[Besançon] Agression néo-nazie lors du concert de Prince Ringard au bar Ze Muzic All – Soirée du 25 janvier 2013

Un témoignage à propos de l’agression fasciste de vendredi soir (25/01/2013) publié sur le mur facebook de Bison Teint:

« Ce soir du vendredi 25 janvier 2013, j’offrais à ma fille, 5 ans et demi, son premier concert avec papa, dans le Ze Muzic All à Besançon avec Prince Ringard, chanteur populaire et femme orchestre.

Tout se passe super bien, elle dance avec un copain plus jeune, le public est hétéroclite, jeune comme moins jeune écoute le concert qui débute à 20h, tout en chantant la reprise de Léo Ferré, « les anarchistes » pour se terminer sous les applaudissements de tout le public vers 21h30.

Elle est heureuse de sa soirée, avec tous les amiEs qui la chatouillent, la papouillent, lui offrent des sirops et vie une soirée privilégié avec son papa dans une période difficile après l’opération de sa soeur, me demande de partir car elle est fatiguée. C’est alors qu’au moment de partir, une personne entre en furie dans le bar, paniquée, en criant « des nazis, y a des nazis, ils gazent tout le monde dehors », ma réaction a été simple, j’ai pris ma fille et me suis réfugié au fond du bar, afin de pouvoir l’isoler s’il y avait un débordement. Heureusement ils sont partis plus vite qu’ils sont arrivés.

Qui sont ces représentants du front national, de la troisième voie, du bloc identitaire, des nationalistes, des national socialiste, … qui débarquent sur un concert et gazent les gens gratuitement, acte recherchant certainement la gloire auprès de leur camarade idéologique, au risque de blesser gravement quelqu’un, car il va sans nul doute, que si il n’y avait eu personne devant l’entrée, ils auraient gazé à l’intérieur du bar, or les gazes peuvent être mortel pour un enfant. Qu’ont t’ils obtenu, une gloriole absurde, il serrai d’ailleurs étonnant de les voir revendiquer leur acte publiquement, le courage politique n’étant pas leur apanage habituel.

Témoignage de plus sur les exactions de ces bas du fronts à Besançon, nombreuses vidéos et photos montrent ces personnages tenir le pavé, inquiétante descente aux enfers de cette ville qui perd l’auréole si magnifique à une époque.

Bref, j’ai eu peur, très peur, ma fille c’est posée beaucoup de questions, mais tout va bien, sauf l’envie de me promener à Besançon. »

BESANÇON : AGRESSION NÉONAZIE À LA PORTE D’UN CAFÉ-CONCERT

Besançon. « Une nuée de moineaux. Ils sont repartis comme ils sont arrivés, d’un pas rapide et ont gazé tout le monde sans dire un mot… Enfin si, ils ont lâché : ici on est chez nous » témoigne Sandra Rué, la gérante de « Ze music all », un café-concert ouvert depuis l’automne et situé 18, rue Rivotte.

Elle était au bar lorsque la dizaine d’individus « crâne rasé, bombers » soit la tenue du parfait petit néonazi ont débarqué « au moment où un client sortait pour aller fumer une cigarette. En tout, il y avait une demi-douzaine de personnes dehors. J’ai vu un nuage de gaz entrer dans le café en même temps que quelqu’un hurlait,

« les nazis, les nazis, ils nous gazent. J’ai sauté par au-dessus du comptoir… »

Les agresseurs s’enfuyaient déjà.

«Je les ai interpellés et l’un m’a dit sans se retourner on reviendra avec des cocktails Molotov.»

Vendredi soir, le café accueillait un concert de Prince ringard.

«Apparemment il y a un problème. Ce matin j’ai croisé un jeune du quartier qui était blessé au visage. Il m’a dit qu’il venait d’être agressé par le même genre de crânes rasés.»

En juin dernier, le collectif antifasciste de Besançon a publié sur son blog « fafwatch » (sic!) deux vidéos mises sur YouTube par des membres de la mouvance néonazie locale, dans lesquels ont voit un groupe identique s’en prendre très violemment à des personnes, à une terrasse de bar et au niveau du pont Denfert-Rochereau. Ces exactions qui n’ont pas donné suite à une plainte s’étaient apparemment produites vers le mois d’avril.

La révélation par le collectif antifasciste d’une enquête assez fouillée sur les possibles connexions des auteurs de ces violences a, par contre, elle, engendré une plainte actuellement en cours d’instruction par le commissariat de Besançon.

Leur presse locale – L’Est Répugnant (Fred JIMENEZ), 26/01/2013 à 15h53

Quelques précisions à propos de l’article de presse reproduit ci-dessous:

Le journaleux n’hésite pas à affirmer, sans vérifier ces sources (comme d’hab!), que fafwatch f-c et le Collectif Antifasciste de Besançon ne font qu’un….

Concernant le choix des personnes de ne pas porter plainte, c’est normal, vu que les fafs jouissent d’une impunité de la part de la police. Ce n’est pas ici qu’on ira pleurer à propos la collaboration entre crânes rasés et uniformes. D’après de nombreuses sources, le centre-ville grouillait de keufs hier soir (25/01/2013), or l’article ci-dessus précise qu’une autre personne s’est fait agressée dans Besançon…  

Mise à jour 28/01/2013 à 09h00:

La personne agressée en marge du concert durant la soirée aurait reçu des coups de couteaux au visage. De plus, de nombreuses sources ont confirmé une autre agression des fachos sur un adolescent dans le quartier Rivotte le lendemain matin (26/01/2013). Ce que l’on peut dire, c’est qu’il avait la gueule en sang. Il est plus que probable que les néo-nazis aient plein pied dans le quartier Rivotte, et qu'(au moins) un des nervis fascistes y habite. 

Donc prudence à vous, faites tournez l’info, et organisons la riposte.

N’hésitez pas à envoyer vos témoignages à l’adresse mail lechatnoiremeutier[AT]riseup[point]net

No Pasaran !

6 réflexions sur “[Besançon] Agression néo-nazie lors du concert de Prince Ringard au bar Ze Muzic All – Soirée du 25 janvier 2013

  1. Manuel Valls devrait vraiment prendre le dossier en main et arrêter ces personnes. Qu’ils parlent de cela en privé, je m’en fous un peu. Mais le faire sur la voie publique, surtout étant nostalgique d’une idéologie politique répréhensible par la loi, c’est intolérable de voir une telle impunité. La dissolution de tels groupes serait la meilleure solution d’un côté, mais ça peut vraiment leur servir car l’une des particularités de ces groupuscules c’est de se faire passer pour la victime du système. Et puis ça va pas vraiment nous aider… Mais le temps qu’ils remontent un tel groupe, ça va mettre du temps et pacifier des villes comme Besançon ou Lyon et d’autres.

  2. A reblogué ceci sur les AZA and commented:
    Nous « jurageons » avec toutes les personnes agressées pas ces salopards de nazillons qui font florès de plus en plus un peu partout en Europe.Comme le dit le vieil adage: -« Connaissons mieux nos ennemis afin de les mieux combattre »-. Il est vrai que leur littérature abomifreuse ne constitue pas un nectar à mettre de bonne humeur. Pourtant ces bêtes-là écrivent, et elles écrivent même beaucoup.
    On ne compte plus les ouvrages, brochures, livres, articles, « clubs », « boites à penser », groupuscules, groupes de musique, collectifs de nervis affiliés à des orga’ ou des Partis ayant pignon sur rue…et aussi des « élus » dont le nombre croit au parlement europutéen…
    Connaitre son ennemi…Telle est la tâche à laquelle notre amie Geneghys s’est accrochée depuis des mois déjà, avec notre modeste contribution, sur cette plateforme où elle dénonce avec un bel acharnement les populismes, les nationalismes, les fashos.
    Si le travail entrepris pouvait sembler de prime abord d’une importance certaine,nécessitant beaucoup d’application, elle allait bien vite se révéler titanesque, encyclopédique, démesurée! Plus on creuse, plus apparaissent des sous-structures bien organisées multiples diverses et variées avec des ramifications associatives pratiquant « l’entrisme » et l’incrust’ un peu partout, dans tous les domaines y compris ceux en apparence les plus « soft », avec des « vitrines respectables » bien loin de la caricature du faf de base du gras et adipeux « crane rasé » à ,batte de bass-ball en pogne…Certes ces spécimens sont nombreux et multiplient les attaques contre les immigrés, les grévistes, les homo, mais on ne saurait borner cette nébuleuse brune à ces apparences bien connues. Elle suinte de partout, empuantit tout, s’infiltre, s’insinue partout !
    AmiEs, CompagnonsNES, il va nous falloir être plus vigilants que jamais car il n’est plus possible de « relativiser » le sujet en pensant que ces lourdeaux seraient peu nombreux, politiquement insignifiants. Leur longue et souterraine « traversée du désert » est terminée, accomplie…période durant laquelle ils oeuvraient à parfaire leurs réseaux, à préparer méthodiquement, sournoisement leur nouvelle « entrée en scène »…..Ca ne va pas être de la tarte!!!
    Steph.K.

  3. Ouais tu termines ton article sur la personne s’étant faite agressée. le mec s’est fait niquer la gueule à coups de couteau.
    ça passera pas, il fautt montrer que NOUS (antifas) sommes là et Contrer la peur qu’ils essayent d’instaurer.
    Pas de peur sur besançon, Pas de Nazis, pas de Fascisme…

  4. La montée du fascisme est une évidence en France et ailleurs. Monsieur Valls dans son discours et dans son action se situe à la droite de la droite extrême. Sa politique sur les « sans papier » ne laisse aucun doute la dessus. Depuis une petite dizaine d’années, les fascistes l’ont bien compris et ils utilisent cette nouvelle donne. Quand à la police elle reste l’arme au pied à la demande de sa hiérarchie. Ce qui se passe est humainement inconcevable que ce soit à Besançon ou à Toulouse place Arnaud Bernard. En ce qui nous concerne nous sommes l’objet d’insultes et de menaces de la part des fascistes depuis le début de l’année 2011. Nous avons pris la décision d’informer les organisateurs sur le risque potentiel de voir les néo-nazis débarquer. Il serait mal honnête de les laisser dans l’ignorance. Je vous souhaite le meilleur dans ce monde improbable. JC le Prince Ringard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s