[Suisse] Genève antifa – 28 juillet 2012

28 juillet 2012 Communiqué et bilan

La journée à commencé très tôt avec des actions banderoles sur plusieurs ponts donnant sur les autoroutes, afin de souhaiter la bienvenue aux nazis. Il y a eu ensuite plusieurs petits accrochages tout au long de la matinée en ville et dans les communes.

Les néo-nazis s’étaient donnés rendez-vous à Bernex pour ensuite repartir vers un deuxième endroit situé en France voisine. Traqués et observés, les fachos ne se sont pas sentis à l’aise dans notre canton. Mais tant mieux! Ici c’est Genève!

Même la météo n’était pas de leur coté, car à 13h,  heure de leur barbecue, il pleuvait et le ciel était gris.

Selon la presse, le barbecue organisé ce samedi 28 juillet par le groupuscule néo-nazi artam brotherhood a finalement eu lieu en France. Ceci est une victoire pour notre ville car les nazillons ont  abandonné l’idée de venir à Genève, préférant se terrer dans leur tanière. Pour un groupuscule qui avait la prétention de s’implanter en Suisse, cela semble bien mal parti.

L’appel “Antifa Action Day” a été suivi par des centaines de personnes. La soirée et la journée ont été un succès, tant par le nombre de participants que par l’ambiance qui s’en dégageait. Environ une centaine de personnes pour le repas vegan et plus de 200 personnes pour les concerts du soir. Divers stands et ateliers proposaient, livres, t-shirts, brochures, créations artistiques et graffitis dans la cour de l’Ilôt. Alors que les fascistes se cachaient dans leur petite fête privée, les antifas occupaient la rue et faisaient la fête à l’Ilôt 13. Même la pluie n’as pas entamé l’enthousiasme des militants venus de toute la région (France, Suisse-allemande, Italie etc) pour soutenir notre cause.

La tentative de l’extrême-droite de criminaliser la soirée n’a pas fonctionné. A leur plus grand désarroi, personne n’est venu cagoulé, matraque en main, et il n’y a pas eu de “pseudo-black block antifa”.

Mis à part des contrôles à la gare entre 20h et 21h et des fourgons aux alentours, la police est restée discrète.

Vers 1 h du matin, les néo-nazis ont été aperçus dans quatre voitures (plaques françaises) autour de la gare et du quartier des Grottes. Sûrement vexés de ne pas avoir pu faire ce qu’ils voulaient, ils cherchaient à provoquer les militants qui allaient et venaient autour de la soirée.

En fin de nuit, aucune agression contre les antifascistes n’était à déplorer, les fachos ayant compris que même en voiture ils n’échapperaient pas à la vigilance antifa! Dans toute la ville, des yeux bien ouverts et attentifs épiaient et repéraient les moindres de leurs mouvements.

Les néo-nazis n’ont toujours pas fait de communiqué, même si on peut voir des photos sur le site des fachos de genève non conforme. Encore une preuve des forts liens qu’ils entretiennent, malgré le fait qu’eux se disent “non xénophobe” et contre l’idée de “haine de l’autre” …

Bilan de la journée: ils étaient 40, nous étions 400. Ils se cachaient, nous étions partout. Ils mangeaient de la viande, on mangeait vegan!  Ils n’ont aucun avenir, nous, nous sommes le futur car nous portons un monde nouveau dans nos coeurs, un monde qui grandit en ce moment même.

Ils sont venus, ils ont vu, on les a vaincus!

Un grand merci à tout le monde pour cette mobilisation, spécialement à celles et ceux venus de loin!

Es ist unsere stadt! C’est notre ville! La citta e nostra! It’s our city! Es nuestra ciudad!

NO PASARAN! VIVA ANTIFA! LA LUCHA CONTINUA!

L’appel à la mobilisation antifasciste:

Ce samedi plusieurs groupes fascistes et racistes de France voisine viendront dans notre canton.
Ils ne se sont pas seulement donnés rendez-vous pour un barbecue en campagne genevoise, mais ils planifient à long terme de s’implanter à Genève.

Ce qu’ils n’ont pas encore compris c’est que les groupes nationalistes et fascistes n’ont aucun avenir dans notre ville.
Genève est ce qu’elle est: une ville-refuge depuis les grandes persécutions contre les protestants. Une ville multiculturelle où se croisent des cultures diverses et variés. Une ville avec des quartiers populaires et métissés, une ville avec un milieu alternatif qui s’est toujours engagé contre l’exclusion, le racisme, le sexisme et l’homophobie.

Les genevois et les genevoises ont déjà montré par le passé en arrachant la propagande raciste de l’UDC, qu’ils n’acceptent  pas la xénophobie.

Genève est une ville où ces groupes fascistes n’ont aucun terrain fertile pour eux: ni dans les écoles et les universités, ni dans le stade ni dans la rue. Chaque événement qu’ils organisent est clandestin et fermé, c’est bien là un aveu de faiblesse de leur part car dans d’autres villes en Europe les groupes néo-nazis ont pignon sur rue et organisent des actions publiques.

Bien que ces groupes soient armés et violents, la lutte antifasciste ne se résume pas à leur “casser la gueule”, surtout dans le contexte genevois. Notre lutte contre le fascisme à Genève est avant tout politique et culturelle.

Politique car en tant qu’antifascistes radicaux nous nous revendiquons de l’Autonomie. Notre but étant une société sans exploitation, sans autoritarisme, sans frontières, pour une humanité fraternelle et solidaire.

Culturel car c’est par la promotion d’événements accessibles à tous et à toutes comme des discussions, concerts, festivals, projections, etc que l’on sensibilise un maximum de personnes. Pour organiser un mouvement et une culture libertaire et antifasciste parmi la jeunesse genevoise. Nous avons devant nous un travail de longue haleine pour oeuvrer à la jonction des cultures et des luttes!

Pour ce week-end nous appelons les habitants de Genève à la vigilance dans tous les quartiers et les communes. Mais aussi à l’élaboration d’initiatives autonomes et des actions symboliques ou non pour barrer la route aux fachos et leur faire comprendre que Genève est une terre antifasciste!

Pour des actions décentralisées partout à Genève! Vive la résistance antifasciste!

Source: rage.noblogs.org

Voir aussi un article à propos de cette fête néo-nazie

Pour rappel, la dernière agression fasciste à Genève, qui a donné lieu à une riposte dans la rue la semaine qui suivit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s