[Besançon] Attaques solidaires contre des banques

Le Chat Noir Emeutier reçoit et transmet:

Dans la nuit du 21 au 22 août, la banque du Crédit Mutuel, située avenue Gaulard, a été attaquée à la peinture.

Des oeufs de peintures rouge et noire ont été lancés contre la façade: cette action a été faite en solidarité avec les compagnon-nes qui résistent actuellement aux Grands Jurys dans le nord-ouest des USA. Nous apportons également notre soutien à tou-te-s celles et ceux qui sont engeôlé-s partout dans le monde, pour leurs idées anti-autoritaires ou/et pour leurs actions d’insoumission et de résistance à ce système capitaliste: force et courage à notre camarade Luciano « Tortuga », récemment condamné par l’Etat chilien, à Kelly condamnée pour sa participation aux émeutes du contre-sommet du G20 de Toronto (Canada) de 2010

Le mois dernier, c’est la banque du Crédit Agricole, située à 50 mètres, qui a été vandalisée: sa façade en verre s’est fait exploser par un parpaing laissé à disposition par la mairie de Besançon, qui fait actuellement les travaux pour le tram.

Ce n’est qu’un début !

Solidarité avec les prisonnier-e-s de la guerre sociale en cours !

Des anarchistes

[Etats-Unis] Un 1er mai de colère à travers le pays

Des dizaines d’arrestations aux Etats-Unis pour le 1er-Mai

NEW YORK (Reuters) – Des dizaines de personnes ont été arrêtées mardi à travers les Etats-Unis lors d’affrontements avec la police en marge de manifestations globalement pacifiques organisées par le mouvement Occupy Wall Street à l’occasion du 1er-Mai.

Si des milliers de manifestants ont participé à ces rassemblements dans une ambiance parfois festive, peu de blessés ayant été recensés, des violences ont éclaté dans certaines villes.

A New York, berceau de ce mouvement de contestation dénonçant la puissance de la finance, environ 400 manifestants ont été poursuivis par des policiers en scooters sur Broadway alors que des milliers de personnes s’étaient auparavant réunies non loin de là sur Union Square.

Des vitrines de magasins et d’un bâtiment fédéral ont été brisées à Seattle tandis qu’à Oakland, la police anti-émeutes a tiré des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour disperser des manifestants accusés d’avoir jeté des objets métalliques en direction des forces de l’ordre.

Les autorités ont annoncé l’interpellation de cinq personnes se revendiquant anarchistes et soupçonnées d’avoir voulu dynamiter un pont autoroutier de la région de Cleveland.

Dans un communiqué, Occupy Cleveland confirme leur appartenance au mouvement mais assure qu’ils n’agissaient pas pour son compte. Se disant toujours attaché à l’action non violente, Occupy Cleveland a décidé d’annuler ses rassemblements.

NOUVEL ÉLAN

A San Francisco, où la mobilisation a débuté dès lundi soir, des vitrines ont été brisées et des façades arrosées de peinture près d’un commissariat du quartier de Mission, selon la police.

Des milliers de personnes ont manifesté pacifiquement dans le quartier financier de Los Angeles.

A Chicago, les manifestants moins nombreux que les forces de l’ordre se sont rassemblés devant des succursales de Bank of America. A Portland, 200 militants d’Occupy ont raccompagné une femme victime d’une saisie hypothécaire à son ancien domicile en scandant « Bienvenue chez vous ! ».

Les violences et les actes de vandalisme ont été imputés à des éléments anarchistes au sein du mouvement Occupy Wall Street, qui souhaitait profiter de ce 1er-Mai pour se donner un nouvel élan.

Bien que les syndicats aient décliné leur appel à la grève générale et que le projet d’occupation du Golden Gate de San Francisco ait été abandonné, les militants d’Occupy, dont le mouvement ne fait plus guère recette, se sont dits satisfaits de la mobilisation du jour.

« Nous avons scellé des alliances importantes et contribué à la radicalisation des gens sur ce qu’ils sont prêts à soutenir. Je veux dire que nous n’avons jamais eu pour habitude de célébrer le 1er-Mai. Et pourtant, regardez », s’est félicité David Graeber, un anthropologue membre du mouvement, désignant les manifestants.

Aux Etats-Unis, la Fête du travail est célébrée le premier lundi de septembre tandis que la journée des travailleurs, le 1er mai, n’est pas chômée, même si elle est célébrée par les organisations de gauche.

Presse bourgeoise – Le Nouvel Obs (Service américain, Hélène Duvigneau et Bertrand Boucey pour le service français), 02/05/2012

A Seattle:

Source:  http://berthoalain.wordpress.com/2012/05/02/1-mai-occupy-affronte-la-police-a-seattle-1-mai-2012/

A Oackland: 

http://berthoalain.wordpress.com/2012/05/02/1-mai-occupy-affronte-la-police-a-oakland-1-mai-2012/