[Espagne] Attaques solidaires contre des DAB et un centre de collecte des impôts – Pontevedra, 25 juillet 2012

Pontevedra, État espagnol: revendication de l’attaque contre des guichets automatiques et le bureau de collecte des impôts

Revendication:
Une petite vengeance, incapable d’être comparé à la douleur que nous sentons.

A l’aube du 25 Juillet 2012, un peu en retard, nous avons tagué la façade en verre d’un bureau de perception des impôts de la ville de Pontevedra en écrivant « Policia asesina – Genova no olvida » ( « La police assassine – Gênes nous n’oublions pas ») avec un A cerclé.

En outre, deux distributeurs automatiques de billets ont été sabotées par l’attaques des écrans, tout d’abord cassés avec un marteau et ensuite aspergés à la peinture noire  » les rendant inutilisables. Ces actes de sabotage s’additionnent à ceux déjà eu lieu dernièrement dans cette ville et dans laquelle au moins 4 autres DAB ont été attaqués et, malheureusement, déjà réparés (on s’est chargé de les casser à nouveau).

Nous dédions ce petit acte de solidarité et de rage d’abord à notre camarade Carlo Giuliani, tué par la police italienne lors des affrontements qui ont eu lieu dans les rues de Gênes le 20 juillet 2001 à l’occasion du sommet du G-8.

Deuxièmement, nous voulons envoyer une embrassade et notre force à celles et ceux qui ont été récemment condamné-e-s à plusieurs années de prison pour leur participation aux manifestations qui ont tué Carlo. Pour celles et ceux qui sont déjà en prison, recherchez des partenaires! Pour celles et ceux qui sont dans des endroits inconnus, envolez-vous! Pour celles et ceux qui attendent le rendu de leur appel, bonne chance!

11 ans plus tard, personne n’a été reconnu coupable du meurtre de Carlo, personne non plus pour les tortures de l’école Diaz, personne à la responsabilité politique et à la justice, pas même nous, parce que nous savons qui l’est inutile et que l’idée de s’abaisser à jouer sur votre carte nous dégoûte. Notre justice est d’assurer le suivi des armes, pour vous et votre dialogue institutionnel légal sont le réglage qui maintient la paix sociale que nous sommes submergés par le mensonge du « bien-être », un ensemble que nous voulons arracher, car ils ne tiennent plus dans nos rêves, ni dans nos vies, ces vies que vous pillez en toute impunité, que vous réduisez aux chiffres, à un bénéfice et à des pertes, à une marchandise et que vous détruisez sans pitié quand ils décident de vous planter au visage.

Nous recommencerons à attaquer, parce que nous considérons qu’il n’y a rien qui nous fait peur et qui nous retiennent de faire quelque chose d’urgence pour en finir avec ce système et avec le monde que son économie assassine a créé pour soutenir les privilèges d’une minorité symbolisant la misère du reste. Ceci est bien pire que la plus cruelle des sentences. Nous avons une guerre déclarée contre l’État et le Capital, et contre la passivité, l’apathie, la peur et la lassitude qu’au jour le jour nos coeurs consomment.

Carlo nous ne t’oublions pas, et ses assassins non plus.

MORT A L’ETAT ET AU CAPITAL!

Traduit de l’espagnol de Contra-info, 25 juillet 2012

Une réflexion sur “[Espagne] Attaques solidaires contre des DAB et un centre de collecte des impôts – Pontevedra, 25 juillet 2012

  1. Pingback: Espagne] Attaques solidaires contre des DAB et un centre de collecte des impôts – Pontevedra, 25 juillet 2012 | controappuntoblog.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s