[Allemagne] Vidéo des affrontements lors de la marche néo-nazie à Dresde – 13 février 2013

Plus d’infos sur cette mobilisation antifasciste qui a rassemblé plus de 10.000 manifestant.e.s antifa de tous bords:

[Allemagne] « Les néo-nazis dehors! » – Dresde, 13 février 2013

10 à 13.000 personnes ont encerclé la ville de Dresde en formant une chaîne humaine de 3,600 km, afin de bloquer la marche néo-nazie (annuelle depuis plusieurs années) en commémoration du 68ème anniversaire du bombardement de la ville par les forces alliées le 13 février 1945.

Gedenken an die Zerstörung Dresdens

On estime que quelque 600 extrémistes de droite se sont réunis à la gare centrale de Dresde et ont été arrêtés par la police après avoir progressé de quelques centaines de mètres seulement.

En plus de cette chaîne humaine, le mouvement « Nazi Frei » a mobilisé plus de 2.500 personnes pour occuper les rues et les places de la ville.

Par ailleurs, 1.000 personnes environs s’étaient données rendez-vous à la gare centrale pour bloquer l’arrivée des néo-nazis: les fascistes ont été accueillis par des jets de boules de neige et des tirs d’engins pyrotechniques. Un policier a été transporté à l’hôpital après avoir été pointé à l’oeil par un laser.

Des incidents ont été signalés dans le secteur du stade de club de football Dynamo Dresde SG en début de soirée. Quelques heures plus tard, la police a indiqué que deux de ses agents ont été sauvagement attaqués par des individus cagoulés et souffrent de graves blessures à la têtes. Les deux policiers ont été emmenés à l’hôpital.

De nombreuses interpellations ont eu lieu durant la journée, sans avoir de chiffres précis.

Plus de 3.500 policiers venus de toute l’Allemagne ont été appelés en renfort pour cette journée.

image de l'Associated Press

dresde2013-2

Traduit de leur presse allemande (Frankfurter Allgemeine, Deutsche Welle, 13/02/2013, handelsblatt.com 14/02/2013)

Dresde: “Les néo-nazis dehors !”

La cathédrale de Dresde témoin de deux manifestations. D’un côté une chaîne humaine de 10.000 personnes, certains brandissant des croix gammées barrées, un signal contre l’extrême-droite et la xénophobie. Les néo-nazis qui récupèrent cette commémoration – la destruction de la ville, bombardée par les alliés- pour parler de victimes allemandes. “Je pense qu’il est très important de me solidariser avec ma ville et de montrer qu’il n’y a pas de place pour les extrémistes” explique un manifestant. “Je suis ici en mémoire des victimes de la guerre et pour donner un exemple contre le racisme” ajoute cette manifestante.

Aux cris de “nazis dehors”, les manifestants pacifistes ont fait face aux néo-nazis, bien moins nombreux que les années précédentes, environ 600 personnes. Et c’est sous les sifflets que les deux courants de pensée se sont toisés, séparés par un cordon de policiers.

Leur presse – Euronews.fr, 14/02/2013 à 11h55

[Allemagne] La marche néo-nazie fortement perturbée à Bad Nenndorf – 4 août 2012

Les blocages retardent la marche nazie à Bad Nenndorf – Succès pour les anti-fascistes

La marche nazie à Bad Nenndorf le 4 Août 2012 a seulement pu commencer après quatre heures et demie de retard. C’est le mérite d’environ 400 contre-manifestants qui ont choisi de passer à l’étape du blocage. Ce fut à l’appel de l’Intitiative « Pas de marche nazie à Bad Nenndorf ». Cela a commencé par les blocages des voies ferrées autour de Bad Nenndorf, ce qui a fait que les néo-nazis ont dû parcourir de longues distances à pied. Un porte-parole de l’initiative a déclaré: « Les anti-fascistes ont montré qu’avec leur concept contre la marche néo-nazie annuelle, le village de Bad Nenndorf est maintenant célèbre non seulement pour sa protestation mais montre que le désordre réel est possible.[…]

En fin de compte, les nazis ont réussi à atteindre un nombre de participants de quelque 450 nazis, alors que la police a utilisé gaz poivré, matraques et chevaux pour laisser la voie libre aux nazis et dégager les manifestant-es qui bloquaient leur parcours pacifiquement. Comme les années précédentes, les néo-nazis violents ont été ré-acheminé dans le voisinage avec succès, après une chaîne de blocage durant près de 24 heures. Cela montre malheureusement une fois de plus que la police en vertu de ministre de l’Intérieur Uwe Schünemann (CDU) a plus d’intérêt dans l’application des marches néo-nazies au lieu d’utiliser une marge de manœuvre juridique par exemple, et de limiter ou d’annuler complètement leur parade. Les photos montrent ici que les néo-nazis ont été escortés par la police en petit nombre, tandis que les anti-fascistes se sont opposés aux policiers à cheval et aux attelages de chiens. […]

L’expérience de se faire bloquer semble avoir frustré les néo-nazis au point qu’ils ont annulé leur meeting autorisé à Hanovre le même soir. A 12h, les néo-nazis auraient du aller à Bad Nenndorf. Au lieu de cela, ils ont commencé vers 17h30 après des kilomètres de marche pour repartir vers 19 heures. Au moment même ils voulaient déjà être à Hanovre. […]

Photos des néo-nazishttp://lfa.blogsport.de/

Et aussi sur:  http://www.flickr.com/photos/pm_cheung/7713419338/in/set-72157630904772100/

SourceBadnenndorf.blogsport.eu (05 août 2012) via Indymedia Linksunten