[ZAD/NDdL] Affrontements suite à l’assaut militaire au carrefour de la Seaulce – depuis 7h00 ce lundi 15 avril 2013 [Mise à jour]

Le suivi des événements sur zad.nadir

16h45 : Des machines sont arrivés à la Saulce pour réparer la D81

15h30 : La situation est calme au carrefour de la Saulce. Les flics sont assez avancés dans les 4 directions : Chemin de Suez, les deux cotés de la D81 et la route vers les Fosses Noires. 4 personnes sont toujours en GAV et nous comptons 3 blessés parmi les camarades : 2 impacts de flashball au thorax et à l’arcade, une personne ayant reçu des éclats de grenades dans les jambes. Aux Ardinières, les flics contrôlent et fouillent les caisses qui arrivent sur la zad. Un convoi de la zad s’organise pour rejoindre le rassemblement à Nantes. Les comités de soutien appellent à rassemblement devant les lieux du pouvoir un peu partout en France.

Info legal team : 4 arrestations depuis ce matin, il est probable que quelques uns soient juste des contrôles d’identité.

13h45 : Commentaire du préfet d’après D’après france 3 pays-de-la-loire, Les premiers incidents ont débuté ce matin au carrefour de la Saulce, un carrefour « libéré » samedi pour laisser passer les manifestants mais que les gendarmes « n’avaient pas l’intention de reprendre ce matin ».mais en même temps : « Les gendarmes conservent leurs positions et ne quitteront pas le carrefour » précise le Préfet. Super langue de bois, Christian Galliard de Lavernée !

Selon la préfecture, deux cent-cinquante hommes sont partis de Nantes vers 12h30, en renfort des 60 gendarmes mobiles déjà sur place.

13h34 Si des gens des alentours ont envie d’aller se dégourdir les jambes en soirée (plus tôt serait trop tôt) sur les sentiers champêtres longeant les hotels pouvant héberger quelques uniformes, n’hésitez pas à sortir prendre un bon p’tit bol d’air et d’infos (à faire circuler ensuite) !

13h15 Des précisions sur la situation sur place pour ne pas que les informations soient mal interprétés de l’exterieur. Il n’est à priori pas question d’expulsions ou de prise de contrôle de lieu de vie collectif mais d’une volonté de reprise de contrôle du carrefour. Il n’empêche que cette action est vécu comme une attaque comme l’explique très bien ce texte : Soit ils nous virent, soit ils se cassent ! (et s’ils nous virent, on revient !)

12h35 Des cabanes en feu sur le site de la Chataigne selon France 3. En réalité, il ne s’agit pas d’une attaque de la Chateigne mais de la cabane/barricades sur le chemin qui y mène, entre le moulin de Rohanne et St Antoine. Ca fait mal au coeur parce qu’il s’agit d’un lieu de vie, d’une barricade joliment transformée avec de belles energies et on est triste pour les copains qui y ont participé et qui y vivaient…

12h33 : De nombreuses offensives policières sur le chemin de Suez. La 1ère cabane/barricades des Lascars est en feu… Il semble qu’ils soient vraiment déterminés à reprendre leur place sur le carrefour et à contrôler les axes qui y mènent

La situation est sur le chemin de Suez si des personnes proches peuvent venir en renfort, ce sera bienvenu !

Appel à rassemblement mardi 16/04 à 10h devant le commisariat de Blain en soutien à un paysan convoqué pour « violence sur gendarme », « utilisation d’arme par destination » et « non respect des sommations d’arrêter son véhicule ».

VU  : 9 fourgons sirènes allumées sur la 4 voies de Vannes, en direction de la ZAD

11h08 : Une nouvelle arrestation après une charge des flics dans la forêt…

11h : Une dizaine de véhicules de flics est aux ardillères avec maitres chien et physionomiste. Côté carrefour de la Saulce : une vingtaine de fourgons.

10h22 : Les flics sont au niveau de la foret en direction de la Rolandière, 3 blessés de notre côté. Du leur aussi apparement…

10h07 : les grenades résonnent toujours. Les flics sont avancés sur le chemins de suez… Pour les nouvelles plus douces : petites revues de presse des beaux moments partagés ce week end pour Sème Ta Zad

L’intégralité du fil-info de ce lundi 15 avril 2013

Notre-Dame-des-Landes. Affrontements entre opposants et gendarmes

Des affrontements ont éclaté ce lundi matin entre une centaine de « zadistes », opposants au projet d’aéroport, et les gendarmes mobiles, à Notre-Dame-des-Landes, sur le futur site d’implantation de ce projet.

Les forces de l’ordre ont pour mission de dégager la route entre Vigneux-de-Bretagne et Notre-Dame-des-Landes, que les opposants ont essayé de réoccuper après un week-end festif de semailles dans la «Zone à défendre», nom donné par les anti-aéroport à cette zone d’aménagement différé.

Lacrymos et barricades

Dans une atmosphère saturée de gaz lacrymogène, on entend éclater des grenades assourdissantes. Les opposants harcèlent les forces de l’ordre avec divers projectiles et des cocktails molotov. Ils ont échafaudé des barricades et creusé des tranchées.

Plusieurs blessés

Deux blessés ont été transportés à l’hôpital : un « zadiste » touché au visage, un gendarme touché à la nuque. On compte d’autres blessés dans les deux camps mais ne nécessitant pas d’hospitalisation. Il y aurait deux interpellations, non confirmées encore.

130415134303320_60_000_apx_470_ 130415134306360_67_000_apx_470_ 130415134306033_66_000_apx_470_ 130415134305351_64_000_apx_470_ 130415134304758_63_000_apx_470_ 130415134304097_62_000_apx_470_ 130415134303707_61_000_apx_470_

Leur presse – Ouest France, 15/04/2013

Voir l'article du Jura Libertaire sur la manif Sème ta ZAD et la reprise par les occupantEs du carrefour de la Saulce dans la nuit du 12 au 13 avril 2013 (après de nombreux mois de harcèlement militaire à cet endroit)

Voir l’article du Jura Libertaire sur la manif Sème ta ZAD et la reprise par les occupantEs du carrefour de la Saulce dans la nuit du 12 au 13 avril 2013 (après de nombreux mois de harcèlement militaire à cet endroit)

Ce lundi 15 avril, de nombreux comités locaux d’un peu partout appellent à se rassembler en réaction à l’intervention militaire au carrefour de la Seaulce

6 réflexions sur “[ZAD/NDdL] Affrontements suite à l’assaut militaire au carrefour de la Seaulce – depuis 7h00 ce lundi 15 avril 2013 [Mise à jour]

  1. A reblogué ceci sur Nosotros.Incontrolados and commented:
    Ce que nos ennemis ne savent pas depuis le laboratoire d’entrainement in situ anti-guerrilla , c’estq u’ils viennent d’offrir à un grand nombre de personnes qui n’y songeaient peur-être même pas encore un vaste champ d’expérimentation pratique de la résistance et de la solidarité dans la guerre sociale où la parole suit ou précède l’acte de l’intelligence en mouvement. Pour bon nombre d’entre eux la situation -(à l’exception de quelques manifs en milieu urbain)- était encore inédite et tout était à découvrir, à créer, pour d’autres ayant vécu des moment insurrectionnel comme Malville ou Plogoff, toute la révolte revenait comme des souvenirs d’enfance…Et comme pour le vélo, les mêmes gestes retrouvaient leurs places innovantes, astucieuses, ludiques, tactiques, sérieuses et passionnelles dont il sera bien difficile de se défaire maintenant et constitue une expérience de terrain réelle profondément instructive avec laquelle désormais ils devront compter dans le cours des prochains assauts de la guerre sociale à venir. Les contradictions rencontrées ici et là contribuent à élargir l’horizon de l’expérience vécue. Plus rien ne pourra plus être tenu à l’écart de la critique qui l’anime; ce qui fait d’elle une arme redoutable…C’est autre chose que « la guerre des boutons » ou « la balle aux prisonniers » ,qui nous nous laissèrent aussi, à leur manière, des souvenirs impérissables mais hélas sans perspective. Ce n’est plus le cas ici! (Steph)

  2. Ce que nos ennemis ne savent pas depuis le laboratoire d’entrainement in situ anti-guerrilla , c’est qu’ils viennent d’offrir à un grand nombre de personnes qui n’y songeaient peur-être même pas encore un vaste champ d’expérimentation pratique de la résistance et de la solidarité dans la guerre sociale où la parole suit ou précède l’acte de l’intelligence en mouvement. Pour bon nombre d’entre eux la situation -(à l’exception de quelques manifs en milieu urbain)- était encore inédite et tout était à découvrir, à créer, pour d’autres ayant vécu des moments insurrectionnels comme Malville ou Plogoff, toute la révolte revenait comme des souvenirs d’enfance…Et comme pour le vélo, les mêmes gestes retrouvaient leurs places innovantes, astucieuses, ludiques, tactiques, sérieuses et passionnelles dont il sera bien difficile de se défaire maintenant et constituera une expérience de terrain réelle profondément instructive, indélébile avec laquelle désormais « ils devront compter » dans le cours des prochains assauts de la guerre sociale à venir.
    Les contradictions rencontrées ici et là contribuent à élargir l’horizon de l’expérience vécue. Plus rien ne pourra plus être tenu à l’écart de la critique qui l’anime; ce qui fait d’elle une arme redoutable…
    C’est autre chose que « la guerre des boutons » ou « la balle aux prisonniers » ,qui nous laissèrent aussi, à leur manière, des souvenirs impérissables mais hélas sans perspective.
    Ce n’est plus le cas ici!
    (Steph)

  3. nosotros.incontrolados dit :
    16 avril 2013 à 11 h 58 min

    Au saut du lit, ce matin, nous nous interrogions sur les évènements de la veille et cherchions ici et là des info, de la doc’…Il n’y avait pas pléthore en la matière et c’est encore auprès des potes bisontins -(in: le Chat Noir Emeutier)- que nous trouvâmes peu ou prou de quoi satisfaire notre curiosité.
    Bien sûr, que ne sommes-nous venus sur place en découdre avec l’ennemi et prendre part au plaisir partagé de les rosser de mieux en mieux à la faveur d’une expérience grandissante affermie et murie dans la conjugaison des individualités libres et autonome au cœur d’un processus non-autoritaire et anti-hiérarchique totalement inconnu par nos ennemis réduits à ne rien comprendre de cette « organisation offensive ».. tant la forme et le contenu des actions leur sont étrangères, incompréhensibles….Ils n’ont pas fini d’en chier!!! Si nous ne sommes pas venus c’est à cause de gros problèmes pratiques pour le moment insurmontables en ce qui me concerne;(Santé en vrac) Certains des amis sur place en ont été informés. Alors, faute de mieux nous « contribuons » comme nous le pouvons à « publiciter » les joies de la fête.

    Bien amicalement à chacune et chacun.

    Steph.

    http://nosotrosincontrolados.wordpress.com/2013/04/16/zadnddl-affrontements-suite-a-lassaut-militaire-au-carrefour-de-la-saulce-depuis-7h00-ce-lundi-15-avril-2013-mise-a-jour/

  4. Pingback: [ZAD/NDdL] L’ACIPA travaille – 15 avril 2013 | Le Chat Noir Emeutier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s