[Aix-en-Provence] Les keufs assassins d’Hakim Ajimi condamnés en appel à du sursis – 11 février 2013

La condamnation de trois policiers confirmée en appel dans l’affaire Ajimi

Six, dix-huit et vingt-quatre mois de prison avec sursis : la cour d’appel d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a confirmé lundi 11 février la condamnation de trois policiers pour leur implication dans la mort d’Hakim Ajimi, à Grasse (Alpes-Maritimes), lors de son interpellation. Ce jeune homme de 22 ans est mort asphyxié le 9 mai 2008. Deux policiers auxquels il résistait ont comprimé sa cage thoracique et pratiqué une clé d’étranglement autour de son cou avec trop de force et durant trop longtemps, selon les rapports d’expertise médicale.

Deux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Grasse ont écopé de 18 et 24 mois de prison avec sursis. Le troisième, un policier municipal, a lui été condamné à six mois avec sursis.

Un pourvoi en cassation envisagé

L’avocat des policiers, Joël Blumenkranz, a indiqué que ses clients allaient « envisager un pourvoi en cassation »« Ils ne comprennent pas pourquoi ils ont été condamnés », a-t-il déclaré. « Il est établi que la cause du décès est la compression thoracique mais ce geste est totalement réglementaire, il est enseigné à l’école de police. »

De son côté, Boubaker Ajimi, le père d’Hakim, a déclaré à la sortie de l’audience : « On est soulagé. Au moins, on sait qu’ils sont coupables, même si ce sont des coupables protégés. »

Une mobilisation de soutien et en mémoire d'Hakim Ajimi à Grasse (Alpes-Maritimes), le 12 janvier 2013.

Une mobilisation de soutien et en mémoire d’Hakim Ajimi à Grasse (Alpes-Maritimes), le 12 janvier 2013.

Leur presse – FranceTV (avec AFP), 11/02/2013 à 16h16

[Aix-en-Provence] La stèle rendant hommage au général Bigeard vandalisée – Soirée du 10 au 11 janvier 2013

Selon la presse des képis et bidasses sanguinaires, la stèle posée sur un rond-point d’Aix en Provence en hommage au boucher général Bigeard, a été vandalisée dans la soirée du 10 janvier 2013.

bigeard-20130125

Les vandales ont également eu le temps de recouvrir la stèle de peinture rouge et de “tags”, dont on ignore le contenu.

[La police assassine] Vérité & Justice pour Abdelhakim Ajimi : mobilisations à Grasse et à Aix-en-Provence – Janvier 2013

Cliquer sur le tract pour le voir/télécharger en format PDF

Cliquer sur le tract pour le voir/télécharger en format PDF [mis en page par Le Chat Noir Emeutier]

Cliquer sur le tract pour le voir/télécharger en format PDF

Cliquer sur le tract pour le voir/télécharger en format PDF [mis en page par Le Chat Noir Emeutier]

Reçu par mail, 29/12/2012:

Bonjour à toutes et à tous,

Suite au procès des 7 policiers impliqués dans la mort d’’Abdelhakim Ajimi qui s’’est tenu du 16 au 20 janvier 2012, W. Lebeaupin, J.-M. Moinier et J. Manach, condamnés par le Tribunal de Grasse à des peines de prison avec sursis, ont fait appel devant la Cour d’’Aix-en-Provence. L’’audience aura lieu lundi 14 et mardi 15 janvier 2013. Les avocats de la famille Ajimi, Me Henry Leclerc, ancien Président de la Ligue des Droits de l’Homme et Me Franck De Vita seront présents.

En amont, une mobilisation aura lieu à Grasse samedi 12 janvier 2013 : RDV à 14h en haut du boulevard Victor Hugo (c’est-à-dire sur le lieu du drame).

UNE MOBILISATION EST ORGANISEE À AIX-EN-PROVENCE LUNDI 14 et MARDI 15 JANVIER 2013 devant et dans la Cour d’’appel : 20, place de Verdun – 13616 Aix-en-Provence.

Covoiturage au départ de Grasse : RDV chaque matin à 6h15, parking de la gare SNCF.

Les séances étant publiques, il est possible d’entrer dans l’’enceinte de la Cour d’’appel muni d’’une pièce d’’identité.

Un point presse sera tenu les 14 et 15 janvier devant l’’entrée de la Cour d’’appel, à chaque pause déjeuner et à partir de 16h.

Merci A CHACUN DE PREVENIR ses correspondants aux niveaux local et national : particuliers, groupes militants, PRESSE PAPIER, RADIO, TV, WEB…

Pour le Comité Vérité et Justice pour Abdelhakim Ajimi,

[Aix-en-Provence] Deux policiers de la BAC frappés à coups de bouteille de champagne – Nuit du 11 au 12 août 2012

Deux policiers matraqués avec une bouteille de champagne

Deux policiers de la Brigade-Anti-Criminalité d’Aix-en-Provence ont été hospitalisés dans la nuit de samedi à dimanche, après avoir été agressés par de jeunes voleurs présumés, inconnus des services de police, qu’ils tentaient d’interpeller dans le centre ville.

Au moment où les policiers maitrisaient un adolescent de 17 ans, qui regardait d’un peu trop près des véhicules en stationnement, son complice, 18 ans, en a frappé un sur le crâne à l’aide d’une bouteille de champagne pour s’échapper après s’être fait signifier un mois d’ITT.

Le même homme, voyant qu’il était sur le point de se faire arrêter à son tour, s’est alors servi de la bouteille pour assommer d’un coup violent un second policier. Celui-ci doit être opéré lundi en vue d’une reconstruction faciale.

Arrêté dimanche après-midi à son domicile de Pertuis, le jeune majeur a été placé en garde à vue avec le mineur au commissariat d’Aix-en-Provence. Ils devraient être déférés au parquet en début de semaine.

Leur presse – AFP, 12/08/2012 à 23h10