[Toulouse] Un comité d’accueil pour les keufs au camp de Ginestous – Nuit du 15 au 16 janvier 2013

Trois policiers agressés par une vingtaine d’individus

TOULOUSE (Reuters) – Trois policiers d’une brigade de nuit du commissariat central de Toulouse ont été agressés par une vingtaine d’individus dans la nuit de mardi à mercredi à proximité d’un camp de gitans au nord de la ville, a-t-on appris de source syndicale.

Un véhicule circulant tous feux éteints a été pris en chasse par une patrouille suite à un refus d’obtempérer du conducteur, rapporte le syndicat de police Alliance. Ce dernier a alors mené ses poursuivants à proximité du camp de Ginestous, où une vingtaine d’individus attendaient les policiers.

Les trois fonctionnaires de police ont été extraits de force de leur véhicule et frappés. Le véhicule a été saccagé, précise-t-on.

Des renforts de police qui suivaient à la radio la poursuite sont arrivés rapidement sur place et deux individus ont été interpellés.

Un des trois policiers blessés est toujours en observation à l’hôpital et doit subir des examens.

Leur presse de l’ordre – Reuters.com (Guillaume Serries, édité par Yann le Guernigou), 16/01/2013 à 13h05

Intervention mouvementée à Toulouse, un policier blessé

Un policier a été victime d’un traumatisme crânien à la suite d’une intervention mouvementée dans un camp de gens du voyage sédentarisés, dans la nuit de mardi à mercredi à Toulouse, a-t-on appris de source policière.

Le policier blessé et ses deux collègues de la brigade de nuit ont été violemment pris à partie par une vingtaine de personnes, pour certaines armées de barres de fer, peu après avoir intercepté un véhicule qui roulait tous feux éteints dans le quartier de Ginestous, dans le nord-ouest de Toulouse.

Le fonctionnaire de police le plus sérieusement touché souffre d’un traumatisme crânien et a perdu connaissance pendant « un laps de temps prolongé », a ajouté une source policière, précisant que son état s’était amélioré mercredi après-midi.

Un deuxième policier a été plus légèrement blessé au visage.

La vingtaine d’assaillants, qui a tenté de s’emparer des armes de service des fonctionnaires, est parvenue à libérer le conducteur du véhicule intercepté. Ce dernier a pris la fuite, menottes aux poignets.

Le passager du véhicule a pour sa part été interpellé après avoir tenté de prendre la fuite, provoquant un nouvel assaut repoussé par des gaz lacrymogènes et au moins un tir de balle en caoutchouc.

Une deuxième personne, impliquée dans l’attaque des policiers, a été interpellée et placée en garde à vue.

Leur presse – Le Parisien.fr, 16/01/2013 à 17h43

Une réflexion sur “[Toulouse] Un comité d’accueil pour les keufs au camp de Ginestous – Nuit du 15 au 16 janvier 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s