[Russie] Deux camarades antifascistes emprisonné-e-s depuis le 4 juillet dernier suite à une altercation devant la discothèque « Barrikada » à Moscou

Russie: deux anti-fascistes en détention préventive depuis le 4 juillet, suite à un incident à la discothèque « Barrikada » à Moscou

Nous documentons un nouveau cas de criminalisation des antifascistes russes qui nous a été envoyé par l’ABC Moscou

Le 4 juillet, dans le tribunal de Presnenski du district de Moscou, Dmitri Dolgopolov est jugé en comparution à la demande de la police afin d’emprisonner deux des six anti-fascistes arrêttéEs la nuit du 2 juillet, non loin de la discothèque « Barrikada ». Irina Lipskaya, 23 ans, et Andrey Molchanov, 19 ans, sont accuséEs d’avoir commis des crimes en vertu de l’article 213.2 du Code pénal russe (groupe d’hooligans). Ils restent en détention provisoire au moins jusqu’au 2 septembre. Selon la police, anarchistes et anti-fascistes ont attaqué les invités d’un concert néo-nazi avec des balles en caoutchouc et des fusées éclairantes.

Selon les personnes arrêtées, six anti-fascistes se déplaçaient sur l’autoroute Zvenigorskoye à Moscou. Ils se sont arrêtéEs à proximité de la discothèque « Barrikada» pour fumer une cigarette. Les clients du concert fasciste ont attaqué la voiture avec des balles en caoutchouc, les dégâts sont encore visibles dans la voiture. Lxs antifascistes ont sauté dans la voiture et ont essayé de s’enfuir, mais quelques secondes plus tard, ils se sont faits arrêtés par les forces spéciales de la police.

Lors de l’arrestation, ils ont été battus par la police et les coups ont continué à l’intérieur du commissariat de Presnenski. Selon les personnes arrêtées, la police a utilisé des pressions psychologiques pour que les nationalistes témoignent contre Irina Lipskaya et Andreï Molchanov.

Irina n’est même pas sortie de la voiture devant la discothèque. L’accusation a tenté de maintenir en détention préventive deux des six accuséEs, mais comme les nationalistes n’ont pas témoigné contre eux, ils ont été libérés. […]

De toute évidence, il s’agit d’une affaire politique contre les anti-fascistes. Il est entendu que, en tant que forces spéciales SOBR étaient en place, les antifascistes étaient sous surveillance avant l’arrestation et la police leur ont tendu un piège. Ce n’est pas seulement le cas contre les anti-fascistes à Moscou en dehors de Irina et Andreï, il y a maintenant trois autres anti-fascistes arrêtés à Moscou Alexey Sutuga, Alexey Olesinov et Igor Kharchenko.

Nous sommes la collecte de fonds pour les frais juridiques des antifascistes arrêtéEs. Si vous souhaitez participer aux efforts de collecte de fonds, s’il vous plaît lire les instructions en anglais, ici.

Pour plus d’informations:

téléphone (+7-985-247-20-65) et e-mail (abc-msk [arobase] riseup [point] net).

Traduit de l’espagnol de Contra-Info, 27 juillet 2012

Une réflexion sur “[Russie] Deux camarades antifascistes emprisonné-e-s depuis le 4 juillet dernier suite à une altercation devant la discothèque « Barrikada » à Moscou

  1. Pingback: Tenerife, Espagne : Slogans contre la répression « Contra Info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s