[Belgique] Blocage des expulsions et solidarité active des migrants au centre fermé: 7 manifestant.e.s arrêté.e.s – Bruges, 20 octobre 2012

Nouvelles du centre fermé de Bruges

Cette semaine un migrant a fait une chute dans le centre fermé. L’homme était monté sur le mur du centre. Une voisine a voulu lui amener une échelle. La police lui a donné l’ordre de retirer l’échelle. Ils disaient que l’homme devait sauter. Il a sauté et a été amené à l’hôpital.

Le blocage du centre est toujours en cours. La cinquantaine d’activistes empêchent ainsi les expulsions du jour. La police est sur place. La situation est calme.

Dans les commentaires:

16 flics anti-émeutes ont voulu rentré dans le centre fermé par la petite porte, qui a été bloquée par des activistes. Ensuite il y a eu sept arrestations violentes.

Les flics disaient qu’ils voulaient rentrer pour calmer la situation dans le centre. Les prisonniers disent qu’ils ne peuvent plus téléphoner ou sortir dans la cour.

Les prisonniers ont décider de refuser le préau ou de manger en solidarité avec les activistes

Source: Indymedia Bruxelles, 20 octobre 2012

Une quarantaine de manifestants devant un centre pour demandeurs d’asile à Bruges

(Belga) Plusieurs personnes manifestaient samedi matin devant la porte d’accès du centre fermé pour demandeurs d’asile ‘De Refuge’ à Bruges. Elles entendaient empêcher, le temps d’une journée, toute « déportation ».

L’action qui a débuté vers 6 heures se déroule dans le calme, a précisé un des organisateurs à l’agence Belga. Une quarantaine de personnes y participaient. « Nous voulons éviter que des demandeurs d’asile ne soient emmenés à l’aéroport ou vers d’autres centres », explique-t-on.

Les organisateurs espèrent, avec cette action, envoyer également un signal aux citoyens. « Nous essayons de faire autant de bruit que possible de façon à ce que les résidents sachent clairement que nous sommes là », ajoute encore l’organisateur. « Le centre fermé de Bruges est un des centres où les sans-papiers sont enfermés, soumis à des pressions physiques et psychiques afin qu’ils acceptent leur expulsion. (…) Nous n’acceptons pas que des personnes soient emprisonnées, uniquement parce qu’elles ne sont pas nées au bon endroit. Nous luttons et continuerons de lutter pour la liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous et pour l’abolition des centres fermés », a déclaré, dans un communiqué, ce groupement opposé aux centres fermés (Mensen tegen de gesloten centra).

Selon les manifestants, la police était sur place vers 8h30 mais laissait l’action se dérouler.

Leur presse – LeVif.be (Belga), 20/10/2012 à 09h35

3 réflexions sur “[Belgique] Blocage des expulsions et solidarité active des migrants au centre fermé: 7 manifestant.e.s arrêté.e.s – Bruges, 20 octobre 2012

  1. Pingback: [Belgique] Révolte des sans-papiers du CRA de Bruges | Le Chat Noir Emeutier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s