[CREA Toulouse] Communiqué des habitantes et habitants du 22 rue demouilles

Communiqué des habitantes et habitants du 22 rue demouilles et des membres du CREA

100 personnes menacées d’expulsion dont 25 enfants… pour laisser un bâtiment vide et faire du pognon.

Ce lundi 24 septembre, le Tribunal de Grande Instance a décidé, par référé en urgence, l’expulsion immédiate sous 48 heures du nouveau Centre Social Autogéré et de sa centaine d’habitants. Après 3 semaines d’installation dans les locaux de l’URSSAF (abandonnés depuis 6 ans, vides et sans aucun projet), les habitantes et habitants du 22 rue demouilles sont déjà menacé-e-s d’expulsion, et ceci sans délai. Parmi toutes ces personnes, beaucoup ont déjà été expulsées d’autres bâtiments, comme le CREA au 70 allée des demoiselles, évacué peu de temps avant et remettant à la rue 40 personnes dont 15 enfants. En un an le mouvement de réquisition « Zéro personne à la rue » a permis à près de 200 personnes de trouver un toit, ce qui représente d ‘après la veille sociale environ 50% de l’ensemble de l’hébergement d’urgence des familles sur Toulouse. Tout cela sans aucune subvention, simplement en s’organisant par nous-mêmes pour réquisitionner les bâtiments laissés vides par l’Etat et les gros propriétaires.

Pour ce nouveau lieu de vie, cela a permis à de nombreuses personnes de commencer à retrouver une stabilité et aux enfants d’avoir une rentrée normale dans les écoles du quartier. Une quinzaine d’ateliers et d’activités libres et gratuits ont commencé à se mettre en place, en lien avec le quartier : soutien scolaire, ateliers de français, ateliers mécanique et vélo, boxe, théâtre, chant, ateliers son et image, cantine, soutien juridique…

Une fois de plus la justice est restée sourde malgré l’évidence de la réalité. Qu’allons nous devenir à l’approche de l’hiver? Ce sytème veut nous renvoyer crever à la rue, nous refusons d’être à nouveau réduits à rien. Au lieu de financer des solutions, l’Etat met le fric dans la guerre aux pauvres et nous remet à la rue lorsque nous occupons les bâtiments laissés vides. Le propriétaire du bâtiment, la direction de l’ URSSAF, a désormais le pouvoir de demander la mise à disposition des forces de l’ordre mais rien ne l’y oblige vraiment. Non à la destruction de nos vies et de celle du nouveau Centre Social Autogéré !

Nous appelons toutes les personnes qui se sentent concernées à se mobiliser contre cette expulsion programmée : que ce soit en faisant part de votre désaccord auprès de la direction de l’ URSSAF, ou en vous joignant à nous dans ces combats. Nous encourageons, à Toulouse et ailleurs, toute initiative de soutien, de blocage et de solidarité face à toutes les institutions gestionnaires de la misère.

Passez-nous voir au 22 rue Demouilles, venez-nous rencontrer, Asssemblée Générale tous les jeudis à 19h.

Ne nous laissons pas faire ! Auto-défense populaire

Tout pour tou.te.s, Pouvoir au peuple !

Source: CREA Toulouse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s