Mutinerie à la prison de St-Martin-de-Ré (17) suite à l’interdiction de parloirs – Samedi 8 décembre 2012

Saint-Martin-de-Ré (17) : Tension à la centrale pénitentiaire

La préfecture de Charente-Maritime précise qu’un incident de parloir est à l’origine de la non volonté de 93 prisonniers de rejoindre leur cellule.

A 15 heures ce samedi, à la suite de la volonté, en fin de matinée, de 93 prisonniers de refuser de rejoindre leur cellule dans la centrale pénitentiaire de Saint-Martin-de-Ré, des équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) ont pénétré au sein de l’établissement.

Une heure plus tard, la préfecture de Charente-Maritime, par la voix de Jean-Philippe Aurignac, le sous -préfet de Jonzac,  indiquait que la situation était en cours de règlement, sans affrontement, « et que la présence des ERIS correspondait au respect de la procédure dans ce type de situation ».

Il était aussi dit que c’est un incident de parloir : l’arrivée tardive d’une visiteuse qui, de ce fait, n’avait pas pu entrer en contact avec un prisonnier, lequel était à l’origine du mouvement de mécontentement des détenus.

A l’extérieur de la centrale, vers 15 heures, une douzaine de femmes, parfois avec leurs enfants, se désolaient de ne pas pouvoir exercer leur droit de parloir depuis 14 heures et regrettaient n’avoir aucune information sur la raison de cette situation. « Alors que certaines d’entre-nous viennent de très loin, de Lille, de Bretagne ou du Pays Basque, on ne nous dit pas si nous pourrons voir nos maris et proches, dimanche », a indiqué l’une d’elles.

Dès le début du refus des prisonniers de regagner leur cellule,quelques gendarmes rétais et rochelais avaient pris position devant la Centrale alors que d’autres, dont l’adjoint du commandant de la compagnie de la Rochelle, se trouvait à l’intérieur de l’établissement.

A 16h45, la préfecture indiquait que les parloirs seront organisés dimanche.

 Leur presse – SudOuest.fr (Eric Chauveau), 09/12/2012 à 11h26

6 réflexions sur “Mutinerie à la prison de St-Martin-de-Ré (17) suite à l’interdiction de parloirs – Samedi 8 décembre 2012

  1. La centrale de St.Martin est très ancienne. Elle accueille les « longues peines ». Son régime y est des plus stricts et sa vétusté n’a d’égale que la discipline de fer que les matons y font régner.
    La vue sur la mer est démoralisante à souhait. Il n’y a pas d’accès à la plage….En été c’est une fournaise et en hiver un véritable congélateur!
    Ce n’est donc pas un lieu de villégiature envié par les taulards qui sont contraints d’y survire pendant des années.(Nombre d’entre eux tentent en vain d’obtenir leur transfert vers d’autres « établissements », les possibilités d’évasion sont égales à zéro, ce qui contribue à précipiter chaque détenu dans une déprime à peu près constante….Un proche parent mien qui avait estourbi sa y a passé de nombreuses années. Je lui ai rendu plusieurs fois visite. C’est du Zola!!!
    Cette centrale est pour ainsi dire un QHS insalubre et permanent. Un bel exemple de la barbarie institutionnelle!
    Steph.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s