[Paris] Evasion de 7 migrants du CRA de Vincennes – Nuit du 20 au 21 novembre 2012

Sept étrangers s’évadent du centre de rétention du Bois de Vincennes

Sept étrangers en situation irrégulière se sont évadés dans la nuit de mardi à mercredi du centre de rétention administrative (CRA) du Bois de Vincennes, à Paris, a appris l’AFP de sources concordantes.

« Sept hommes ont fugué par une porte mal fermée ou qu’ils ont forcée au moment de la relève, vers 23H20 », a expliqué Céline Guyot, responsable juridique de l’Assfam, qui assure l’assistance des étrangers sur le site.

Les fugitifs – trois Algériens, deux Tunisiens, un Marocain et un Irakien – ont également attendu le départ des équipes de nettoyage et d’entretien, a-t-elle ajouté.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ils ont pris la fuite en direction de l’autoroute A4.

Les sept hommes étaient dans le centre depuis cinq à dix jours. Quatre d’entre eux venaient de se voir refuser une demande de prolongation et n’avaient plus de recours contre un éloignement forcé, selon Mme Guyot.

Le CRA de Vincennes, situé dans le 12e arrondissement de Paris, avait brûlé en juin 2008 lors d’émeutes ayant éclaté au lendemain de la mort d’un ressortissant tunisien, décédé selon les autorités d’une crise cardiaque. Une cinquantaine de personnes avaient profité du sinistre pour prendre la fuite. Fermé plusieurs mois, le centre avait alors subi d’importants travaux de rénovation et a rouvert en novembre 2010.

Les responsables de l’incendie – trois Maliens, deux Marocains et un Palestinien – ont été condamnés en appel en janvier à des peines allant de six mois à deux ans et demi de prison ferme.

Divisé en trois unités, le CRA de Vincennes, géré par la préfecture de police de Paris, a une capacité totale de 171 places. En 2011, 3.214 personnes y ont été placées en rétention.

L’an dernier, 14 étrangers avaient réussi à s’en évader. « Quelques-uns ont fui ensemble en passant par une fenêtre brisée, mais les autres se sont évadés de manière isolée, souvent lors de transferts », a expliqué Mme Guyot.

Pour elle, « que sept personnes puissent sortir d’un coup du CRA est quelque chose d’exceptionnel » parce que le site est très sécurisé depuis sa réfection. « Il s’agit d’un site fermé avec une forte présence policière. Tout est badgé, il y a des caméras, des grillages, des portes sécurisées », a-t-elle précisé.

Les CRA ont été créés en 1984 par le président François Mitterrand qui voulait mettre un terme aux rétentions illégales pratiquées dans les années 70 dans les commissariats, les prisons, voire dans des hangars comme au port de Marseille.

Le taux d’occupation des CRA n’était que de 45% en septembre et le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est dit ouvert à une réflexion sur la fermeture de quelques-uns des 23 CRA de métropole.

Mardi, les cinq associations autorisées à intervenir dans les CRA ont réclamé une réforme « profonde » de la politique d’éloignement des étrangers, déplorant un usage quasi systématique de l’enfermement pour les expulser.

Selon elles, 25.000 sans-papiers ont été placés dans un des 23 CRA de métropole en 2011 pour une durée moyenne de 9,7 jours. Seuls 40% ont été expulsés, la grande majorité des autres ayant été libérés par un juge.

Leur presse – 20Minutes.fr (AFP), 21/11/2012 à 12h27

Vendredi 16 novembre 2012, une manifestation en direction du CRA de Vincennes s’est déroulée

2 réflexions sur “[Paris] Evasion de 7 migrants du CRA de Vincennes – Nuit du 20 au 21 novembre 2012

  1. Pingback: [Paris] Manif’, révoltes et évasions au centre de rétention de Vincennes – Novembre / Décembre 2012 | Le Chat Noir Emeutier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s