[Grèce] Le poste de police de l’Acropole attaqué aux cocktails molotov en souvenir de Lambros Foundas – Athènes, 10 mars 2013

Acropolis (Athènes) : un comico passé aux molotovs en souvenir de Lambros Foundas

Aux premières heures du dimanche 10 mars, un groupe de 15/20 anarchistes a attaqué le poste de police local de la région d’Acropolis (Athènes), à coup de molotovs. Deux motos et la guérite devant le poste ont été cramées.

acropoleos_molotovs

Dans un communiqué [voir ci-dessous] qui a suivi l’attaque, cette dernière est dédicacée à la mémoire de Lambros Foundas, un membre du groupe de guérilla urbaine « Lutte Révolutionnaire », descendu par les keufs lors d’un échange de tirs, le 10 mars 2010.

Traduit de 325 par Brèves du Désordre, 10 mars 2013

Le communiqué de revendication de l’action (traduit en anglais par Contra-info depuis Indymedia Athens):

 » Tous les hommes rêvent : mais pas de manière égale. Ceux qui rêvent la nuit dans les replis poussiéreux de leurs esprits se réveillent le matin pour découvrir que c’était vanité : mais les rêveurs du jour sont des hommes dangereux, car ils peuvent agir leurs rêves les yeux ouverts, pour le rendre possible… « (T. E. Lawrence)

Cela nous a inspiré par des rêves de RAGE, mais surtout des rêves de MÉMOIRE, et nous avons donc attaqué le poste de police de l’Acropole dans les premières heures du 10 mars 2013, surprenant la foule de flics qui était dans le coin.

Les raisons sont nombreuses, mais la perte de Lambros est la plus forte de toutes.

Trois ans se sont déjà écoulés depuis cette nuit du 10 mars lorsque Lambros Foundas, la chair de la chair du mouvement anarchiste et membre de Lutte Révolutionnaire, est tombé lors d’un affrontement avec les porcs de la police grecque dans le quartier de Dafni à Athènes.

Sa vie et sa mort constitue un exemple qu’aucun combattant de la liberté ne pourra jamais oublier. Nous ne pouvons permettre que soit versées des larmes pour nos morts, mais nous avons la responsabilité d’apprendre de leur foi, dévouement et cohérence de leur lutte.

Nous assumons la responsabilité d’honorer la mémoire de Lambros Foundas par n’importe quel moyen, en réfléchissant sur son parcours politique, ses actions et donc sa propre vie.

Puisse les mains se baisser et prendre son arme. Nous, comme un adieu de plus et sûrement pas le dernier pour lui, nous disons :

Lambros, les révolutionnaires continueront à faire croître la fleur qui a poussé cette nuit-là à Dafni, jusqu’à la VICTOIRE…

¡LAMBROS Foundas PRESENT!

Tout continue… 

Traduit en collaboration avec Contra-info, 11 mars 2013

Une réflexion sur “[Grèce] Le poste de police de l’Acropole attaqué aux cocktails molotov en souvenir de Lambros Foundas – Athènes, 10 mars 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s