[Suisse] Vigilance antifasciste à Berne – 16 février 2013

Communiqué de presse sur la promenade antifasciste nocturne à Berne du 16 Février 2013

Succès de la mobilisation: Avec le slogan «Pas de flambeaux avec les nazis » Aujourd’hui samedi a attiré environ 350 anti-fascistes par le centre de la ville de Berne, en rappelant que « Berne reste sans nazi! » [« Bern bleibt Nazi Frei »] Seulement il y a une semaine a été rendu public grâce à la recherche anti-fasciste que les néo-nazis appelaient à commémorer l’anniversaire du bombardement de Dresde (du 13/02/1945, Ndlr) en une marche aux flambeaux à Berne.

Parce que les nazis, lors de leur marche à Dresde, ont dû faire face à une résistance anti-fasciste plus forte, les néonazis s’illustrent ces dernières années à travers des marches commémoratives dans d’autres endroits – apparemment encore en Suisse: en 2012, environ 60 skins nazis ont défilé dans Hombrechtikon ZH, et cette année, ils ont entrepris une tentative ratée à l’avance à Berne. [..]

Voir de nombreuses photos sur flickr

Traduit sommairement de l’allemand. Lire la suite sur Indymedia Linksunten, 16/02/2012 à 21h46

D’après les médias suisses allemands, un homme a été agressé par des manifestants cagoulés. D’après un communiqué de la police bernoise de ce dimanche (17/02/2013), des antifascistes auraient reconnu en marge de la manifestation l’individu comme étant de la mouvance d’extrême-droite: le néo-nazi a alors été projeté à terre puis roué de coups par une dizaine d’antifascistes. Il a été récupéré quelques secondes plus tard par les secours le visage en sang.

Environ 300 personnes marchent contre l’extrémisme de droite à Berne 

Des antifascistes ont défilé pendant une heure samedi soir à Berne en réaction à une marche au flambeau d’extrémistes de droite qui a, elle, finalement été annulée en raison du carnaval de Berne.

Berne

Environ 300 personnes ont participé samedi soir à Berne à une manifestation contre l’extrémisme de droite. La « promenade du soir antifasciste », comme l’appellent les organisateurs, a eu lieu dans le calme.

Les participants ont défilé de la gare au centre culturel alternatif de la Reitschule en passant par la place fédérale. La marche a duré environ une heure.

« Berne reste sans nazis »

Certains manifestants étaient cagoulés ou masqués, notamment avec des masques de carnaval, a constaté un journaliste de l’ats sur place. Ils ont scandé « Berne reste sans nazis » ou « siamo tutti antifascisti » (« nous sommes tous antifascistes »). Quelques fumigènes ont été allumés.

La police était elle présente à plusieurs endroits, mais elle n’est pas intervenue.

Les extrémistes de droite annulent leur manif

La manifestation non autorisée était tolérée par la police car elle n’avait donné lieu au préalable à aucune annonce concrète de violence et parce qu’une manifestation non autorisée n’est pas passible de sanction à Berne.

A l’origine, le rassemblement devait servir de contre-manifestation à une marche au flambeau d’extrémistes de droite à travers la capitale. Les organisateurs de cette marche l’ont finalement annulée car elle coïncidait avec le carnaval de Berne.

Le cortège investit la gare centrale...

Le cortège investit la gare centrale…

Feux d'artifice durant le parcours

Feux d’artifice durant le parcours

Berne3

Leur presse – RTS.ch (ATS), 17/2/2013 à 09h36

*Photos prises de leur presse suisse allemande (16/02/2013)