[Paris] Les bobos prives de velos de Decaux pour aller au boulot

UN MYSTÉRIEUX VANDALE S’ATTAQUE AUX VÉLIB’

La police est sur le qui-vive autour des stations Vélib’ situées à Paris. Un homme a contacté le centre d’appel Allo Vélib’, le 6 septembre dernier, pour revendiquer une série d’actes de vandalisme menés contre les vélos gris, a annoncé hier la préfecture de police (PP).

Les pneus arrière de cinquante Velib’ ont été lacérés la semaine dernière dans trois stations des 7e et 15e arrondissements. L’affaire est donc prise très au sérieux par JCDecaux, qui gère le réseau et a déposé plainte. L’individu prétend agir au nom d’un mystérieux groupe dénommé «Collectif des habitants du 18e arrondissement et des quartiers populaires de Paris».

«A chaque fois, le même mode opératoire a été utilisé pour dégrader nos vélos», s’indigne Albert Asséraf, directeur général marketing de JCDecaux. Un acte qui est également condamné par la ville de Paris. Lors de son appel téléphonique, l’homme a annoncé que son groupe mènerait d’autres opérations «en dégradant tous les Velib’ se trouvant dans les quartiers non populaires de la capitale», rapporte Franck Carabin, porte-parole de la PP.

Des patrouilles aux stations

Les forces de l’ordre espèrent coincer le ou les vandales. Le directeur de la police de l’agglomération parisienne, Christian Sonrier, a ainsi demandé à l’ensemble des commissariats d’effectuer de nombreuses patrouilles près de toutes les stations Velib’, de jour comme de nuit dans la capitale.

Leur presse – DirectMatin, 11/09/2012 

La lourde facture du vandalisme

Depuis son lancement, en 2007, le réseau de 23500 vélos en libre-service Vélib’, géré par JCDecaux, connaît un succès croissant avec 225000 abonnés à l’année et 130000 locations par jour. Revers du succès, cependant, la flotte ne cesse de subir vols et dégradations au point qu’elle a dû être entièrement remplacée.

Et la facture est lourde : 15 M€ au total, déboursés uniquement pour faire face au vandalisme.

Pourtant, depuis 2009, les indicateurs étaient revenus au vert avec une baisse des dégradations évaluée par l’exploitant à – 49%… Jusqu’au début du mois de juillet dernier où un nouveau pic de vandalisme a été observé, notamment dans le nord-est de Paris et les communes limitrophes. Durant quinze jours, le réseau a subi un véritable déchaînement de violences : vélos arrachés, jetés, attaches saccagées.

A tel point que cinquante stations au total ont dû être fermées, privant, le temps qu’elles soient remises en état, les utilisateurs de ce moyen de transport. Au milieu de l’été, une bande est même parvenue à percer le cœur du système de sécurité de Vélib’ et à utiliser les vélos sans s’acquitter du montant de la location, au prix de multiples dégradations perpétrées sur les bornes.

Dans le cadre de cette affaire, sept jeunes Parisiens ont été arrêtés en flagrant délit au mois de juillet dernier, dans les XIe et XVIIIe arrondissements. Après une brève accalmie, de nouvelles « attaques » semblent à nouveau viser le réseau du groupe JCDecaux depuis quelques jours.

Leur presse – Le Parisien.fr (C.B), 11/09/2012

Une réflexion sur “[Paris] Les bobos prives de velos de Decaux pour aller au boulot

  1. Pourtant, depuis 2009, les indicateurs étaient revenus au vert avec une baisse des dégradations évaluée par l’exploitant à – 49%… Jusqu’au début du mois de juillet dernier où un nouveau pic de vandalisme a été observé, notamment dans le nord-est de Paris et les communes limitrophes. Durant quinze jours, le réseau a subi un véritable déchaînement de violences : vélos arrachés, jetés, attaches saccagées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s