[Suisse] Le rire, nouvel opium du peuple

Bâle remplace ses cloches juste pour rire

Les Zurichois avaient été surpris en 2009 par un appel du muezzin sorti du clocher du Grossmünster. A Bâle, ce sont des rires qui, depuis le 10 août, frappent les heures et les esprits. Le voisinage apprécie modérément.

Les deux événements ont en commun d’être l’oeuvre d’artistes un rien provocateurs. Mais alors que ceux de Zurich avaient connu quelques soucis après leur performance improvisée, ceux de Bâle ont agi avec la bénédiction d’en haut.

Une dose par quart d’heure

Depuis le 10 août, les cloches de l’Eglise Sainte Elisabeth de Bâle ne battent plus le rythme de la journée, remplacées par des vagues de rires. Le clocher bâlois en diffuse tous les quarts d’heure dans des registres différents: au rire d’une femme succède celui d’enfants puis celui, plus sonore, d’un homme. Le tout se mélange au final. Aux heures, il y en a pour une bonne minute.

Bâle n’est pas la première ville où des rires s’échappant d’une église viennent remettre en question le quotidien auditif des passants qui n’en croient pas leurs oreilles. Les artistes allemandes Carolyn Krüger et Brigitte Kottwitz, à l’origine de cette performance, ont déjà testé leur «permis de rire» à Berlin, Francfort et Alsfeld (D), rapporte jeudi le Tages-Anzeiger.

Pavé de bonnes intentions

Avec les gélotologues, celles-i rappellent les mille bonnes raisons de rire. Cela met en action près de 200 muscles, stimule la bonne humeur, la circulation sanguine et la digestion et contribue ainsi à un esprit sain dans un corps sain. Dix minutes de rires par jour, on le sait, c’est excellent pour la santé et fait même perdre 50 calories.

En plus, le rire est communicatif. Les Bâlois établis au voisinage de l’Eglise Sainte Elisabeth l’ont vérifié, au début, «quatre ou cinq fois». Au fil des heures et des jours, ils ont ri jaune, avant d’en avoir assez des 32 rappels à rire qui leur proviennent du clocher de Sainte Elisabeth, de 10 heures à 18 heures.

Les artistes allemandes ne le disent pas. Mais si elles avaient voulu prouver aussi que l’enfer est pavé de bonnes intentions elles ne s’y seraient pas prises autrement. Bonne nouvelle toutefois pour les voisins de Sainte Elisabeth: dans 24 heures exactement, ils se feront à nouveau sonner les cloches.

Leur presse – Tribunal de Genève (Marc-Henri Jobin), 23/08/2012

2 réflexions sur “[Suisse] Le rire, nouvel opium du peuple

  1. Pingback: Suisse; Le rire, nouvel opium du peuple | controappuntoblog.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s