[Nouvel An] Comme une odeur de braise pour 2013 ….

Mise-à-jour le 07/01/2013 à 00h02:

Saint-Sylvestre: une classe d’école et des voitures brûlées dans les AM

C’est le bilan sombre de la Saint-Sylvestre… Si la nuit du réveillon a été relativement calme dans les Alpes-Maritimes,  les forces de l’ordre enregistraient quelques faits de délinquance.

C’est le cas notamment dans le quartier de l’Ariane à Nice, où un incendie est survenu dans une salle polyvalente de l’école primaire « Les lauriers roses ». Celle salle a été endommagée par un engin incendiaire et les dégâts sont importants.

Incendie école des lauriers roses

L’origine est inconnue. S’agit il d’un engin lancé contre les forces de l’ordre ou d’un acte visant délibérément l’établissement? Une enquête est ouverte.

Voitures brûlées dans les Alpes-Maritimes

Dans un premier bilan à mi-journée, Nice-Matin dénombrait 14 voitures brûlées dans le département: cinq à Nice dans les quartiers de l’Ariane, les Moulins et Louis Braille, 5 à Cannes et 4 à Fontan une petite commune du Mentonnais.

Après un nouveau comptage, le préfet faisait finalement état de 26 voitures, dont neuf« par propagation ».

200 interventions de pompiers à Nice

Les sapeurs-pompiers, qui sont intervenus près de 200 fois à Nice, ont également été la cible de jets de projectiles.

Les forces de l’ordre ont été massivement présentes avec près de 300 policiers et gendarmes.

Contrôles routiers

Une soixantaine d’automobilistes ont par ailleurs été contrôlés en état d’ivresse et deux sous l’emprise de stupéfiants.

Leur presse de l’ordre – Nice Matin (D.C), 01/01/2013 à 16h54

Incidents du réveillon à Nice: cinq mineurs devant la justice

Lors des incidents qui ont émaillé la nuit de la Saint Sylvestre à Nice, six mineurs ont été interpellés par la police nationale avec l’aide des caméras de la ville pour certains d’entre eux.

L’un a été laissé libre mardi soir à l’issue de son audition par les enquêteurs de la Brigade de répression des actions violentes. (BRAV). Les cinq autres ont vu leur garde à vue être prolongée jusqu’à ce mercredi matin. Le parquet de Nice a ouvert une information judiciaire pour « violences sur personnes dépositaire de l’autorité publique, rébellion en réunion avec armes et destruction de biens par incendie ».

Quatre de ces mineurs seront convoqués afin d’être mis en examen et un cinquième, davantage impliqué que les autres au vu des investigations, a été déféré ce mercredi.

Le parquet a requis un mandat de dépôt à son encontre et le juge des libertés et de la détention doit statuer sur son sort tard dans la soirée.

Leur presse – Nice Matin, 02/01/2013 à 17h58

Incidents du réveillon à Nice: un mineur écroué

Le mineur présenté au parquet de Nice mercredi soir et soupçonné d’être impliqué dans les violences urbaines au cours de la nuit de la Saint Sylvestrea été mis en examen pour « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique , rébellion en réunion et avec armes et dégradations ».

Il a été placé en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet de Nice.

Déja connu des services de police pour des vols à la portière, il est soupçonné d’avoir allumé des feux de poubelle et lancé des engins incendiaires contre les forces de l’ordre. Quatre autres mineurs sont poursuivis pour ces mêmes faits mais laissés libre.

Leur presse – Nice Matin, 03/01/2013 à 11h10

__________________________________________________________

Strasbourg Réveillon du nouvel an

Échauffourée au Neuhof, calme relatif dans les autres quartiers

Le réveillon du nouvel an s’annonçait plutôt serein sur Strasbourg. Si avant minuit, quelques incidents avaient été signalés dans le quartier de Hautepierre et à Hoenheim, c’est au Neuhof que policiers et jeunes résidents se sont affrontés une fois le cap de la nouvelle année franchi.

image (2)

Une voiture et une camionnette ont été brûlées rue Schach vers 0h15, obligeant les forces de l’ordre à intervenir malgré les pétards lancés dans leur direction. Casqués et protégés par leur bouclier, les fonctionnaires ont chargé à plusieurs reprises les groupes récalcitrants qui s’étaient formés sur la voie publique. Ils ont ensuite ouvert la voie aux pompiers. Les incendies étaient éteints un quart d’heure après avoir été allumés. Des jets de pétards, parfois depuis les immeubles, en direction des voitures et des passants ont néanmoins perduré durant quelques dizaines de minutes.

Vers 0h35, c’est une fourgonnette rue du Rhin-Tortu, dans le quartier de la Meinau, qui s’embrasait sur un parking. Les pompiers étaient sur place une dizaine de minutes plus tard. Au même moment, ils intervenaient également à Neudorf, rue de Bâle, pour un léger incendie sur une terrasse d’un immeuble.

Sur les coups de 2h du matin, un calme relatif baignait l’agglomération strasbourgeoise.

Nuit calme côté gendarmerie

La police a procédé à de multiples arrestations cette nuit pour des conduites en état alcoolique, des jets de pétard, des incendies de véhicule, des outrages et des rébellions ou encore des violences urbaines. Les gardes à vue étaient nombreuses ce matin au commissariat.

les-pompiers sont intervenus rue Schach,  à Strasbourg, pour des incendies de voitures

les-pompiers sont intervenus rue Schach, à Strasbourg, pour des incendies de voitures

Côté gendarmerie, la nuit a été calme sur la circonscription de la compagnie de Strasbourg. Quelques feux de poubelle ont été à déplorer mais aucun incendie de voiture. Plusieurs cambriolages ont été commis dans le secteur de Fegersheim. Enfin, les militaires ont sanctionné deux conduites en état d’ivresse.

Als image

Leur presse – DNA.fr, 01/01/2013 à 11h26

Nouvel AN Violences urbaines

Bilan inquiétant sur Mulhouse

Tous les signes avant-coureurs laissaient présager un nouvel an difficile. Les pires prévisions se sont réalisées avec un bilan en termes de violences urbaines qui ne fait que conforter l’impérieuse nécessité de voir Mulhouse et certains quartiers passer en ZSP…

C’est sans doute la première fois que l’on a vu un pompier les larmes à l’œil aux urgences racontant ses interventions dans les quartiers livrés à quelques poignées de casseurs. Pour eux pas de fête mais uniquement cette envie de détruire et de s’attaquer aux symboles de la République et de l’autorité. Le pompier énumère les callaissages, les cocktails Molotov lancés sur les véhicules en interventions et les deux véhicules pompiers très endommagés (vitres totalement détruites).

En mode « violences urbaines » aux urgences

Même aux urgences le personnel est presque en état de sidération. Le Dr Bruno Goulesque chef de service aux urgences au centre hospitalier de Mulhouse évoque le travail difficile de ses propres équipes sur le terrain : « nous sommes rentrés cette nuit dans certaines zones en mode violences urbaines avec un accompagnement systématique des véhicules du SAMU 68 ou du SMUR par les forces de l’ordre dans le centre-ville notamment ».

Une soixantaine de voitures incendiées directement ou par propagation

Sur l’ensemble de la nuit du réveillon une soixantaine de véhicules ont été incendiés soit directement soit par propagation… un bilan en nette hausse par rapport à l’an dernier où seules une quarantaine de voitures avaient été détruites. Sur le secteur mulhousien près de 250 policiers et mobiles étaient déployés et il a fallu faire appel aux renforts d’une demi-compagnie de CRS supplémentaire postée à Colmar peu après minuit ; en effet des pics de violences étaient enregistrés de manière simultanée sur le Drouot, les Coteaux, le secteur Briand et Bourtzwiller. Au final il a été procédé à une vingtaine d’interpellations (dont quatre pour des ivresses publiques manifestes).

Les gardes à vue concernent aussi bien des simples outrages mais aussi pour certains des faits plus sérieux qualifiés de « participation à des attroupements armés et des violences volontaires aggravées ».

Au parquet de Mulhouse, on confirmait ce matin « qu’effectivement la nuit avait été très agitée avec des situations particulièrement tendues dans certains quartiers. Mais ce qui est inquiétant c’est surtout ce phénomène de violence urbaine qui a démarré très tôt le 31 décembre avec les premiers incendies de véhicules dès 18 h et surtout la fin de cet épisode… tard le 1er janvier. On était plutôt habitué à des violences concentrées autour de minuit et qui s’estompaient vers 2 heures du matin. Là, des voitures brûlaient encore vers 6 heures. »

Leur presse – DNA.fr (Alain Cheval), 01/01/2013 à 13h51

_____________________________________________

Nouvel an. Débordements à Nantes et à Notre-Dame-des-Landes

Malgré la pluie battante, les forces de l’ordre et les secours ont été mis à contribution, cette nuit, pour faire face à quelques débordements, principalement à Nantes et à Notre-Dame-des-Landes, au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre.

Quelque six cents gendarmes et policiers étaient mobilisés en Loire-Atlantique, détaillait lundi soir, autour de 23 h, Patrick Lapouze, directeur du préfet, au poste de commandement de l’hôtel de police de Nantes.

Sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, entre 22 h et 3 h du matin, les gendarmes ont subi les assauts d’un groupe d’opposants, du côté du chemin de Suez, non loin des cabanes de la Chataigneraie.

Fusées de détresse

« Sporadiquement, des fusées de détresse et autres projectiles ont été tirés en direction des gendarmes mobiles », expliquait un enquêteur, ce mardi matin. Pour autant, ajoute-t-il, aucun blessé n’est à déplorer.

À Nantes, les pompiers ont dû sortir à de nombreuses reprises, en particulier pour des incendies de voiture. Pour l’heure, le bilan des opérations n’a pas été communiqué.

Leur presse – OuestFrance.fr, 01/01/2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s