[Grèce] Attaque incendiaire contre un poste de police à Exarchia – Athènes, nuit du 21 février 2013

Athènes: attaque avec des cocktails molotov contre un poste de police à Exarhia (Grèce)

Dans les heures de la nuit de jeudi (21/02), un groupe d’anarchistes a attaqué le poste de police locale à Exarhia (Athènes) à l’aide de cocktails Molotov. L’attaque a eu lieu en solidarité avec les quatre anarchistes arrêtés pour l’affaire du double vol à main armée à Venvento (Kozani). Les flics ont fui quand ils ont vu l’attaque des camarades.

Traduit de l’anglais de 325, 1er mars 2013

[Espagne] Attaque incendiaire contre un poste de police – Murcie, 16 décembre 2012

Attaque aux cocktails molotov d’un poste de police à Murcie:

Selon les médias de masse (laverdad.es), le poste de police de San Andrés dans la ville de Murcie a été attaqué dans la nuit du 16 décembre par un groupe d’individus cagoulés, qui ont jeté des cocktails molotov contre le bâtiment et plusieurs voitures de police stationnées à proximité. L’une d’elles a été entièrement incendiée, tandis qu’une autre a été légèrement endommagé. Aucun groupe n’a encore revendiqué l’attaque.

Source: Alboroto, 18 décembre 2012

[Clichy-/s-Bois] Le comico attaqué aux cocktails molotov – Soirée du 19 octobre 2012

Des cocktails Molotov jetés contre le commissariat de Clichy-sous-Bois

Le commissariat de police de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a été la cible de deux jets de cocktails Molotov vendredi soir, des faits pour lesquels deux jeunes ont rapidement été interpellés, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

« Deux engins incendiaires » ont été jetés contre le commissariat vers 23H00, a indiqué une source proche de l’enquête, tandis qu’une source policière précisait qu’il s’agissait de cocktails Molotov.

« Il n’y a pas eu de dégâts ni de blessés », a ajouté la source proche de l’enquête, précisant que deux jeunes hommes de 17 et 18 ans avaient été ensuite interpellés vers 01H00 du matin, à Clichy-sous-Bois. « A priori ils ne sont pas connus » des service de police, selon cette source.

Leur presse – Libération.fr (AFP), 20/10/2012 à 22h40

[Grèce] Attaques incendiaires contre la police à Athènes – Nuit du 29 au 30 septembre 2012

Athènes : Un “commando” attaque avec des molotovs une escouade de la police anti-émeute à Exarchia

Nous avons attaqué le samedi 29 septembre à minuit une escouade de MAT [police anti-émeute] dans la rue Harilaou Trikoupi avec des cocktails molotovs. Cette action est une réponse réflexe au clouage au pilori de compagnons et combattants à travers la publication de leurs photos, peu après leur arrestation le jour de la mobilisation pour la grève. S’ils pensent que des méthodes répressives violentes et la vague de désir terroriste nous intimidera, alors ils seront lamentablement déçus.

Résistance par tous moyens et tous temps avec rage et conscience
SOLIDARITÉ AVEC TOUS LES DIGNES OTAGES DE LA DOMINATION
RIEN N’EST FINI. TOUT CONTINUE…

Des compagnons en solidarité

Traduit du grec d’Indymedia Athènes par Contra-info, 1er octobre 2012

Les flics ont publié des photos et des détails de 9 des 23 manifestants arrêtés le 26 septembre à Athènes, demandant une fois de plus à des citoyens respectueux de la loi de faire les balances. Après que les arrêtés soient sous le coup de procédures judiciaires (adultes et mineurs, beaucoup sont sérieusement blessés) il a été rapporté qu’ils ont été remis en liberté -certains sous de sévères conditions restrictives, plusieurs attendant un procès futur. (Nous mettrons à jour dès qu’il y aura des informations confirmées.)

Attaque nocturne contre le poste de police de l’Acropole

Tel que l’ont rapporté les médias traditionnels, dans la nuit du 29 au 30 septembre, le commissariat de police de l’Acropole à Athènes a été attaqué.

Au total, sept véhicules ont été incendiés – une voiture de patrouille de police, une voiture de police banalisé, quatre motos (trois d’entre elles de la police) et deux voitures qui avaient été confisqués par la police. Il n’y a eu aucune arrestation.

Traduit de l’anglais d’Occupied London, 30 septembre 2012

Ci-dessous la revendication écrite (et les photos de l’attentat), traduite du grec d’Indymedia Athènes par Contra-info;

Nous avons attaqué le commissariat de l’Acropole dans la nuit du samedi 29 septembre 2012 avec des barils d’essence et des cocktails molotovs et nous avons brûlé l’entrée ainsi que des voitures et motos parquées sur la route devant le commissariat, celles-ci étant de fonction, appartenant personnellement à des flics et confisquées.

C’était un mouvement dynamique réfléchi en réponse à l’orgie d’oppression policière dans un style de junte que nous avons tous expérimenté le jour de lagrève générale le 26 septembre, avec les centaines de détentions, les arrestations, l’humiliation publique des arrêtés, les gazs et les tabassages aux pré-rassemblements dans les quartiers d’Athènes et la manifestation. Les bâtards de la police grecque, de la direction jusqu’au petit flic gardant un commissariat, devraient savoir que rien ne reste sans réponse.

Leurs méthodes oppressives et vengeresses contre ceux qui se tiennent hauts contre la barbarie de nos jours, non seulement ne nous effrayent pas mais arment nos esprits et mains. La guerre fait rage et la meilleure défense a toujours été l’attaque et l’attaque surprise. Ainsi les gardiens de l’ordre et leurs supérieurs doivent être prêt à payer le prix, en équipement et en prestige.

P.S. : La même chose vaut pour les morveux des DELTA et DIAS qui, en plus de tout le reste, ont aussi attaqué la nuit dernière la manifestation antifasciste à moto, battu et arrêté des compagnons. Nous avons pleins de plans à faire et nous leur gardons les meilleurs… Solidarité avec les arrêtés.

P.S. 2 : Des salutations incendiaires et des poings levés à tous les compagnons qui passent en procès pour l’organisation révolutionnaire de la Conspiration des Cellules de Feu le 8 octobre.

Honneur pour toujours au compagnon Lambros Foundas qui fut, est et sera à toujours à nos côtés à chaque moment dans l’attaque.

[Mulhouse] Plusieurs attaques contre la police à Bourtzwiller

Soirée de mardi 19 juin 2012:

Mulhouse. Des cocktails molotov contre le poste de police

Quatre cocktails molotov ont été tirés hier soir peu avant 20h dans la cour du poste de police municipale basé à Bourtzwiller. Un seul a pris feu et un fonctionnaire a reçu une bouteille dans les jambes mais cette dernière, heureusement, n’a pas explosé.

Depuis une dizaine de jours, des incidents à répétition se déroulent dans le quartier sensible de Bourtzwiller. Le principe est toujours le même, les trublions allument des poubelles ou mettent le feu à des voitures pour attirer les pompiers et les policiers. Une fois les fonctionnaires sur place, c’est à coups de jets de pierres et de cocktails molotov qu’ils sont accueillis. Hier soir peu avant 20h, les événements ont pris une tournure plus inquiétante encore puisqu’un groupe de jeunes encapuchés s’en est pris directement au poste de police municipale du quartier. Quatre bouteilles ont été lancées dans la cour, une seule a pris feu. Un fonctionnaire sur place a reçu un des projectiles dans les jambes. Mais heureusement, ce dernier ne s’est pas embrasé. Le fonctionnaire, très choqué, a dû être pris en charge par les pompiers.

Pour le Directeur départementale de la sécurité publique (DDSP 68) Alain Martinez, « ce groupe s’amuse à un jeu très dangereux et qui pourrait avoir des conséquences graves. L’utilisation de cocktails peut avoir des suites dramatiques au-delà des dégâts occasionnés et pour leurs utilisateurs cela peut conduire tout droit aux assises. Nous ne sommes pas dans des affrontements entre bandes rivales mais bien dans des confrontations avec les forces de l’ordre, avec des policiers qui sont clairement visés. » Ce week-end déjà, le DDSP avait fait appel aux renforts d’une demi-compagnie de CRS venue de Charleville-Mézières. Un des fourgons, en patrouille dans le quartier, avait lui aussi essuyé des jets de projectiles artisanaux enflammés. Aujourd’hui, à l’occasion de la fête de la musique, un dispositif spécifique devrait être mis en place. En attendant, une enquête est en cours pour confondre les auteurs de ces actes de nature criminelle.

20/06/2012

Nuit du 15 au 16 juin 2012:

Mulhouse. Les policiers à nouveau victimes d’un guet-apens à Bourtzwiller

Depuis une dizaine de jours, une poignée de jeunes trublions défient les forces de l’ordre dans le quartier de Bourtzwiller.

Dans la nuit de vendredi à samedi, plusieurs équipages ont essuyé des jets de cocktails Molotov. Personne n’a été blessé mais deux véhicules des fonctionnaires ont été endommagés.

Le principe est toujours le même. Les trublions mettent le feu à des voitures ou des poubelles pour attirer les pompiers et les policiers qui les accompagnent. Cela a commencé peu avant minuit par un feu de voiture rue de la Tuilerie, puis vers 0h40 par une autre voiture rue du Progrès et finalement juste avant 1h par deux voitures, rue de Dieppe. Une vingtaine de jeunes visages dissimulés s’en sont pris aux véhicules de la BAC (brigade anticriminalité) et de la Canine ; véhicules qui ont essuyé des jets de cocktails Molotov. Résultat : depuis hier, une compagnie de CRS est en poste dans le quartier.

17/06/2012

Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 juin 2012:

Mulhouse. Les policiers, victimes d’un guet-apens à Bourtzwiller

Caillassages, jets de cocktails Molotov sur les policiers… La nuit de samedi à dimanche a été particulièrement agitée à Bourtzwiller.

Les premiers incidents ont été enregistrés vers 22h30 avec une série de feux de bennes, rue Saint-Nazaire et Brossolette. Vingt minutes plus tard, toujours dans le même périmètre, d’autres bennes ont été incendiées mais c’est à l’arrivée d’un équipage de police secours que les choses ont dégénéré.

Les fonctionnaires étaient visiblement attendus de pied ferme par une vingtaine d’individus, tous cagoulés ou visages masqués. Ils ont encerclé la voiture. Armés de barres de fer et de pierres, ils ont commencé à secouer le véhicule, forçant les policiers à faire marche arrière. C’est au cours de ce repli que plusieurs cailloux ont atteint et sérieusement dégradé le véhicule. Un engin incendiaire a même été lancé mais n’a pas atteint sa cible, s’écrasant et s’enflammant à environ quatre mètres du véhicule. L’équipage a dû faire usage de son flash-ball à deux reprises pour repousser les trublions. Des renforts (deux équipages police secours, deux équipages de la BAC et la brigade canine) se sont rendus sur les lieux du guet-apens.

Un policier légèrement blessé

Mais là également, un groupe de jeunes, arrivé du parking de la rue de Bordeaux, s’est attaqué aux forces de l’ordre à coups de jets de pierres. Un second véhicule a également été abîmé et un conducteur touché par un projectile au niveau du crâne. Un des équipages de la brigade anticriminalité a, lui, été pris à partie au niveau des rues Brossolette et Toulon. Les fonctionnaires ont dû, à leur tour, faire usage de leurs lanceurs de balles de défense. Le calme est revenu dans le quartier vers minuit.

Seule une voiture a encore été incendiée à 1h10, rue des Romains, et une benne est partie en fumée à 2h15, rue de l’Armistice.

11/06/2012

Leur presse – DNA.fr (Alain Cheval) via Le Jura Libertaire