[Bordeaux] Le centre de rétention incendié… et hors-service – 7 mai 2013

Incendie au centre de rétention de Bordeaux

En pleine cérémonie d’hommage, un incendie est parti d’une chambre du centre de rétention administrative, hier

La cérémonie en hommage aux policiers commençait à peine, vers 11 h 30 hier, quand un Égyptien de 24 ans, actuellement placé au Centre de rétention administrative (CRA) de Bordeaux, a mis le feu à son matelas. Situé au sous-sol du commissariat central de Bordeaux, le CRA a vite laissé échapper une épaisse et odorante fumée qui s’est propagée sur l’esplanade très fréquentée.

L’alarme s’est déclenchée et un des fonctionnaires de la Police aux frontières, qui gère le CRA, a immédiatement porté secours à l’Égyptien. Mais ce dernier s’était enfermé dans sa chambre. Le policier est parvenu à l’en sortir, non sans respirer la fumée provoquée par l’incendie. Très rapidement sur place et ne voulant pas interrompre la cérémonie, les pompiers ont fini de circonscrire le feu, déjà attaqué par le personnel du PC de sécurité. Les lieux ont été ventilés. Pris en charge, le policier a été légèrement blessé du fait des émanations. Mis à l’écart dans une autre cour, il avait du mal à retrouver son souffle et toussait pour dégager ses bronches. Il a été évacué à l’hôpital pour des examens de contrôle.

Le retenu a quant à lui été brûlé au visage et intoxiqué. Le temps de leur intervention, les pompiers l’ont enveloppé dans une couverture de survie et ont appliqué un linge humide sur ses joues.

Le CRA occupe 450 mètres carrés dans les locaux de l’hôtel de Police. Réservé aux hommes, il a une capacité d’accueil de 20 personnes réparties dans cinq chambres de quatre lits. À leur disposition, deux espaces sanitaires, deux salles de détente avec téléviseurs à écran plat dont une sert à la restauration, une cour conçue pour lutter contre le sentiment de cloisonnement, trois cabines téléphoniques, une machine pour changer de l’argent, un espace dédié aux visites (consul, avocats, proches), une salle de la Cimade, une unité médicale. Et la possibilité de garder librement cigarettes, briquets et autres effets.

Hier, sept étrangers se trouvaient dans le CRA au moment de l’incendie. L’Égyptien est toujours hospitalisé. Les six autres ont été mis en sécurité et transférés au CRA de Toulouse. Celui de Bordeaux est fermé jusqu’à nouvel ordre. L’enquête privilégierait l’acte volontaire.

Leur presse – OuestFrance.fr (Florence Moreau), 08/05/2013 à 10h02 

[Résistons Ensemble #117] Semaine de mobilisation contre les violences policières du 15 au 23 mars 2013

Du 15 au 23 mars une semaine de mobilisation contre les violences policières
Réagir ensemble…

Été 2012, des centaines de Rroms sont expulsés, jetés à la rue à Lille, Lyon, St-Étienne, Grenoble, Aix-En-Provence…

Le 28 novembre 2012, Cyril est arrêté sur une barricade érigée sur la ZAD (projet d’aéroport Notre Dame des Landes) et écope de 5 mois fermes et autant de sursis.

Le 31 janvier, le ministre de l’intérieur porte plainte pour diffamation contre Amal Bentounsi qui administre le site urgence-notre-police-assassine.fr.

Le 6 février, à Strasbourg, John David perd un œil à cause d’un flashball lors d’une manifestation, vigiles privés à PSA Aulnay, menace de Valls contre les luttes sociales.

Le 13 février, un policier ivre qui n’était pas en service abat un jeune homme de 19 ans à Marseille.

Le 1er mars, la cours d’appel confirme le non-lieu envers les policiers impliqués dans la mort d’Ali Ziri, décédé suite à un arrêt cardiaque par suffocation lors d’un contrôle…

En France, depuis deux ans, suite aux appels lancés à Poitiers par des collectifs anti-répression, des actions diverses ont été organisées pour dénoncer ces brutalités engendrées par l’État, inspirées par le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (C.O.B.P) de Montréal, mobilisé dès 1997 autour d’une journée internationale contre les violences policières.

Cette année les familles dont des membres ont été tués par la police, des collectifs antirépression appellent à une journée de manifestation le samedi 23 mars et d’actions diverses du 15 au 23 mars dédiées aux victimes des crimes policiers à Paris et certaines villes.

À Grasse, samedi 23 mars 2013 RDV à 15h sur le Cours, le Comité Vérité et Justice pour Abdelhakim Ajimi organise un rassemblement en mémoire d’Abdelhakim, en vue d’obtenir la révocation des 3 policiers reconnus coupables de sa mort, pour militer contre la pratique de la clé d’étranglement comme méthode d’interpellation enseignée dans les écoles de police française.

À Bordeaux, vendredi 22 mars : « Garde-à-vue : mode d’emploi » 20h, Tchai Bar, 49 rue du Mirail (annulée)samedi 23 mars : « Scènes de crimes », Hommage aux victimes, 15h Place de la Victoire, 17h Place St Michel, 20h Concert contre les violences policières, Avec O.P.A, Bar Tabac de la Place St Michel, Entrée Libre. Infos : C.L.A.P 33

À Paris, marche tous unis contre les crimes policiers – samedi 23 mars 2013 à 13h depuis la place de l’Opéra jusqu’à Stalingrad.

Le numéro 117 du mois de mars de Résistons Ensemble: à télécharger, diffuser largement….

Cliquer sur l'image pour télécharger le numéro du mois de mars 2013 au format PDF

Cliquer sur l’image pour télécharger le numéro du mois de mars 2013 au format PDF

[NDdL] Brèves de voeux 2013 en solidarité avec la ZAD (et pas que)

Ce genre d’articles des mass medias si pitoyables dont il faut mieux en rire (jaune)…

Le mystérieux groupuscule ZAD tague en pleine nuit

Trois lettres taguées en noir, comme une signature : ZAD pour « Zone à défendre ». C’est dans la nuit de mardi à hier que la section du Parti socialiste (PS) de Pantin a été touchée par un mystérieux groupuscule anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Les inscriptions « Non à l’Ayraulport.

PantinS

Vive la ZAD! », ont été découvertes hier matin par les militants socialistes qui ont immédiatement porté plainte contre X pour dégradation au commissariat de Pantin.

Ces tags sont une référence directe à la Zone d’aménagement différée (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes, le vaste territoire qui doit accueillir un futur aéroport international près de Nantes, projet porté par l’ancien maire PS de la ville et Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. « Nous sommes attachés au respect du droit d’expression et à la pluralité des opinions, mais ne pouvons accepter ces méthodes qui desservent le débat politique! » s’est indigné le secrétaire de la section PS, Mathieu Monot. Les tagueurs nocturnes qui œuvrent depuis fin octobre sur différentes façades de sections PS à travers la France se sont déjà distingués à Paris, à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), à Bordeaux (Gironde) ou encore à La Rochelle (Charente-Maritime). Pantin est la première ville de Seine-Saint-Denis à être touchée.

Publiés par des pantins du capital – Le Parisien (B.L), 27/12/2012 à 07h00

________________________________________________________________

Bonjour !

La nuit du 24 au 25 décembre une action de solidarité pour la ZAD a été réalisée à Lausanne en Suisse.

Des personnes se sont attaquée à l’aide de spray et de cambouis à la façade d’un groupe, Etavis, qui appartient à Vinci group.

Bon courage à vous, tenez bon la fin est proche !

Lausanne________________________________________________________________

Une affiche de l’OPA de Bordeaux:

opa33

Cliquer sur l’affiche pour l’agrandir ou l’enregistrer

A Lille, le jour de l’an 2013:

Et à Nantes (en plein centre):

Nantes_NYE

Toutes les infos sur:

[Bordeaux] Feux solidaires devant la prison de Gradignan – Nuit de la St-Sylvestre 2013

Le Chat Noir Emeutier reçoit et transmet (02/01/2013):

2012: encore une année pleine de richesse

letat_emprisonneA la pointe de la technologie et de la démocratie, la presse virtuelle accumule les informations sur la prison. 67674 prisonnières et prisonniers, une demande de grâce de Philippe El Shennawy, et des millions de français qui au pire s’en carrent, au mieux s’entêtent  à décrire et penser le système carcéral qu’au travers de conceptions sécuritaires et raciales, crachées par ceux qui sont censés les informer… Ce sont les mêmes qui stigmatisent les actions militantes comme des gestes philanthropique (mes fesses), au pire l’opération d’apprentis gauchistes.

1er janvier 2013les beaux gosses et les CRS dansaient la farandole sur les quais, la plupart des bars n’ouvrait que sur invitations privées, mais puisque se mobiliser avec le reste du peuple pour célébrer la fin d’une année qu’on a trouvé pourrie ne nous bottait pas plus qu’une bonne gastro, on est parti pour la deuxième année consécutive avec nos petits feux de supermarché direction la maison d’arrêt de Gradignan en espérant que nos cris dehors et nos pensées arrivent jusque de l’autre côté des murs.

Puisqu’on a entendu « Encore! Encore! », on se dit que le message est passé.

C’est clair qu’on va pas faire ça toute notre vie, et on ne sait pas si on sera là l’année prochaine. En attendant, puisqu’on sent que cette année va perpétuer le bal de tous les bons gros réacs des rédactions et forums de tous les médias de merde de ce pays, on pense que la relève, de toute part, ferait bien de se magner à arriver.

La propagande par la fête.

Attaques solidaires des locaux du PS: ça vaut au moins ZAD’ !

Une nouvelle section PS vandalisée à Paris

FAITS DIVERS – La section PS du 3e arrondissement de Paris a été vandalisée cette nuit. Ce serait la cinquième permanence du Parti socialiste visée en deux semaines.

Les membres de la section PS du 3e ont eu une bien étrange surprise en ouvrant les portes de leur local ce matin. Des inscriptions telles que « des légumes pas du bitume » avaient été marquées en couleur sur le trottoir, au 40 rue Charlot.

« C’est inquiétant »

Cet acte de vandalisme serait en rapport avec le projet d’aéroport de Notre-Dame-les-Landes près de Nantes. « Nous avons déjà eu des problèmes par le passé des dégradations. Mais c’est la première fois que les tags sont reliés à ce projet », se désole Flore Bolter de la section PS.

Sur le sol, devant le local, on peut lire en rose « non à l’Ayrauport » et « PS gare à tes fesses » ou encore « des légumes pas du bitume »en vert. Des phrases loin d’être effrayantes mais qui agacent tout de même la section. « C’est quand même inquiétant. En terme de démocratie, s’attaquer à une section ce n’est pas un bon symbole », considère Flore Bolter.

« Ce sont de véritables agressions »

Le maire de Paris a immédiatement réagi à la nouvelle. « J’apprends avec consternation les actes de vandalisme commis contre les locaux du Parti socialiste dans le 3e arrondissement de Paris (…). Ces actes sont de véritables agressions contre des lieux où se vit au quotidien la démocratie à Paris », a écrit Bertand Delanoë qui a assuré sa « solidarité » aux élus et militants.

Du côté des Verts, Barbara Pompili, la coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale et dont le parti est opposé au projet d’aéroport, a indiqué que ces actes sont le fait d' »activistes d’extrême gauche qui sont dans la lutte pour la lutte ». Pendant l’émission « Questions d’Info » organisée par LCP/France Info/AFP/Le Monde, elle a ajouté qu’ils « sont minoritaires » dans le combat anti-aéroport auquel prennent part agriculteurs locaux et écologistes. « Dans cette lutte, il y a d’autres personnes « vraiment pas extrémistes, qui sont jetées dehors, notamment les agriculteurs, mais aussi tous les expropriés », a indiqué l’élue.

Ce serait la cinquième section PS en deux semaines à être visée, selon Le Parisien. Les locaux des 20e et 11e arrondissements ont aussi été touchés les 22 et le 31 octobre et ceux 5e et 6e arrondissements ce samedi.

Leur presse – Métro France.com, 07/11/2012 à 18h37

Notre-Dame-des-Landes : vague de vandalisme anti-PS

Depuis mi-octobre, une quinzaine de permanences socialistes ont été dégradées et recouvertes de tags hostiles au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, soutenu par Jean-Marc Ayrault.

«Trop, c’est trop!». Mercredi, le porte-parole du PS, David Assouline, a haussé le ton suite à la multiplication des actes de vandalisme contre des locaux du parti ces derniers jours. La liste est impressionnante. À Brest, BesançonTulle, Bordeaux, Limoges… Depuis le 16 octobre, une quinzaine de fédérations, de sections ou de permanences socialistes ont été dégradées. Les murs des locaux ont été systématiquement recouverts de tags hostiles au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, défendu de longue date par le premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Les actes de vandalisme anti-PS depuis trois semaines

À Paris, par exemple, quatre façades ont été successivement dégradées depuis le 22 octobre. Sur le mur de la permanence de la députée socialiste du XXe arrondissement, cette inscription: «La ZAD est partout». ZAD comme la «zone d’aménagement différée» où doit être construit l’aéroport, rebaptisée «zone à défendre» par ses détracteurs. L’acronyme est devenu une signature pour les 150 opposants au projet qui occupent illégalement l’espace de 2000 hectares dédié à l’aéroport et en sont régulièrement expulsés par les forces de l’ordre. Pour la plupart d’entre eux, des jeunes radicaux, issus des mouvements anarchistes libertaires, qui disposent d’importants relais sur Internet.

«La vraie violence, c’est de détruire des maisons»

Certains soutiens au mouvement n’hésitent d’ailleurs pas à publier sur le Web le récit de leurs «sorties punitives» contre le PS. Comme celle qui a visé la permanence de Besançon, dans la nuit du 30 au 31 octobre: «Au total, trois tags ont été inscrits sur le local: «ZAD vaincra», «Stop AyraultPorc» et un «A» (symbole anarchiste, NDLR). En plus de cela, nous avons également fracassé trois vitres de la permanence à l’aide de trois gros parpaings: pour l’une, le pavé est parti si vite qu’il a traversé la vitre et laissé un gros trou au milieu. Les deux autres ont été littéralement explosées», raconte un activiste sur un blog.

Les responsables de la ZAD, qui se décrit comme un mouvement non-violent, cautionnent-ils ces actes de vandalisme? «Nous ne les téléguidons pas, mais nous ne les condamnons pas non plus», résume Gaël, porte-parole du collectif. «Au moment où les expulsions ont démarré à Notre-Dame-des-Landes, à la mi-octobre, nous avons lancé un appel à des actions de solidarité. Cela peut être un paysan qui décide de tracter en notre faveur sur son marché. D’autres peuvent considérer que le PS est responsable et taguer leurs locaux… Mais la vraie violence, c’est celle qui consiste à transformer des hectares de forêt en aéroport et à détruire des maisons», ajoute le jeune homme, qui se décrit comme «anticapitaliste» et «antiautoritaire».

Au PS, l’agacement monte contre ces «actions concertées». «Aucune pseudo-cause ne peut justifier de tels actes de vandalisme politique», juge David Assouline. «Il doit y avoir maintenant une réaction énergique pour arrêter là cette dérive qui constitue une atteinte insupportable à la démocratie». Le PS a systématiquement déposé plainte auprès de la police ou de la gendarmerie. À Paris, où les dégradations se sont étendues jusqu’aux murs des stations de métro Solferino et Assemblée-Nationale, l’enquête a été confiée au service de l’investigation transversale (SIT) de la Préfecture de police. Aucun suspect n’a été arrêté pour le moment.

Leur presse – Le Figaro.fr, 08/11/2012 à 19h50

Une enquête préliminaire ouverte sur des dégradations de locaux PS à Paris

PARIS (Sipa) — Une enquête préliminaire a été ouverte le 23 octobre sur des dégradations visant les locaux de la fédération parisienne du Parti socialiste, ainsi que plusieurs sections d’arrondissement et permanences d’élus, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Paris. Ces faits sont reliés à une vague de vandalisme visant les locaux du PS un peu partout en France depuis la mi-octobre et revendiqués par des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

L’enquête a été ouverte après le dépôt d’une première plainte pour des dégradations commises dans la nuit du 21 au 22 octobre contre la permanence de la députée Fanélie Carrey-Conte dans le XXe arrondissement. D’autres actes de vandalisme ont depuis été perpétrés contre la fédération départementale, située dans le XIe arrondissement, les sections des IIIe, Ve et VIe arrondissements et la permanence du député Patrick Bloche, dans le XIe.

Neuf plaintes ont été déposées à ce jour. L’enquête a été confiée au service d’investigation transversal (SIT) de la préfecture de police de Paris. D’après les informations recueillies par Sipa, des fédérations ou sections locales ont déjà été prises pour cible à Angers, Arles, Bordeaux, Brest, Dijon, Douarnenez, La Rochelle, Limoges, Rennes et Tulle.

 Leur presse – Le Nouvel Obs (SIPA), 08/11/2012 à 19h50

Nantes/Nddl : premières prises de distance avec les dégradations de locaux du PS

Les récits détaillés et mis-à-jour des journées de résistance de la ZAD aux expulsions des 7, 8 et 9 novembre 2012

[Bordeaux/La Rochelle] Quand on vous dit que la ZAD est partout… Nuit du 6 au 7 novembre 2012

Des tags sur les murs de la Fédération PS de Gironde

Les locaux de la fédération du parti socialiste de la Gironde et de la Charente-Maritime ont été tagués dans la nuit de lundi à mardi, avec des inscriptions faisant référence au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le sigle ZAD (Zone à défendre), du nom d’un groupe qui milite contre le projet de l’aéroport, a été retrouvé sur la permanence de La Rochelle tout comme sur celle de Bordeaux, a-t-on appris auprès du PS.  « Non à l’Ayraultport » (référence au projet d’aéroport contesté de Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique, cher au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ndlr) et « tremblez » ont été apposés sur la façade de la permanence charentaise.

A Bordeaux, on peut lire inscrit à la peinture bleue: « UMP-PS-Vinci dégagent » et « Ayrault vendu » sur le mur d’enceinte.  Emmanuel Arcobelli, premier secrétaire fédéral par intérim de la Fédération du PS de Charente-Maritime, a indiqué à l’AFP avoir déposé plainte » contre ce qu’il qualifie d' »agissements qui ne sont pas admissibles ». La fédération girondine a fait de même.

Leur presse – Fr3 Pays-de-la-Loire (Evelyne Jousset), 06/11/2012 à 18h10

Au passage, la ZAD (dont la signification est détaillée dans l’article) devient un groupe de militantEs … fallait oser dans la connerie !

Rassemblements en solidarité avec les mineurs espagnoles en lutte à Strasbourg et partout ailleurs – 14 juillet 2012

Reçu par mail:

Contre la répression d’Etat et le chaos capitaliste, la solidarité est l’arme des peuples:

Depuis trois mois, 8000 mineurs des Asturies en grève illimitée refusent une mise à mort sociale planifiée par les grandes banques et la classe bourgeoise, et bloquent leur économie par des dizaines de barricades défendues chaque jour au lance-pierre et au lance-roquette artisanal;

Depuis trois mois, 8000 mineurs des Asturies repoussent au jour et jour les attaques policières sur les piquets de grève aux mines et sur les points de blocage dans les villages, Depuis trois mois, les mineurs et leurs familles luttent seuls contre l’Etat et les flics pour protéger leurs lieux de vie et leurs proches. En ce 11 juillet, des dizaines de milliers de travailleurs solidaires ont pris la rue avec les mineurs grévistes à Madrid. Face à la menace d’un mouvement social déterminé et solidaire, l’Etat a lâché ses porcs pour réprimer dans le sang l’élan populaire. Une centaine de blessés, dont plusieurs enfants. En ce moment même, le peuple espagnol reprend la rue, à Madrid mais aussi à Barcelone et dans d’autres villes. La répression est logiquement impitoyable.

Nous sommes tous des mineurs des Asturies, solidarité totale et inconditionnelle avec la révolte du peuple espagnol !

Face à la répression d’Etat, solidarité totale, inconditionnelle et offensive !

De la Grèce au Portugal, de l’Italie à l’Espagne, la Machine capitaliste continu de condamner des peuples entiers à la misère sociale, détruisant des vies humaines par les plans d’austérité, armes de guerre de la classe bourgeoise. Notre seule arme pour stopper l’hécatombe sont solidarité et détermination.

De Athènes à Rome, de Barcelone à Lisbonne, l’Etat réprime et écrase la moindre révolte.

La passivité est complicité,

Tous au Consulat d’Espagne ce samedi 14 h

13 quai Kleber à Strasbourg

 

Des rassemblements de solidarité avec les mineurs en lutte ont lieu partout en France devant les consulats et ambassades d’Espagne: voir la page facebook (liste des rassemblements dans les différentes villes)

Un rassemblement est prévu à Besançon ce samedi 14 juillet à 14h devant le Consulat d’Espagne (2 E, rue Isenbart)

La liste des autres rassemblements:

Paris 14h00 | Ambassade
Adresse : 22, avenue Marceau

Fort-de-France (Martinique) 14h00 | Consulat Honoraire
Adresse : Pointe La Rose
97231 Le Robert

Bayonne 14h00 | Consulat général
Adresse : Résidence du Parc
4, avenue du B.A.B.
64100 Bayonne

Bordeaux 14h00| Consulat général
Adresse : 1, rue Notre-Dame
33000 Bordeaux

Dijon 14h00| Vice-Consulat Honoraire
Adresse : 11, rue du Tillot
21000 Dijon

Le Havre 14h00 | Vice-Consulat Honoraire
Adresse : Europe building
Quai de l’Europe B.P 119
76051 Le Havre Cédex

La Rochelle 14h00 | Vice-Consulat Honoraire
Adresse : Quai des Chaluts
Port de Pêche Chef de Baie
17045 La Rochelle Cedex 01

Lyon 14h00 | Consulat général
Adresse : 1, rue Louis Guérin
69100 Villeurbanne

Marseille 14h00 | Consulat général
Adresse : 38, rue Edouard Delanglade
13006 Marseille

Montpellier 14h00 | Consulat général
Adresse : 24, rue Marceau – B.P. 51221
34010 Montpellier Cédex 01

Nice 14h00 | Vice-Consulat Honoraire
Adresse : 4, boulevard Jean Jaurès
06300 NICE

Pau 14h00 | Consulat général
Adresse : 6, place Royale
64000 Pau

Perpignan 14h00 | Consulat général
Adresse : 12, rue Franklin
66000 Perpignan

Rennes 14h00 | Consulat Honoraire
Adresse : 2, allée des Açores
35200 Rennes

Rouen 14H00 Vice Consulat,                                                                                                      22 Rue de la Croix d’Yonville, 76000 Rouen

Toulouse 14h00| Consulat général
Adresse : 16, rue Sainte Anne
31000 Toulouse

Toulon 14h00| Vice-Consulat Honoraire
Adresse : 215, avenue de la Victoire
Immeuble Le Mont d’Or
83100 Toulon

Et ailleurs dans le monde:

[Canada] Montréal:

14h00 | Consulat d’Espagne à Montréal
Adresse: 1, Westmount Square

[Suisse] Berne:

14H00 Berne
Kalcheggweg 24
3000 Berne 15

[Belgique] Bruxelles:

Ambassade de l’Espagne
Wetenschapstraat 19 rue de la Science                                                                                              1040 Brussel/Bruxelles

Une pétition de soutien aux mineurs: Appel de soutien à la lutte des mineurs espagnols