[Besançon] Le racket organisé par la CAGB sur le transport scolaire ne passera pas

BESANÇON : AUGMENTATION DE 60 % DES TARIFS DE TRANSPORT SCOLAIRE « RIEN D’AUTRE QUE DU RACKET »

La FCPE est entrée en guerre contre l’augmentation du transport scolaire votée fin juin par la CAGB.

Il n’y a pas d’autre mot pour Joël Deleule, secrétaire général adjoint de la FCPE. L’augmentation de 60 % des tarifs de transport scolaire que vient de voter, fin juin, la Communauté d’agglomération, n’est rien d’autre que du « racket ! ».

« Je l’assume, le racket, c’est prendre un bien par la violence et la contrainte. La violence, c’est celle de cette augmentation pharamineuse, et, la contrainte, parce que les gens n’ont pas d’autre choix. C’est voté le 28 juin et le 15 juillet on doit avoir retourné les dossiers. Il y a même un paradoxe temporel amusant, le courrier d’explication qui a été adressé par Gabriel Beaulieu aux parents le 13 juillet est daté de la veille du vote. »

Pour Joël Deleule, les raisons avancées par la CAGB pour justifier cette augmentation, à savoir la hausse du coût de l’essence et un abonnement calculé au départ trop faible, sont mauvaises. « Quand bien même les finances seraient dans le rouge, ce n’est pas aux parents qui représentent une population captive de payer. 60 %, ça fait beaucoup. Pour deux enfants, on passe de 158 € à 275 € et ce n’est pas seulement justifiable par l’augmentation du carburant ou l’allongement des trajets en raison des travaux. À force de nous dire, vous payez-ci, vous payez-ça, la clé USB, le cahier de TD, on s’éloigne de plus en plus du symbole de l’école gratuite pour tous. »

Pour Joël Deleule, le seul objectif de cette mesure est de « réduire la participation de la CAGB dans le fonctionnement du service de transport ». « On fait des économies mais, en même temps, je note que le budget de fonctionnement de l’annexe transport est excédentaire de 9,5 M€ qui ont été quasi intégralement reversés en investissement. Quant au surcoût censé justifier cette augmentation de l’abonnement, il serait de 800.000 €. Faites la différence. On est face à un choix politique », explique le représentant de la fédération de parents d’élèves qui milite activement pour « aller plus loin dans la gratuité » de l’école publique.

En attendant un rendez-vous, fixé au 23 août, avec Gabriel Beaulieu et Jean-Claude Roy, les deux vice-présidents de la CAGB, la FCPE a lancé une pétition, en ligne pour le moment et sur papier à la porte des établissements dès la rentrée. « On nous rappelle sans cesse le passé coopératif et social de notre région. Alors, certes, on a une belle histoire… Mais quels choix fait-on pour l’avenir ? D’autant plus que ce type d’augmentation ne pousse vraiment pas les gens à prendre les transports en commun. »

À suivre…

Torchon local – L’Est Répugnant (Fred JIMENEZ), 13/08/2012 à 09h02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s