[Contre-info] Le Réveil.ch est de retour sur la toile

Chers amis de l’information citoyenne et engagée, bonsoir ! Après une (très) longue pause de réflexion, l’éternel brouillon de projet éditorial du Réveil reprend sa route pour poursuivre son rôle civique de bastion de la démocratie. Fini les enfantillages, les éternels Ⓐ cerclés, les poussiéreux délires sur la lutte des classes et la dangereuse promiscuité avec les squatteurs de tout poil : Ne vivons-nous pas dans le meilleur pays du meilleur des mondes ? Après l’indignation, c’est le moment de l’engagement, parce que caillasser les flics ne fait qu’affaiblir nos revendications, et puis quand tu te penches pour ramasser un pavé, on risque de voir dépasser ta culotte.

Trêve de plaisanteries. Après moult discussions, énormément de doutes et quelques mois de repos bien mérités durant lesquels le comité éditorial s’est livré à toutes sortes de distractions bourgeoises, nous avons modestement constaté que l’encéphalogramme de la presse romande était resté irrémédiablement plat en l’absence de nos précieuses contributions. Nous avons ainsi décidé de dépasser certaines de nos contradictions – et d’ignorer les autres – afin de remettre sur les rails votre webzine préféré.

D’un coté, sortir d’une dynamique auto-référentielle est une exigence que nous ressentons fortement en ce moment. Nous souhaitons donc un site qui soit un outil de propagande qui élargisse la participation à cette perspective de rupture qui nous tient à coeur. De l’autre coté nous tenons à créer un journal qui ne se limite pas à relayer acritiquement nos initiatives et celle de nos camarades, mais qui soit un instrument stratégique qui nous permette de faire avancer les discours et les pratiques, créer des imaginaires et des langages partagés. Le défi est de devenir un vrai média sans commencer pour autant à faire du journalisme; faire de l’information sans pour autant devoir recentrer notre neutralité sur la moyenne des opinions de notre milieu. Ce qui n’es pas rien. Autrement dit, on voudrait un journal qui vit dans les luttes, pour les luttes et par les luttes, car ça sonne bien et ça fait très ultragauche.

Un site de plus en plus autoritaire

 La dérive mao-dadaïste du collectif rédactionnel nous a fait supprimer le bouton « Contribuer », que vous aviez adoré sur l’ancien site. Plusieurs raisons à cette suppression : la première est que nous assumons un stalinisme de plus en plus décomplexé quant au choix de publication d’articles. La seconde, c’est parce qu’en deux ans d’activité nous n’avons reçu presque que des relais des habituels articles qui inondent tous les Indymedias francophones. Ce nous a poussé à abandonner toute velléité d’être un média participatif. Si jamais vous vous sentez piqué au vif et que vous avez une soudaine envie d’écrire, de faire paraître un communiqué ou de nous transmettre quelque info, vous pouvez maintenant nous envoyer vos contributions via email à redaction@lereveil.ch

Fonctionnement pratique

 L’habillage graphique du Réveil a complètement changé et une magnifique bannière réalisée par tanxxx vous souhaite désormais la bienvenue. Dans la colonne de droite, vous trouverez la transcription de nos tweets, 140 caractères avec lesquels on stalke les politiciens et les journalistes romands, on commente l’actu et on étale nos délires de jeunes révolutionnaires en guerre contre le capitalisme tardif. En les lisant directement sur le site, et en évitant donc d’aller sur l’impopulaire Twitter, vous pourrez continuer à vous présenter comme ‘anti-capitaliste’ la prochaine fois que vous allez boire une binche dans une cave à keupons. Dans la colonne centrale, se retrouvent des contributions originales et des reportage réalisés exprès pour le Réveil, par le Réveil et dans le Réveil. On a voulu mettre un accent particulier sur les nouvelles locales, étant donné l’état pathologiquement embedded de l’actu romande. Vous trouverez donc les brèves de Genève et ses alentours dans la colonne de gauche (qui parfois passe à droite). Finalement, l’agenda vous aidera à sortir de votre trou et à gagner la rue. Oui, oui, on sait que la révolution sera sur YouTube et se déroulera derrière des écrans, mais c’est toujours sympa de rejoindre le monde réel de temps à autre. Si vous avez un événement pétillant et/ou subversif à insérer dans l’agenda vous n’avez qu’à écrire à redaction@lereveil.ch, mais on le dit juste pour être polis car on sait que vous le ferez jamais, bande de bras cassés !

Voilà, que l’aventure recommence! Mais tout doucement, car seule la paresse est révolutionnaire.

Le Réveil.ch 2.0, 24 septembre 2012

Retrouvez Le Réveil.ch sur Twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s