[Algérie] Les bureaux de la daïra saccagés et incendiés suite à une distribution de logements – Ouargla, 10 avril 2013

Ouargla : Une liste de bénéficiaires de logements provoque l’émeute

L’affichage du listing des attributaires d’un premier quota de quelque 900 logements dans les commune de Ouargla et Rouissat a déclenché de violents affrontements entre la population et les forces de l’ordre qui ont intervenu dés le rassemblement des premiers protestataires devant le siége de la daïra de Ouargla tout prés de la place Tahrir.

Des dizaines de jeunes attendaient avec impatience une liste qu’on leur promet depuis plusieurs mois mais comme attendu en pareille occasion, le courroux de la foule des exclus n’a pas tardé à grandir déclenchant une protestation pacifique au début mais le mouvement n’a pas tardé à s’amplifier avec l’utilisation massive de gaz lacrymogène a l’encontre des protestataires.

Comme de coutume, c’est l’éternel prétexte de la protection des édifices publics qui est avancé par les forces de l’ordre déployées de façon ostentatoire dés le matin comme pour prévenir d’une intervention musclée.

Mais la rue ouarglie semble indomptable et n’accepte plus ce qu’elle qualifie de dépassements de l’administration.

La foule qui pointe le chef de daïra du doigt dénonce entre-autres l’existence d’une majorité de jeunes filles parmi les bénéficiaires, une prédominance de personnes étrangères à Ouargla et le non respect de l’ordre chronologique de dépôt de dossier.

L’émeute s’est poursuivie jusqu’à 14h après un léger répit à midi. La mairie est actuellement fermée au public.

Leur presse de l’ordre – ElWatan.com (Houria Alioua), 10/04/2013 à 15h26

SUITE À UNE OPÉRATION DE DISTRIBUTION DE LOGEMENTS
Violents affrontements à Ouargla

Les manifestations se succèdent à Ouargla, l’une des plus importantes wilayas du Sud. Alors que dans la journée de mardi dernier, le chef-lieu de ladite wilaya a vécu au rythme d’une énième démonstration de force des chômeurs qui ont tenu un rassemblement pour dénoncer l’interpellation de deux de leurs concitoyens, hier ce sont des mécontents d’une opération d’attribution de logements qui sont sortis protester.

Exclus de la liste des bénéficiaires, des dizaines de citoyens ont en effet investi le centre- ville de Ouargla. De leur côté, les forces de l’ordre n’ont pas tardé à intervenir, ce qui a conduit à des affrontements entre les deux camps. Affrontements que confirme d’ailleurs Mme Saida  Benhabylès, ex-ministre de la Solidarité nationale et présidente de l’Association de solidarité avec la femme rurale qui  a son  siège à Ouargla.

Contactée  hier, Mme Benhabyles a mis l’accent sur la fréquence des manifestations, émeutes et autres débordement qui éclatent à chaque distribution de logements sociaux. «Ce qui s’est passé aujourd’hui (ndlr, hier)  à Ouargla s’est déjà  produit  ailleurs, dans  d’autres régions du pays.

Les gens sont mécontents, dès lors que leurs noms ne figurent pas sur la liste des bénéficiaires et investissent la rue pour manifester».  Toutefois, il reste que la manifestation qu’a vécue la ville de Ouargla s’est accompagnée d’incidents violents, entre autre le saccage de bureaux de la daïra qui ont été par la suite  incendiés, selon d’autres sources concordantes. Pour faire face à une foule en délire, les forces de l’ordre ont eu recours à l’utilisation massive de gaz lacrymogènes, précise-t-on de mêmes sources.

Les protestataires  ont été d’autant plus contrariés, selon les mêmes sources, qu’ils ont constaté que la majorité des bénéficiaires de logements attribués par l’APC sont «des personnes étrangères, notamment des jeunes  filles».

Pour rappel, les deux chômeurs interpellés  mardi dernier dans la même ville ont été relâchés, nous apprend Saïda  Benhabylès. Cette interpellation a été suivie par la tenue d’un rassemblement initié par les animateurs de la  Coordination nationale de défense des droits des chômeurs.

Leur presse – LeTempsdz.com (K.A.), 10/04/2013

Une réflexion sur “[Algérie] Les bureaux de la daïra saccagés et incendiés suite à une distribution de logements – Ouargla, 10 avril 2013

  1. Pingback: [Algérie] Saccages d’agences d’assurances et bancaires, sabotages d’installations téléphoniques… Ouargla brûle – 10-12 avril 2013 | Le Chat Noir Emeutier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s