[Belgique] Brèves de révoltes anti-carcérales: maton attaqué à Louvain, action solidaire avec les détenus en lutte de la prison d’Andenne…

Action devant la prison d’Andenne

détenus en lutte

Des détenus en lutte à la prison d’Andenne passent les infos suivantes:

« Il y a quelques jours, des gens étaient venus vers neuf heures du soir devant les murs de la prison. Ils étaient du côté du chemin de fer qui longe l’enceinte de la prison. Ils ont commencé à crier liberté et vive la révolte. Ils ont cramé des pneus ou quelque chose comme ça qu’ils avaient posés sur les rails. Ensuite ils ont encore tirés des feu d’artifice. On a beaucoup gueulé, quelques mecs ont brûlé des draps. Les gardiens ne savaient pas ce qui leur arrivait. Ce soir-là, plus aucun train ne pouvait passer. Plus tard, beaucoup de policiers sont venus à la prison. Ils ont fouillé les environs et ils sont aussi rentrés dans l’établissement pour vérifier la cour. Ils sont restés plusieurs heures sur place. »

Source: Indymedia Bruxelles, 9 décembre 2012

_____________________________________________________________________________________

Lettre d’un détenu.

Maton attaqué à Leuven-Centraal

Il s’est de nouveau passé quelque chose à Louvain. Sur l’aile E, on s’est battu avec un maton. Il était temps de rentrer à la cellule, au temps du midi après retour de l’atelier. Sur l’aile E, un détenu ne voulait pas directement rentrer et un maton l’a saisi à la gorge, et vice versa. Quand les autres détenus ont vu cela, ils se sont dirigés à 15, 20 vers le maton. Si tous les matons n’auraient pas couru à l’étage, le maton aurait pu être balancé du deuxième étage.

La lèvre du maton est abîmée, et il est aussi blessé à la tête. Il n’est plus présent pour l’instant. Le détenu est au cachot pour un petit temps. Après, ce sera 15 jours de strict. Il aurait porté plainte contre le maton, car c’est le maton qui l’a attaqué en premier. Il y a aussi des matons qui disent que ce maton-là est un vrai bâtard.

Sinon j’ai entendu que les matons/syndicats se sont mis autour de la table. Je ne dois pas en écrire plus, vous imaginez déjà de quoi ils parlent. Apparemment ils veulent rétablir un système de portes fermées.

Pour le reste, tout est comme il est dans ce bas monde des sans âmes, car un âme nous n’avons plus, ils l’ont pris aussi. Pour ainsi dire.

La lettre du prisonnier en flamand sur Indymedia Bruxelles, 4 décembre 2012

________________________________________________________________

Quand les matons font grève…

…ce sont les prisonniers qui crèvent!

La surpopulation, l’éternelle question qui revient à chaque fois sur le plateau pour justifier toutes sortes de mesures insensées et aliénantes prises à l’encontre des prisonniers comme la construction de nouvelles prisons ou la grève des matons. Avec tous leurs bavardages, on oublierait presque que c’est incontestablement eux, L’État, qui a créé ce problème; en enfermant toujours plus de gens, pour toujours plus longtemps et en élargissant à l’infini la conception de “délit”.

Depuis un peu plus d’une semaine, les prisons d’Andenne et d’Ittre sont touchées par la grève des matons. Le motif direct: le transfert de 25 prisonniers de Forest vers ces prisons.

Forest est une vieille prison qui est sur le point de s’écrouler, et la surpopulation y pèse énormément. Forest est une maison d’arrêt qui enferme des prisonniers en préventive, donc pas encore jugés, des sans-papiers qui sont souvent là pour avoir volé des miettes. Elle enferme aussi ceux qui sont en fond de peine ou qui suivent les interminables démarches pour essayer d’obtenir une libération conditionnelle. Or, au lieu de libérer tous ces gens-là, l’État en enferme toujours plus. Et il déplace le problème. C’est ainsi que 25 prisonniers ont dû partir pour Ittre, et 25 autres pour Andenne. Aussitôt cette nouvelle sortie, les gardiens ont préparé leurs grèves.

A Andenne, ils ont fait grève un certain temps, et là, ils sont au poste sans pour autant faire quoi que ce soit. Ils restent assis sur leurs chaises et bloquent la détention. C’est la nouvelle forme de grève flexible. Sur le papier, ça n’en est pas une alors qu’en réalité bien sûr que si. A Ittre, c’est la grève de la vieille école, du coup les flics, les chiens de garde de l’État, sont sur le terrain.

Une grève c’est quoi? C’est la vie de détention qui s’arrête, c’est l’enfermement en cellule 24 heures sur 24. Ce n’est pas de douches, pas de visites, pas de préau, pas de téléphone, rien du tout.

Mais c’est bien plus que ça. Vu que tout s’arrête, toutes les paperasses s’arrêtent aussi. Les détenus qui sont libérables doivent attendre, et attendre, et encore attendre. Les jours de sortie sont reportés, les congés sont annulés, les cours s’arrêtent. Ils soumettent la patience des détenus à dure épreuve. Quand il y a un jour, après des années passées en prison, une lumière de libération qui apparait au bout du tunnel, et quand celle-ci s’obscure par les actes mesquins des bourreaux de matons, il y a vraiment de quoi péter un câble.

Quand les matons font grève, la police reprend la prison. Les flics sur le terrain entendent bien autre chose que seulement un régime strict imposé par la matraque à la main. Ce sont aussi les représailles, les comptes à régler. Les flics s’en donnent à cœur joie en tabassant des détenus, sans l’œil contrôleur de leurs chefs, pas de paperasses à introduire. Ils en profitent aussi de faire des fouilles approfondies de cellule et d’y passer avec leur gros matériel.

À Ittre, hier, le 6 décembre, à 14h30, la police a cherché plusieurs cellules et ils ont passé les antennes aYagi (Yagi-Uda) qui captent les ondes. C’est ainsi qu’ils ont trouvé des choses (portables, clés usb, internet etc) chez au moins une quinzaine de personnes. Ces personnes-là sont maintenant punies, pas de visites pendant au moins deux semaines, pas de téléphone, saisi des ordinateurs et autres matériels, et pour certaines, une enquête judiciaire est ouverte.

Voilà, ils ont trouvé 15 boucs émissaires pour alimenter leurs statistiques.

En réalité, l’administration pénitentiaire sait très bien qu’il y a des téléphones qui circulent, c’est d’ailleurs en grosse partie par sa propre matonnerie que cela est rendu possible. La drogue, les téléphones, ils savent très bien que sans cela, ça serait l’émeute tous les jours et la situation serait ingérable. C’est impossible de subir un enfermement sans échappatoire, soit en gardant des « liens » avec l’extérieur avec des appareils technologiques aliénants, soit en essayant de tout oublier et s’endormir avec la drogue. Ils savent très bien que sans ces petits privilèges, il n’y aurait plus rien qui pourrait arrêter les prisonniers à exprimer leur rage, à la hauteur de l’oppression qu’ils subissent. Du coup, ça risquerait d’être sanglant…

Ce sont tous ces moyens d’évasion instantanés qui mettent en place la pacification, les carottes que l’administration a à sa disposition pour pas trop devoir sortir son bâton qu’elle cache derrière son dos.

Et à chaque âge, sa cage; avant c’était la télévision, puis la Playstation, maintenant c’est le téléphone portable et Internet. Quand ils ouvrent des enquêtes judiciaires, quand ils punissent des gens, c’est de la pure hypocrisie. Ils ont besoin de boucs émissaires pour justifier leur sale politique.

Quand les matons se mettent en grève, c’est tout cela qu’ils rendent possible: d’un côté tout est fait pour qu’une personne pète les plombs, et de l’autre côté, il y a la répression féroce imposée par les flics qui les attendent.

Un mot pour les matons-bourreaux: si vous voulez faire grève, faites-le bien alors, quittez votre boulot et fichez nous la paix.

La prison tue à petit feu, répandons la révolte contre l’enfermement!

Source: Indymedia Bruxelles, 7 décembre 2012

2 réflexions sur “[Belgique] Brèves de révoltes anti-carcérales: maton attaqué à Louvain, action solidaire avec les détenus en lutte de la prison d’Andenne…

  1. Et nous nous retrouvons au fil de nos lecture, chère amie, je pensais copier ce même billet et le poster sur les AZA, mais sans doute l’auras-tu déjà publié…..Je t’embrasse et salue chaleureusement l’auteur clairvoyant ayant rédigé cet article.
    Steph.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s