[Belgique] 5 matons tabassés après avoir infligé une sanction disciplinaire à un détenu – Prison de St-Gilles, 29 décembre 2012

Le détenu agressif de Saint-Gilles a été transféré à Nivelles

Le détenu qui s’est rebellé hier à la prison de St-Gilles, blessant cinq agents, a été transféré hier soir vers la prison de Nivelles. C’est ce qu’indique Hilde Verhoeven de la direction générale des établissements pénitentiaires.

Elle a confirmé que le détenu s’était rebellé après s’être vu infliger une sanction disciplinaire. La direction générale n’a pas souhaité préciser pour quels faits le détenu avait été condamné. Elle n’a pas non plus indiqué quelle sanction disciplinaire avait été décidée. On sait qu’il purgeait une peine de 5 ans.

Poursuite pour coups et blessures

En plus de sa peine, ll sera maintenant poursuivi pour coups et blessures avec la circonstance aggravante que les coups ont été portés à des agents pénitentiaires.

Samedi vers 16h15, un détenu comparaissait pour des faits de violence antérieurs devant la commission disciplinaire. Il s’était rebellé au cours de cette comparution et a blessé 5 gardiens. Le détenu n’était pas armé, mais les 5 agents ont reçu des coups directs. Trois d’entre eux ont dû être hospitalisés, mais ils sont entre temps rentrés chez eux.

Selon Laurent Lardinois qui s’exprimait au nom du la CGSP, aucune réaction de protestation n’est en cours pour l’instant de la part des gardiens. Ecoutez ci-contre l’interview de Laurent Lardinois par Betty Cleeren.

Leur presse – RTBF.be (Patrick Bartholomé), 30/12/2012 à 13h23

2 réflexions sur “[Belgique] 5 matons tabassés après avoir infligé une sanction disciplinaire à un détenu – Prison de St-Gilles, 29 décembre 2012

  1. Joli pugilat. Nous saluons l’énergie déployée méritoirement par ce détenu qui aura démontré en actes qu’il ne saurait être question de subir tous les outrages de la détention sans jamais s’acquitter de la moindre riposte vengeresse. Sans attendre « La pénitentiaire » aura transféré le rebelle avant que celui-ci ne fasse trop d’émules…Comme si l’acte en lui-même n’était pas en soi assez subversif, les matons « gras du bulbe » croient ainsi interdire toute contagion.
    On peut en rire!
    Solid@rité!
    Steph.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s