[Mexique] Forum contre la prison politique et pour la liberté d’Alvaro Sebastian – Oaxaca, 6 et 7 octobre 2012

IIE FORUM CONTRE LA PRISON POLITIQUE ET POUR LA LIBERTÉ D’ALVARO SEBASTIAN RAMIREZ

Le 6 et 7 octobre 2012, à Oaxaca, Mexique. Centre Régional d’Études de l’École Normale de Oaxaca-CRENO

Le contexte actuel du pays est celui de l’accélération d’un système qui prétend normaliser tous les aspects de nos vies à travers la spoliation, l’exploitation et la répression.

Ces six dernières années, le régime de Felipe Calderón a mis en œuvre une guerre systématique et totale contre le peuple mexicain. Des milliers de morts et de disparus, de veuves, d’orphelins, de déplacements forcés, des campagnes de contre-insurrection, une militarisation grandissante dans la rue, de forts dispositifs policiers, de supposés programmes sociaux de développement, un manque d’opportunités au niveau de l’éducation à tous les niveaux, du chômage, de la précarisation salariale, l’augmentation du prix des produits de première nécessité, la criminalisation de la lutte sociale et l’utilisation de la prison politique sont quelques tactiques parmi d’autres utilisées pour casser le tissu social, en cherchant grâce à celles-ci à imposer la peur et la démobilisation.

Face à cette situation, des femmes, des jeunes, des indigènes, des étudiants et des étudiantes, des travailleuses et des travailleurs, des femmes au foyer, des lesbiennes, des gays, des transsexuels, des bisexuels et un nombre infini de personnes s’organisent en groupes, en collectifs, en conseils et en organisations, pour améliorer les conditions de vie dans leurs communautés, leurs quartiers, leurs villages, leurs écoles, leurs usines et au sein de leurs familles.

Devant cette recherche de vie, l’État mexicain, plongé dans une profonde crise totale, répond par la cooptation, la répression, la mort et la prison. Ce sont les « alternatives » que ce système nous offre.

Des centaines de compagnes et de compagnons ont été séquestré-e-s par un Pouvoir Judiciaire corrompu, dépourvu d’éthique, qui grâce à des formalités bureaucratiques ennuyeuses essaie de maquiller des décisions politiques, pour les faire passer pour des jugements couverts par un inexistant État de droit.

Une preuve de ces injustices est le cas de notre compagnon Álvaro Sebastián Ramirez, adhérent à l’Autre Campagne et membre du Réseau Contre la Répression et pour la Solidarité, qui se trouve dans la prison centrale de l’État d’Oaxaca. C’est également le cas de six autres compagnons qui comme Alvaro étaient tous des paysans, des professeurs et des indigènes. Ils sont emprisonnés depuis 16 ans à cause de consignes de l’État Mexicain et contre eux pèsent des condamnations illégales qui vont de 20 à 31 ans de prison.

Nous invitons les organisations civiles et sociales, les collectifs et les personnes à participer à ce forum, qui a pour objectif de relancer la Campagne Nationale et Internationale pour la Liberté d’Álvaro Sebastián Ramirez et en même temps de donner une continuité aux efforts d’intégration des différents compagnons et compagnes qui luttent pour la liberté de nos prisonnier-e-s politiques depuis en bas et à la gauche.

Au Programme:

Le 6 Octobre : présentations de divers acteurs sociaux qui luttent au Mexique pour la liberté des prisonniers et prisonnières politiques et contre la prison. Un échange d’expériences locales afin de partager et de construire un diagnostic collectif depuis le mouvement social.

Mise en place de tables de travail avec thématiques définies pour partager des expériences et pour construire un « Calendrier de lutte contre la prison politique et pour la liberté d’Álvaro Sebastian Ramirez »

Ce jour est ouvert à tout public.

  • Présentation du Rapport du Premier Forum contre la Prison Politique et pour la liberté d’Alberto Patishtán.
  • Intervention du Groupe de travail Nous Ne sommes pas Tous et Toutes là (No estamos todo@s)
  • Table ronde sur la Prison Politique et la torture Rapport juridique sur le cas du compagnon Álvaro Sebastián Ramirez
  • Intervention de la Croix Noir Anarchiste du Mexique
  • Intervention du Collectif Autonome de soutien aux survivants de la torture Réseau contre la Répression et pour la Solidarité Table ronde sur les cas des compagnons et compagnes de l’Autre Campagne dans l’état du Chiapas
  • Intervention de la compagne Emilia, épouse du compagnon Rosario Díaz, prisonnier de l’organisation de la Voix de l’Amate
  • Intervention de la communauté de Bachajón, Chiapas.
  • Intervention du Mouvement du Village « del Bosque » (Village organisé pour la libération d’Alberto Patishtán).
  • Intervention de la fille d’Alberto, Gabriela Patishtán.
  • Table ronde sur le cas du compagnon Álvaro Sebastián
  • Intervention de la fille d’Alvaro, Erika Sebastián Luis,
  • Intervention d’un compagnon de Loxicha, Oaxaca.
  • Intervention de la compagne Genoveva, professeur et ex-prisonnière (compagne d’Álvaro)

Le 7 octobre : Ce jour sera consacré uniquement au travail interne, et seulement pourront y participer des organisations et des individus adhérents à l’Autre Campagne ou d’autres collectifs invités par les organisateurs.

Réunion de travail avec le compagnon Álvaro Sebastián Ramirez dans la Prison Centrale d’Oaxaca.

Contacts et enregistrements :

A BAS LES MURS DES PRISONS !

CROIX NOIR ANARCHISTE DU MEXIQUE CONTRE LA SPOLIATION ET LA RÉPRESSION : LA SOLIDARITÉ !

RÉSEAU CONTRE LA RÉPRESSION ET POUR LA SOLIDARITÉ

Sources en espagnol:

Mailing-list, 5 octobre 2012

Pour rappel:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s