[ZAD/NDdL] Affrontements suite à l’assaut militaire au carrefour de la Seaulce – depuis 7h00 ce lundi 15 avril 2013 [Mise à jour]

Le suivi des événements sur zad.nadir

16h45 : Des machines sont arrivés à la Saulce pour réparer la D81

15h30 : La situation est calme au carrefour de la Saulce. Les flics sont assez avancés dans les 4 directions : Chemin de Suez, les deux cotés de la D81 et la route vers les Fosses Noires. 4 personnes sont toujours en GAV et nous comptons 3 blessés parmi les camarades : 2 impacts de flashball au thorax et à l’arcade, une personne ayant reçu des éclats de grenades dans les jambes. Aux Ardinières, les flics contrôlent et fouillent les caisses qui arrivent sur la zad. Un convoi de la zad s’organise pour rejoindre le rassemblement à Nantes. Les comités de soutien appellent à rassemblement devant les lieux du pouvoir un peu partout en France.

Info legal team : 4 arrestations depuis ce matin, il est probable que quelques uns soient juste des contrôles d’identité.

13h45 : Commentaire du préfet d’après D’après france 3 pays-de-la-loire, Les premiers incidents ont débuté ce matin au carrefour de la Saulce, un carrefour « libéré » samedi pour laisser passer les manifestants mais que les gendarmes « n’avaient pas l’intention de reprendre ce matin ».mais en même temps : « Les gendarmes conservent leurs positions et ne quitteront pas le carrefour » précise le Préfet. Super langue de bois, Christian Galliard de Lavernée !

Selon la préfecture, deux cent-cinquante hommes sont partis de Nantes vers 12h30, en renfort des 60 gendarmes mobiles déjà sur place.

13h34 Si des gens des alentours ont envie d’aller se dégourdir les jambes en soirée (plus tôt serait trop tôt) sur les sentiers champêtres longeant les hotels pouvant héberger quelques uniformes, n’hésitez pas à sortir prendre un bon p’tit bol d’air et d’infos (à faire circuler ensuite) !

13h15 Des précisions sur la situation sur place pour ne pas que les informations soient mal interprétés de l’exterieur. Il n’est à priori pas question d’expulsions ou de prise de contrôle de lieu de vie collectif mais d’une volonté de reprise de contrôle du carrefour. Il n’empêche que cette action est vécu comme une attaque comme l’explique très bien ce texte : Soit ils nous virent, soit ils se cassent ! (et s’ils nous virent, on revient !)

12h35 Des cabanes en feu sur le site de la Chataigne selon France 3. En réalité, il ne s’agit pas d’une attaque de la Chateigne mais de la cabane/barricades sur le chemin qui y mène, entre le moulin de Rohanne et St Antoine. Ca fait mal au coeur parce qu’il s’agit d’un lieu de vie, d’une barricade joliment transformée avec de belles energies et on est triste pour les copains qui y ont participé et qui y vivaient…

12h33 : De nombreuses offensives policières sur le chemin de Suez. La 1ère cabane/barricades des Lascars est en feu… Il semble qu’ils soient vraiment déterminés à reprendre leur place sur le carrefour et à contrôler les axes qui y mènent

La situation est sur le chemin de Suez si des personnes proches peuvent venir en renfort, ce sera bienvenu !

Appel à rassemblement mardi 16/04 à 10h devant le commisariat de Blain en soutien à un paysan convoqué pour « violence sur gendarme », « utilisation d’arme par destination » et « non respect des sommations d’arrêter son véhicule ».

VU  : 9 fourgons sirènes allumées sur la 4 voies de Vannes, en direction de la ZAD

11h08 : Une nouvelle arrestation après une charge des flics dans la forêt…

11h : Une dizaine de véhicules de flics est aux ardillères avec maitres chien et physionomiste. Côté carrefour de la Saulce : une vingtaine de fourgons.

10h22 : Les flics sont au niveau de la foret en direction de la Rolandière, 3 blessés de notre côté. Du leur aussi apparement…

10h07 : les grenades résonnent toujours. Les flics sont avancés sur le chemins de suez… Pour les nouvelles plus douces : petites revues de presse des beaux moments partagés ce week end pour Sème Ta Zad

L’intégralité du fil-info de ce lundi 15 avril 2013

Notre-Dame-des-Landes. Affrontements entre opposants et gendarmes

Des affrontements ont éclaté ce lundi matin entre une centaine de « zadistes », opposants au projet d’aéroport, et les gendarmes mobiles, à Notre-Dame-des-Landes, sur le futur site d’implantation de ce projet.

Les forces de l’ordre ont pour mission de dégager la route entre Vigneux-de-Bretagne et Notre-Dame-des-Landes, que les opposants ont essayé de réoccuper après un week-end festif de semailles dans la «Zone à défendre», nom donné par les anti-aéroport à cette zone d’aménagement différé.

Lacrymos et barricades

Dans une atmosphère saturée de gaz lacrymogène, on entend éclater des grenades assourdissantes. Les opposants harcèlent les forces de l’ordre avec divers projectiles et des cocktails molotov. Ils ont échafaudé des barricades et creusé des tranchées.

Plusieurs blessés

Deux blessés ont été transportés à l’hôpital : un « zadiste » touché au visage, un gendarme touché à la nuque. On compte d’autres blessés dans les deux camps mais ne nécessitant pas d’hospitalisation. Il y aurait deux interpellations, non confirmées encore.

130415134303320_60_000_apx_470_ 130415134306360_67_000_apx_470_ 130415134306033_66_000_apx_470_ 130415134305351_64_000_apx_470_ 130415134304758_63_000_apx_470_ 130415134304097_62_000_apx_470_ 130415134303707_61_000_apx_470_

Leur presse – Ouest France, 15/04/2013

Voir l'article du Jura Libertaire sur la manif Sème ta ZAD et la reprise par les occupantEs du carrefour de la Saulce dans la nuit du 12 au 13 avril 2013 (après de nombreux mois de harcèlement militaire à cet endroit)

Voir l’article du Jura Libertaire sur la manif Sème ta ZAD et la reprise par les occupantEs du carrefour de la Saulce dans la nuit du 12 au 13 avril 2013 (après de nombreux mois de harcèlement militaire à cet endroit)

Ce lundi 15 avril, de nombreux comités locaux d’un peu partout appellent à se rassembler en réaction à l’intervention militaire au carrefour de la Seaulce

[ZAD/NDdL] Trop de cowboys, pas assez d’indiens !

Les flics jouent les cow-boys sur la ZAD

Ces dernières semaines, la situation avec les flics sur la ZAD s’est un peu corsée. Après la « trève de Noël », les poulets ont repris du service.

Voici quelques exemples de leurs exactions des semaines passées:

  • En cas d’absence sur les barricades et chicanes, saccages et rafle systématique du matos : à la barricades des Fosses Noires près de la Sècherie, aux chicanes nord et sud de la D281 (près du Phare Ouest). Jeudi, ils ont saccagé une petite cabane qui a été montée sur le « Chemin des Dames » derrière les Noues Pourries ;
  • Des PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) se « baladent » à pied, notamment dans les champs entre les Fosses Noires et la Rolandière, vers la Grée et à la Boissière. On les soupçonne de couper les clôtures barbelés ;
  • Ils font des courses poursuites dans les champs et des interpellations ciblées ;
  • Ils provoquent régulièrement sur les barricade : par exemple à la barricade sud de la D281, ils s’arrêtent devant la barricade et crient « venez, venez ! » ;
  • Après leur passage, on a retrouvé des toiles de tentes et des bâches lacérées à coup de couteau.

De plus, les fouilles archéologiques préventives ont repris sur le tracé du projet de barreau routier (l’autoroute censée permettre l’accès à l’aéroport).

On soupçonne une « garnison cow-boy » particulièrement zélée arrivée il y a environ deux semaines. Ont-ils des ordres spécifiques ? Font-ils du repérage ?

En tout cas, on manque d’indiens !

Source: zad.nadir.org, 9 février 2013

[Grenoble/NDdL] Sabotage contre Vinci: les bornes d’accès de 3 parking engluées – Nuit du 25 au 26 janvier 2013

Dans le cadre de la campagne contre Vinci lancée par les opposant-e-s à l’aéroport de Notre Dame des landes, une action a été menée dans 3 parking Vinci de Grenoble dans la nuit de vendredi à samedi (25/26 janvier). Les bornes d’entrée et de sortie de ces parking ont été engluées et des autocollants « Vinci Dégage » ou encore « Soutien à la ZAD » ont été collés.

On les aura, on est toujours là, Vinci dégage, Résistance et Sabotage !

Le comité visiblement en retard !

Source: Indymedia Grenoble, 29/01/2013

[Pinault, la ZAD aura ta peau] Pique-nique sauvage devant le château du 2ème actionnaire de Vinci – Grosrouvre, 27 janvier 2013

Quinze anarchistes opposés à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, âgés de 17 à 20 ans, ont été interpellés par les gendarmes dimanche après-midi à Grosrouvre (Yvelines) après s’être introduits dans la propriété de François Pinault.

Il auraient brisé une clôture avant de déplier une banderole et de menacer de mort le propriétaire des lieux [« Pinault on aura ta peau ! » – NdJL]. Sur place les gardiens, le fils de l’entrepreneur et sa compagne, l’actrice et réalisatrice Salma Hayek et leur enfant, ont prévenu les forces de l’ordre.

Le petit groupe a été arrêté et placé en garde à vue dans les locaux de la brigade des recherches de Rambouillet. Pour l’instant, ils nient toute forme de dégradation sur la clôture et ont refusé les prélèvements d’empreintes génétiques.

François Pinault est un homme d’affaire français, ancien président du groupe Pinault-Printemps-Redoute (PPR) et propriétaire du club de football le Stade rennais. 59e fortune mondiale en 2012 et troisième française avec un patrimoine professionnel de 8,1 milliards d’euros, il est surtout entré dans le capital du groupe Vinci, partie prenante dans le projet de construction du nouvel aéroport de Nantes.

Presse seigneuriale (Julien Constant, Le Parisien, 28 janvier 2013) via Juralib

 Communiqué rédigé suite à l’action (reçu par mail, 31/01/2013):

François Pinault est depuis 2006 le 2ème actionnaire du groupe VINCI. Sa holding Artémis, également actionnaire de Bouygues, autre géant du BTP bien connu, a acquis près de 12 millions de titres du bétonneur de Notre-Dame-des-Landes ! Alors quand on a appris que Pinault représentait à lui seul 5% du capital de Vinci, on s’est dit que ça méritait bien un pique-nique sur la pelouse de son château !

Sans attendre d’y être invitéEs, nous nous sommes renduEs à quelques unEs sur le domaine de la Mormaire et, profitant d’une porte ouverte, nous sommes dirigéEs vers le parvis du château où nous avons déployé une banderole, avant de partager quelques morceaux de quiche et quelques bières artisanales made in ZAD.

pique_nique_chez_pinault (50)

Pour dire toute la vérité, nous ne nous sommes pas attardéEs. Après avoir expliqué l’objet de notre présence aux employéEs du (multi)milliardaire (sa fortune personnelle est de 8,1 milliards d’euros, soit 472 000 années de SMIC), nous sommes très vite repartiEs en criant quelques slogans bien à propos : « Pinault, pollueur, voleur, expropriation ! » Rien de bien méchant en somme…

Pinault et ses acolytes de Vinci, eux, ne se gênent pas pour projeter la destruction de 2000 hectares de bocages et de terres agricoles pour y construire un aéroport inutile et coûteux. Ils ne s’offusquent pas non plus du fait que des centaines d’hommes en uniforme violent quotidiennement les propriétés des habitants de la zone pour les en exproprier par la force. Ils ne sont pas gênés, de manière générale, du fait qu’ils contribuent au désastre écologique et à la destruction lente et irrémédiable de nos espaces de vie et de notre atmosphère.

Nous, pique-niqueur/euses du dimanche, résistantEs en bottes crasseuses, hordes indisciplinées et fières de l’être, revendiquons notre impertinente intrusion sur la modeste propriété du patron de Pinault-Printemps-Redoute. Pour autant, nous regrettons que de jeunes randonneur/euses aient eu à subir la répression à notre place. En effet, 16 personnes de 17 à 20 ans ont été interpelléEs (info AFP reprise par divers média) sur un chemin de campagne et maintenues en garde-à-vue durant 45 heures, subissant auditions et relevés d’empreintes digitales et génétiques.

pique_nique_chez_pinault (200)

InculpéEs pour « violation de domicile » et « menaces de mort », ainsi que pour « refus de se soumettre aux opérations de relevés signalétiques » et «  refus de se soumettre aux prélèvements biologiques » pour certainEs, ils et elles comparaîtront les 28 février 2013 à 9h30 devant le Juge des Enfants au TGI de Paris et le 11 mars 2013 à 14h devant la 7ème chambre D du TGI de Versailles.

Nous, militantEs de tous âges, agissant en conscience et en accord avec nos principes, exprimons toute notre solidarité avec les inculpéEs et appelons chacunE à nous rejoindre dans notre lutte déterminée contre Vinci et son monde, contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et contre tous les autres Grands Projets Inutiles et Imposés !

Des personnes du collectif parisien de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Aéroports, autoroutes, lignes THT, prisons, réacteurs nucléaires…. Crève Vinci

La lutte contre Vinci arrive aux arbres et tunnel au Royaume-Uni:

vincidegage-5b2e0Une ’Deuxième bataille d’Hastings’ a commencé il y a quelques mois au Sud Est de l’Angleterre. Les militants bravent la neige, le froid et la boue pour lutter contre la multinationale française Vinci et ses plans de construction d’une route à travers Coombe Haven, une zone de petits bois qui est certainement le site original de la Bataille d’Hastings.

Début Janvier, les ouvriers sont arrivés avec des tronçonneuses, et les militants ont occupé des arbres et des tunnels pour empêcher la route de Vinci. Ensuite, la police a expulsé et enlevé des militantEs locaux des ’lock-ons’ et des arbres. Il y a eu des actes de sabotage quotidiens. Deux sites – ’Base Camp’ et ’Three Oaks’, ont été expulsés, et un site, ’Decoy Pond’, reste intact.

Vinci a signé un contrat pour construire la route à 150 million d’Euros, il y a 3 ans. La route est la première de 200 nouvelles routes qui seront construites comme tentative de créer la croissance économique. La Royaume-Uni a une belle histoire de résistance aux réformes routières : pendant les années 90, le gouvernement a décidé de créer 600 nouvelles routes, et un mouvement de masse d’occupation est né. Après des années de lutte, le nombre de routes est tombée à 200 et finalement à 66. Si les projets actuels ne sont pas abandonnés, on peut souhaiter voir plusieurs sites de résistance prochainement!

Les routes, les aéroports, les centrales nucléaires. C’est quelque chose de rare et de spéciale de voir des gens se soulever face aux expropriations de leurs terrains pour ces projets. C’est quelque chose rare et spéciale de voir le courage d’une communauté qui fait face a l’avarice des riches et des puissantEs. A Coombe Haven, comme à Notre-Dame-des-Landes, au quartier libre des Lentillères à Dijon ou à la forêt de Khimki, on vit la même lutte contre Vinci. Et la même lutte continue, soit-elle contre une différente tête de la même bête, à Rossport contre Shell, au Val de Susa contre le TAV, et dans d’autres sites de résistance aux avancées de l’industrialisme. Dans les champs comme dans la rue. A travers les frontières, à travers les barrières de la langue. On apprend des unEs des autres, on enrichit nos luttes locales avec de nouvelles tactiques et perspectives.

Les Coombe Haven Defenders invitent des Zadistes à faire croître les liens entre les deux sites. En dépit d’un fort soutien local, il faut encore de l’enthousiasme et des savoirs. Le réseau de soutien local inclut une groupe qui offre des repas chauds chaque jour, des offres de covoiturage pour les nouvelles arrivées à la gare, du logement hors site pour faire des pauses, et aussi une équipe affûté de médias et de site web.

Le site est entre Hastings et Brighton, sur la côte Sud-Est, pas loin de la gare de Crowhurst. Suis le site web pour des cartes, les règles de base campement et des infos plus récentes :

Le blog de la lutte Coombe Haven Defenders

Source: zad.nadir.org, 27 janvier 2013

________________________________________________________________

Vu sur le blog Stop Vinci, 22/01/2013:

Vinci remporte un contrat de 300 millions d’euros dans le nucléaire

PARIS, 17 janvier (Reuters) – Vinci a annoncé jeudi avoir remporté dans le cadre d’un consortium un contrat pour la construction du bâtiment d’un réacteur nucléaire, d’un montant de 300 millions d’euros.

Le groupement, composé de plusieurs filiales de Vinci à hauteur de 58,3% ainsi que de Ferrovial Agroman (30%) et de Razel-Bec (11,7%), va construire le bâtiment principal destiné à abriter le réacteur Tokamak dans le cadre du projet européen ITER.

Le contrat porte également sur la conception et la construction de neuf bâtiments annexes sur le site de Cadarache, dans le sud de la France.

Les études démarreront en avril 2013 et les principaux travaux de génie civil à l’automne 2013, a précisé le groupe dans un communiqué.

Leur presse bétonneuse – Reuters.com (Blandine Hénault), 17/01/2013 à 18h22

Le groupe de construction Vinci a annoncé jeudi qu’il avait remporté un contrat en consortium avec l’espagnol Ferrovial et Razel-Bec (groupe Fayat), d’un montant de 300 millions d’euros, pour édifier le bâtiment qui abritera le réacteur Tokamak du projet Iter.

Ce contrat, d’une durée de 5 ans et demi, prévoit également la conception et la construction de neuf bâtiments annexes sur le site du centre de recherches nucléaires de Cadarache (Bouches-du-Rhône), au nord d’Aix-en-Provence, a indiqué le groupe français dans un communiqué.

Un groupement, composé de filiales de Vinci (58,3 %), de Ferrovial Agroman (30%) et de Razel-Bec (11,7%), a signé le contrat de construction avec Fusion for Energy (F4E), l’organisation de l’Union européenne chargée de gérer la contribution de l’Europe au projet ITER sur la fusion nucléaire.

Les études démarreront en avril et les principaux travaux de génie civil à l’automne 2013.

Le bâtiment principal est destiné à abriter le réacteur Tokamak, cylindre de 28 mètres de diamètre, 29 mètres de haut et 23.000 tonnes. Avec les deux bâtiments annexes qui lui sont accolés, il constituera une structure en béton armé de 120 mètres de long sur 80 mètres de large et 80 mètres de haut.

Les autres bâtiments annexes comprennent le bâtiment d’assemblage, un immeuble de deux niveaux et divers bâtiments de type industriel.

Le marché comprend également des portes nucléaires de grandes dimensions (d’une taille de 4 m x 4 m et d’un poids de 40 tonnes) antiradiations et résistant aux surpressions, dont les études et la réalisation seront effectuées par un groupement composé de Cegelec et Sommer.

La ministre française de la Recherche, Geneviève Fioraso, a rappelé jeudi que le projet de réacteur expérimental international, dont elle inaugurait le siège de Cadarache, était un défi dont l’objectif est de « fournir de l’électricité à chacun en 2050 ».

Ce siège va regrouper des personnes d’une trentaine de nationalités, la Chine, l’Europe, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud, la Russie et les États-Unis étant associés dans cet ambitieux projet de réacteur expérimental, étalé sur 35 ans, qui vise à faire de la fusion thermonucléaire une source d’énergie illimitée.

L’Union européenne est le plus gros contributeur du projet avec un engagement de 6,6 milliards d’euros.

Le chantier de construction du réacteur a débuté en août 2010, mais l’obtention d’un premier plasma n’est pas attendue avant fin 2020.

Au printemps, des essais de convois doivent permettre de tester la route à grand gabarit qui verra dans le courant de l’année passer les premières pièces « du plus grand puzzle du monde », selon les mots du directeur général d’Iter Organization, le Japonais Osamu Motojima.

Leur presse – Cbanque.com (AFP), 17/01/2013 à 18h49

__________________________________________________________

En campagne contre Vinci

Parce que le capitalisme reste en expansion et cherche toujours à conquérir du pouvoir sur nos vies, parce que la machine qui nous domine est diffuse et omniprésente, il paraît difficile d’imaginer comment s’en émanciper. Une des stratégies possibles est de faire converger des forces en ciblant un de ses rouages pour participer à ébranler l’ensemble…

Partout pullulent les « grands projets » : lignes Très Haute Tension, Lignes Grande Vitesse, autoroutes, ceintures périphériques, métros, tramways, boulevards, tunnels, canaux, aéroports, etc. qui alimentent et relient d’autres chantiers mégalomaniaques tels que complexes nucléaires, barrages hydrauliques, terminaux pétroliers, parcs éoliens, zones commerciales, grands stades et urbanisation des campagnes.

Vinci se veut le « premier groupe mondial de construction-concession » ; il est l’un des collaborateurs favoris des pouvoirs publics dans leurs projets d’aménagement du territoire et leurs politiques néo-colonialistes. En tant que grand acteur de ce monde, Vinci est partout et se retrouve confronté à des luttes ici et là : le projet ITER de fusion nucléaire à Cadarache (13), les mines d’uranium au Niger, la LGV Sud Europe Atlantique, le projet d’aéroport international de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (44), l’autoroute Moscou-St.Pétersbourg (forêt de Khimki)…

Si certaines tentacules du groupe sont bien visibles, les autres oeuvrent quotidiennement dans l’ombre en s’appuyant sur l’acceptation et l’isolement des individus. Une campagne pour créer des liens et des solidarités entre les personnes aux prises avec Vinci (salariés, populations bétonnées, déplacées, irradiées, opposants réprimés,…) pourrait permettre de dépasser des enjeux locaux et d’identifier Vinci comme un ennemi public.

De multiples actions fleurissent déjà contre Vinci, organisons-nous localement pour intensifier cette campagne de façon déterminée et endurante, et affiner des stratégies concrètes et à long terme.

Parce que c’est sur notre résignation qu’ils construisent leur business, partageons nos colères pour passer à l’offensive et se donner de la force.

Savoir reconnaître l’entreprise Vinci partout où elle se trouve

Voir la liste complète de toutes les boîtes et filiales du groupe Vinci

Source: Stop Vinci

[Besançon/NDdL] « Ah Zad ira, ZAD ira, ZAD ira… » (25 janvier 2013)

Tags vus à Besançon, vendredi 25 janvier 2013:

DSCN0676

Vu de gauche

Vu de gauche

Vu de droite

Vu de droite

DSCN0680

Transmis par mail, le 25/01/2013

[NDdL] Brèves de voeux 2013 en solidarité avec la ZAD (et pas que)

Ce genre d’articles des mass medias si pitoyables dont il faut mieux en rire (jaune)…

Le mystérieux groupuscule ZAD tague en pleine nuit

Trois lettres taguées en noir, comme une signature : ZAD pour « Zone à défendre ». C’est dans la nuit de mardi à hier que la section du Parti socialiste (PS) de Pantin a été touchée par un mystérieux groupuscule anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Les inscriptions « Non à l’Ayraulport.

PantinS

Vive la ZAD! », ont été découvertes hier matin par les militants socialistes qui ont immédiatement porté plainte contre X pour dégradation au commissariat de Pantin.

Ces tags sont une référence directe à la Zone d’aménagement différée (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes, le vaste territoire qui doit accueillir un futur aéroport international près de Nantes, projet porté par l’ancien maire PS de la ville et Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. « Nous sommes attachés au respect du droit d’expression et à la pluralité des opinions, mais ne pouvons accepter ces méthodes qui desservent le débat politique! » s’est indigné le secrétaire de la section PS, Mathieu Monot. Les tagueurs nocturnes qui œuvrent depuis fin octobre sur différentes façades de sections PS à travers la France se sont déjà distingués à Paris, à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), à Bordeaux (Gironde) ou encore à La Rochelle (Charente-Maritime). Pantin est la première ville de Seine-Saint-Denis à être touchée.

Publiés par des pantins du capital – Le Parisien (B.L), 27/12/2012 à 07h00

________________________________________________________________

Bonjour !

La nuit du 24 au 25 décembre une action de solidarité pour la ZAD a été réalisée à Lausanne en Suisse.

Des personnes se sont attaquée à l’aide de spray et de cambouis à la façade d’un groupe, Etavis, qui appartient à Vinci group.

Bon courage à vous, tenez bon la fin est proche !

Lausanne________________________________________________________________

Une affiche de l’OPA de Bordeaux:

opa33

Cliquer sur l’affiche pour l’agrandir ou l’enregistrer

A Lille, le jour de l’an 2013:

Et à Nantes (en plein centre):

Nantes_NYE

Toutes les infos sur: