Rendu du procès du contre-sommet du G8 de Gênes de 2001 – 13 juillet 2012

voici le rendu du procès:

La cour a demandé une réexamination des dossiers des personnes suivantes par la police:

Carlo Arculeo : qui avait pris lors de la première condamnation 8 ans; Carlo Cuccomarino : 8 ans; Antonino Valguarneral : 8 ans; Finotti: 10 ans et 9 mois; Dario Ursino: 7 ans.

La cour a réduit les peines des dossiers des personnes suivantes: Luca Finotti et Marina Cugnaschi*: de 12 ans et 3 mois à 9 mois Vincenro Vechi*: de 13 ans à 9 mois Fransesco Pugusi*: de 13 ans à 1 ans. La cour a confirmé la sentence pour les personnes suivantes Alberto Funaro*: 10 ans; Ines Morasca*: 6 ans et 6 mois

*Ces personnes sont actuellement en prison

Mailing-list, 14 juillet 2012

Onze ans après le G8 de Gênes, des manifestants conduits en prison

Quatre manifestants altermondialistes, poursuivis pour avoir « dévasté » des biens à Gênes, lors du G8 des 20 et 21 juillet 2001 marqué par de violentes manifestations, ont été conduits en prison samedi, après la confirmation de leur condamnation par la Cour de Cassation.

Vendredi, cette dernière avait rendu un arrêt reconnaissant dix manifestants coupables de « dévastation » et « vandalisme » et les condamnant à six à quinze ans de prison, des peines un peu allégées par rapport à celles prononcées par la Cour d’Appel en octobre 2009.

Quatre des manifestants ont été incarcérés samedi, tandis qu’une cinquième a été laissée en liberté car elle est mère d’un tout jeune enfant. Les cinq autres peuvent encore émettre des recours, se basant sur le fait qu’ils ont été poussés à l’action dans le chaos des manifestations.

« Injustice est faite », a déclaré l’un de leurs défenseurs Francesco Romeo, soulignant « la disproportion abyssale des peines entre des dommages causés à des biens et ceux infligés à des personnes ».

L’avocat faisait allusion aux peines plus légères infligées le 5 juillet par la Cour de Cassation à des fonctionnaires de police.

Ces derniers étaient accusés de « coups et blessures » et de « perquisitions arbitraires » lors de leur violente opération nocturne d’évacuation d’une école qui servait de dortoir aux manifestants.

Ailleurs à Gênes d’autres affrontements tendus entre forces de l’ordre et manifestants s’étaient soldés par la mort d’un jeune contestataire, Carlo Giuliani, 23 ans, tué par un carabinier.

La mort de ce manifestant a été classée sans suite par la justice italienne en mai 2003.

« J’espère qu’à présent, vont pouvoir se déclencher toutes les remises de peines possibles », a déclaré une autre avocate, Raffaella Multedo, arguant que « ces personnes ne sont plus les mêmes qu’il y a dix ans et ne sont pas des criminels accusés d’homicide ».

Quelques dizaines d’anarchistes ont manifesté samedi soir près de la préfecture de Rome pour contester ces incarcérations et exprimer leur solidarité aux condamnés.

 Leur presse – Temps réel.Nouvel Obs, 14/07/2012 maj 22h20

Complément d’infos sur Contra-info

3 réflexions sur “Rendu du procès du contre-sommet du G8 de Gênes de 2001 – 13 juillet 2012

  1. Pingback: Rendu du procès du contre-sommet du G8 de Gênes de 2001 – 13 juillet 2012 | controappuntoblog.org

  2. Pingback: [Italie] Actions de solidarité avec les émeutiers condamnés du G8 de Gênes 2001 | Le Chat Noir Emeutier

  3. Pingback: [Etats-Unis] Deux banques et un Starbucks attaqués par des anarchistes à Seattle – 16 juillet 2012 | Le Chat Noir Emeutier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s