[Amiens-Nord] Trois jeunes prennent deux mois de prison pour « insultes envers les CRS » – 22 août 2012

JUSTICE Amiens-Nord: en prison après des insultes aux CRS

Trois jeunes ont été condamnés hier à deux mois ferme pour outrages et menaces de mort contre des policiers, taxés de les avoir provoqués.

«Qu’on arrête de dire qu’ils provoquent pour faire du chiffre. Ils ne font que leur travail», s’est offusquée la défense des CRS. «Mais dans un monde parfait, nous ne serions pas là!», lui a rétorqué celle des prévenus. Au jeu du «qui a cherché l’autre en premier», trois jeunes d’Amiens-Nord ont perdu hier. Jugés en comparution immédiate au tribunal correctionnel d’Amiens, Adil Arhamouz, Claude Dorsaint et Mohamed Idrissi ont été condamnés chacun à deux mois de prison ferme (avec mandat de dépôt direct) et à verser 400€ à chacune de leur victime.

Prévenus d’avoir outragé et menacé de mort trois policiers, vendredi et samedi dans le secteur du Colvert, ces trois jeunes aux casiers déjà chargés après des faits répétés de vol et violences notamment, n’ont pas réussi à convaincre. Leur version des faits sonnait pourtant comme un… réquisitoire contre les CRS, dont la mobilisation massive dans le quartier depuis les émeutes de la semaine dernière, est mal ressentie. Du moins par eux en tout cas.

«Ils nous filment en permanence avec leur caméra»

«Depuis qu’ils sont arrivés, ils nous insultent tous les jours. Comme je suis impulsif, je les ai insultés aussi, mais pas menacés de mort», a tenté de se justifier Mohamed Idrissi, tandis que Claude Dorsaint assure avoir été comparé à «un singe » au regard de sa couleur.

De leur côté, les CRS ont fourni des vidéos, pour appuyer leurs constatations: doigts d’honneur, crachats et autres passages en scooter répétés à leur nez. Un mode opératoire qui indispose justement: «Ils nous filment en permanence avec leur caméra. Et dès qu’on s’énerve, ils appuient sur « play ». Les gendarmes (mobiles) sont différents. Avec eux, on a fait un barbecue.»

«Les prévenus se pensent peut-être dans leur territoire. Mais la République est partout chez elle», est restée ferme le ministère public, avant de requérir 8 à 10mois ferme. «Ces trois-là ont le malheur de vivre dans un ghetto aujourd’hui encore plus ghettoïsé, où l’on ne partage pas le bonheur d’une bonne vie bourgeoise du centre-ville. Si territoire réservé il y a, ça ne résulte que de la défaillance de l’État», a plaidé Me Christophe Hembert, pour la défense de «ces trois-là qui ont en commun un désœuvrement, une absence du père et de revenus.» Ainsi qu’un « discours cohérent sur les provocations des CRS.» Qui étaient inéluctables à ses yeux. «Pour des raisons de paix sociale, les CRS ont dû laisser passer certains faits. Mais au bout d’un moment, on comprendrait qu’ils aient pu craquer.»

Absents à l’audience, «parce qu’ils sont mobilisés sur le terrain» dira leur avocat, les intéressés n’auront pas eu l’occasion de le confirmer publiquement.

Leur presse – Le Courrier Picard (Gaël Rivallain), 23/08/2012

Une réflexion sur “[Amiens-Nord] Trois jeunes prennent deux mois de prison pour « insultes envers les CRS » – 22 août 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s