[Madagascar] Emeute étudiante à l’université de Tananarive suite au non-versement des bourses depuis 5 mois – 25 octobre 2012

Madagascar : Violentes échauffourées entre police anti-émeute et étudiants au coeur de l’université de Tananarive

L’université de Tananarive a été le théâtre hier matin de violences entre gendarmes et manifestants sur le campus de Barikadimy. Les étudiants en colère ont mis le feu à des pneus pour se faire entendre. 

Le non-paiement depuis cinq mois de bourses d’études est à l’origine de ce mouvement de protestation, qui a dégénéré en heurts violents avec les forces de l’ordre sur place.

Cinq étudiants ont été placés sous le régime de la garde à vue

Les manifestants n’ont pas hésité à lancer des pierres sur les gendarmes qui leur faisaient face. Refusant d’obtempérer aux divers appels de dispersion dans le calme, la police anti-émeute a fait usage de bombes lacrymogènes, pour ramener l’ordre public, au coeur de l’université de Tananarive.

La police a procédé à 28 interpellations, dont 25 étudiants relâchés au bout de quelques heures. Cinq étudiants ont été placés sous le régime de la garde à vue et devront s’expliquer sur leur participation active à ces violences.

Leur presse – Indian Ocean Times.com, 26/10/2012 à 15h35

Une réflexion sur “[Madagascar] Emeute étudiante à l’université de Tananarive suite au non-versement des bourses depuis 5 mois – 25 octobre 2012

  1. Pingback: [Madagascar] Révolte étudiante contre le non-versement des bourses: nouvelle émeute à Tananarive – 30 octobre 2012 | Le Chat Noir Emeutier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s