentrique, ou simple lâcheté, des classes dominées dont le seul but ne semble qu’être l’accès a toujours plus de consommation, que ce soit au Nord ou au Sud. On pense que si l’on résis­tait, le remède serait pire que le mal. La liberté abso­lue offense, déconcerte. On préfère alors invo­quer la mala­die, la démo­ra­li­sa­tion, la déviance… pour légi­ti­mer son oppres­sion. Celles et ceux qui refusent activement cet état de fait ne semblent être qu’une simple minorité. Or, une mino­rité est impuis­sante tant qu’elle se conforme a la majo­rité, mais elle devient irré­sis­ti­ble quand elle la bloque de tout son poids !

Nous avons donc pris la route ce 6 août, dans la nuit noire et obscure mais porteuse de nos espoirs, pour frapper au porte-monnaie de l’industrie nucléaire. Nous avons commencé par embraser un pylône de la nouvelle ligne THT aux alentours de St Pierre La Cour, puis nous avons pris la N137 et nous nous sommes arrêtés entre Grand Fougerais et Saffre pour en scier un autre. Enfin nous avons vu sur nos cartes un petit bled du nom de Malville au bord de la N165. Là nous y avons brûlé un autre pylône en hommage à notre camarade Vital Michalon mort à Creys-Malville le 31 juillet 1977, d’une grenade offensive. Le même type d’engin soit disant « non-létal » avec lesquels ils nous visaient au Chefresne ou aileurs…

Nous avons fini la nuit à Nantes Nécropole sur les quais. Un jeune nous a proposé de partager un petit pilon avec lui, plaisir infiniment plus grand que leurs pylônes de mort et nous avons songé que décidément le THC est bien meilleur que la THT !

Le lendemain sur la route, quand la lumière aveugle les plus sages et que l’horreur de ce monde s’impose à nous sans répit, nous avons sourit de voir à quel point leurs infrastructures sont vulnérables : transformateurs, relais électriques, concentrateurs et pylônes forment autant de cibles facilement accessibles que nous ne tarderont pas à frapper encore et encore, jusqu’à ce que ce vieux monde s’écroule enfin !

Source: Indymedia Nantes, 13 août 2012