[Sénégal] Sabotages et émeutes contre le projet d’implantation de l’entreprise Senathanol-Senhuile – Ronkh, 1er novembre 2012

Ronkh : situation toujours tendue, suite aux affrontements entre populations et gendarmes

La situation reste tendue, jeudi à Guiladou, un village de la communauté rurale de Ronkh (département de Dagana, Nord), où des heurts ont opposé, mercredi, des autochtones opposés au projet Senathanol-Senhuile à des gendarmes, a appris l’APS de bonne source. Populations mécontentes et gendarmes venus sécuriser les installations du projet se font face, selon la même source.

Les gendarmes, qui ont enregistré des blessés légers dans leur rang lors de affrontements de mercredi, voulaient encadrer les travaux de terrassement marquant le démarrage des travaux de ce projet italien.

Les gendarmes dépêchés sur les lieu ont dû faire usage de gaz lacrymogènes pour venir à bout d’une foule en délire et décidée à leur faire la fête, estimant que les initiateurs du projet empiètent sur le domaine réservé au pâturage de leurs animaux domestiques.

Une situation déplorée par certains habitants qui en appellent à une concertation plus poussée entre les promoteurs et les populations qui ne peuvent que bénéficier d’un tel projet.

‘’Avec le dialogue, on aurait pu éviter tous ces problèmes car les populations ne sont pas opposées à ce projet’’, estimé un conseiller rural de Ronkh, Samba Diéle Ba, interrogé par la presse.

Ce projet agro-industriel d’un coût global de 137 milliards de francs devra générer 6.000 emplois dont la majorité attribuée à des populations environnantes.

Leur presse – APS, 01/11/2012 à 16h47

ECHAUFFOUREES AUTOUR DE SENHUILE SENETHANOL DANS LA ZONE DE GNITH

4 blessés dont 2 gendarmes et une dizaine d’interpellations

NETTALI.NET – L’installation de SenHuile Senéthanol dans la zone de Gnith, au nord du Sénégal, continue de soulever des vagues. Les populations de la contrée qui n’en veulent pas, se sont attaquées aux engins lourds de la société, hier mercredi 31 octobre. Quatre blessés ont été recensés, dont deux gendarmes, ainsi qu’une dizaine d’arrestations.

Armés de machettes, gourdins, coupe-coupe, quinze membres de la localité se sont rendus sur le site de SenHuile Senéthanol, hier mercredi, pour exiger des conducteurs des engins lourds qu’ils quittent les lieux. Devant le refus de ces derniers protégés par les forces de l’ordre, des affrontements s’ensuivirent entre les éleveurs et les gendarmes. Quatre blessés ont été dénombrés, évacués vers l’hôpital régional de Saint-Louis, dont deux du côté des gendarmes.

Isma Ba, chef d’un des villages concernés, exige la libération sans condition des éleveurs interpellés et gardés à vue à la gendarmerie de Ross-Béthio. « Plusieurs gendarmes sont venus nous molester en nous frappant et en poussant vers leurs véhicules. Certains d’entre nous ont eu des fractures et ont été évacués à Saint-Louis, d’autres ont été arrêtés et gardés à Ross-Béthio. Nous voulons que ceux qui ont été arrêtés soient libérés et retournent à leurs activités », martèle-t-il.

Le représentant du Khalife de Médina-Gounass a appelé les éleveurs au calme, tout en demandant aux autorités de revoir l’implantation de l’entreprise. Thierno Ousmane Ba suggère que le projet soit scindé dans plusieurs départements et non concentré sur plusieurs milliers d’hectares dans la seule zone du delta.

Aux dernières nouvelles, trois des personnes blessées ont pu regagner leurs domiciles. Toutefois, les éléments interpellés seront déférés au Parquet, ce qui pourrait accentuer la tension dans la zone, vu qu’un rassemblement est prévu prochainement par les populations.

Leur presse – nettali.net, 01/11/2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s