[Avignon/La ZAD est partout] Face à la LEO et son monde, semons le FLEO – 11 & 12 mai 2013

CONTRE LA LEO, OCCUPONS LE FLEO

GRAINE DE RESISTANCE

A la suite de l’appel lancé par des individus luttant contre la LEO et son monde, des collectifs locaux et du réseau Reclaim the Field, 300 personnes environ ont participé à une manif-occupation du 27 avril au 1er mai 2013. Durant ces rencontres, ont eu lieu : la construction d’un poulailler, l’installation d’un rucher et d’une serre, la plantation d’un champ de patates, le défrichage d’un terrain pour la réinstallation d’une maraîchère déplacée par le projet de la LEO, la taille d’un verger abandonné à cause de la LEO, la préparation de la terre pour des jardins potagers.

Plusieurs discussions se sont déroulées sur des thèmes variés tels que « l’occupation comme pratique de lutte », « les mouvements sociaux en Grèce » ou encore des échanges avec les acteurs des luttes locales. Un chantier de rénovation de la maison de la lutte, baptisée maison LEOpart, s’est déroulé dans une ambiance de partage de savoirs faire. De nombreux habitants de la ceinture verte ont réagi positivement face au mouvement d’occupation. Des voisins sont venus donner un coup de main et ont fait des dons de nourriture, de matériel, d’un âne, d’un bouquet de muguet, de fumier pour les culture et ont proposé des douches aux occupants.

LE FLEO PREND DU TERRAIN

Suite à la manif-occupation, nous avons décidé d’occuper un terrain d’un hectare que nous avons baptisé le FLEO – Fabuleux Laboratoire d’Expérimentation et d’Occupation. Ce lieu se veut une zone d’accueil des nouveaux occupants et un espace de création de nos utopies. Une yourte dortoir, une serre et un poulailler sont déjà installés. Une deuxième yourte, une cuisine collective, des cabanes et une salle de bain sont en chantier.

Parallèlement la maison LEOpart qui se veut être une base d’organisation de la lutte accueillera un dortoir, une cuisine et une salle de réu/concert/projections/infokiosk… Elle sera inaugurée le 25 Mai. Enfin, la GanGGRaine, une maison squattée depuis février abrite un collectif d’habitants.

D’autres lieux sont potentiellement squattable, d’autres maisons sont en phase d’être expropriés.

APPEL A OCCUPATION

Le samedi 11 mai aura lieu la première Assemblée Générale du mouvement LEOpart. Cette assemblée sera ouverte à toutes et tous celleux qui souhaitent s’investir dans le mouvement. Elle sera suivie d’une journée de chantier collectif le dimanche 12 mai.

Ici, la résistance s’organise avec enthousiasme. Nous appelons les individus qui se reconnaissent dans la lutte contre les projets inutiles et leur monde à nous rejoindre pour construire, faire vivre et grandir cette occupation.

Face à la LEO, semons le FLEO.

Les LEOpartes et LEOparts – 5 mai 2013 à 11h06

Des nouvelles fraiches …

Salut, la manif s’est bien déroulée même avec le mauvais temps nous étions environ 300 personnes bien motivé_es. Une parcelle de patates a été plantés, le poulailler collectif prend forme, une petite serre a été construite et pleins de réflexions ont germées.

Nous avons commencé_es a prendre racine sur le camps et tout se déroule bien…..vous êtes invité_es a prendre racine a notre coté de façon provisoire….ou pas.

Pour les plantes d’entre vous les plus sensibles a la pluie nous avons des abris (chapiteaux,tentes,…)ou nous nous rassemblons pour discuter…(il y fait presque chaud, enfin presque….).

Mercredi, il y a une présence au marché au quartier Rocade, une initiation a l’arboriculture (cours théoriques et cours pratiques); différents chantiers, ateliers et discussions.
A 13h on vous invite pour un Apéro. Amenez, si possible, de quoi partager.

L’aprèm il y a une présentation du dernier n° de la revue “Z” sur les luttes urbaines et rurales en Grèce et pour les petit-es et grand-es un jeu de piste guidé par les castors et pleine d’autres choses.

Le soir il y a un concert.

Pour trouver le campement cliquer ici.

On vous attend de racine ferme…..

A bientôt.

Le tract en PDF d’appel à mobilisation du 27/04/2013

Source: leopart.noblogs.org

[Avignon] Plusieurs dizaines de jeunes affrontent la police – Nuit du 5 au 6 janvier 2013

Nuit chaude à Avignon : des dizaines de jeunes affrontent les policiers

Nuit chaude dans le quartier de Coupo-Santo, le long de la Rocade Charles-de-Gaulle à Avignon. Ce dimanche, vers 3h, plusieurs individus ont jeté des projectiles sur la route avant de bloquer une voiture pour y taper dessus avec des gourdins. Pendant que d’autres ont bombardé de pierres les policiers à leur arrivée sur place.

Les forces de l’ordre ont dû faire usage de Flash-Ball quand certains des émeutiers ont voulu les charger. Au plus fort des affrontements, plusieurs dizaines de jeunes ont fait face aux forces de l’ordre. Deux individus ont été arrêtés.

Leur presse de l’ordre – Le Daubé.com (R.D), 06/01/2013 à 17h51

[Avignon] Le Collectif Antifasciste Vaucluse, nouvellement créé, barre la route aux fascistes des JN et du GUD – 22 décembre 2012

Le 22 décembre dernier, un rassemblement fasciste devait avoir lieu à Avignon, organisé par les Jeunesses Nationalistes (JN) et le Groupe Union Défense (GUD). Cette tentative de banalisation des idées les plus à droite de l’extrême-droite a eu un effet inattendu dans ce département : la naissance d’un collectif antifasciste.

Ce collectif remporta presque instantanément une première victoire : l’annulation par le patron du bar le Wall Street de la vingtaine de réservations faites au nom des JN.

Malgré une période de fêtes peu propice à la mobilisation, mais grâce à un tractage intensif, plus de 300 personnes se sont réunies ce samedi 22 décembre 2012 devant le lieu de rendez-vous annulé des néonazis, afin de prouver que malgré les hauts scores du Front National et l’avènement de Marion Maréchal Le Pen à Carpentras, les idées nauséabondes ne sont pas les bienvenues dans le Vaucluse. Et que, comme dans un passé pas si lointain, elles se heurteront à un mouvement de résistance déterminé.

Ce samedi 22 décembre 2012, les « jeunes » nationalistes qui, la veille, jouaient aux petits héros de la patrie dans la presse locale, se cachaient le lendemain par peur d’être démasqués.

Les JN devraient se chercher une mascotte plus appropriée que l’aigle royal et le collectif antifasciste Vaucluse tient à leur disposition une longue liste de noms d’oiseaux qui conviendraient à merveille pour symboliser leur idéologie et leurs pratiques militantes.

D’ailleurs, nous n’attendrons pas que la demande nous soit faite, nous nous déplaceront dès leur prochaine réunion publique – si elle a lieu.

Si nous regrettons encore aujourd’hui l’absence de réponse de certaines organisations associatives, syndicales ou politiques à nos appels, nous espérons bien qu’elles se joindront à nous dès la rentrée.

Bientôt, de nouvelles actions antifascistes seront organisées à Avignon et dans le département. Les organisations et les simples individus qui souhaitent participer à ces rendez-vous peuvent nous écrire à antifa[at]collectif84[point]org et nous les tiendront informés.

Nous ne pouvons pas nous résoudre à voir ce département se transformer de jour en jour en musée vivant de la collaboration.

Les étrangers sont bienvenus ici, les fachos non.

Collectif Antifasciste Vaucluse.
à Avignon, le 3 janvier 2013.

Source: Collectif Antifasciste Vaucluse, 3 janvier 2013