[Espagne] Les mineurs en lutte: bataille devant le ministère de l’industrie lors de la Marche Noire – Madrid, 11 juillet 2012

Espagne : incidents entre les mineurs et la police à Madrid

A coups de jets de pierres contre les policiers, des manifestants ont crié leur colère mercredi à Madrid lors d’un défilé qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes contre «la mort de la mine» et pour la survie des bassins miniers d’Espagne. Au total 23 personnes, dont 12 mineurs et six policiers, ont reçu des soins mais « rien de grave », a indiqué une porte-parole du Samur.

Deux journalistes ont également été blessés. Cinq personnes ont été interpellées, selon la police.

Alors que la foule s’était rassemblée devant le ministère de l’Industrie, un groupe de jeunes manifestants a commencé à bombarder de divers projectiles, pétards, bouteilles en verre et pierres, les policiers casqués, protégés par leurs boucliers, qui ont riposté en chargeant. Des dizaines de camions des forces de l’ordre ont été mobilisés près du ministère. Un autre groupe de dizaines de manifestants a lancé des pierres et des canettes de boissons sur les policiers qui ont chargé pour arrêter un manifestant. En milieu d’après-midi, les mineurs sont peu à peu remontés dans les autocars pour reprendre le chemin des bassins miniers.

Une manifestation contre «la mort de la mine»

Après plus de 400 kilomètres à pied lors d’une «marche noire» depuis le nord de l’Espagne, 400 mineurs sont arrivés mardi à Madrid pour participer à cette manifestation, point d’orgue d’un conflit qui a pris une tournure de plus en plus radicale au fil des semaines. Mercredi, portant des tee-shirts noirs clamant «Nous soutenons la lutte des mineurs», «SOS mineurs en danger d’extinction», les mineurs, entourés par leurs familles, des syndicalistes et d’autres associations, ont défilé  jusqu’au ministère de l’Industrie.

Jusqu’ici, le gouvernement de droite de Mariano Rajoy n’entendait pas revenir sur sa décision de réduire les subventions aux mines de charbon, de 301 millions d’euros en 2011, jusqu’à 111 millions cette année. D’autant qu’il vient d’annoncer mercredi matin un nouveau tour de vis de 65 milliards d’euros jusqu’à fin 2014. «Les coupes budgétaires que l’on nous a appliquées n’ont pas de sens. Un plan avait été signé jusqu’en 2012 et il n’a pas été appliqué, ils n’ont pas rempli leurs engagements. C’est simplement cela que l’on demande, ce qui a été signé», plaidait Ivan Collazo, un mineur de 30 ans.

Leur presse – Le Parisien.fr (avec l’AFP), 11/07/2012 à 16h23

La police charge les mineurs à leur arrivée au ministère de l’Industrie

L’affrontement entre la police anti-émeute et les manifestants s’est terminé par sept arrestations et des dizaines de blessés légers

Les participants à la marche ont été très satisfaits du soutien de ces derniers jours, en particulier à l’entrée de nuit à Madrid, même s’ils sont sceptiques quant à une éventuelle correction du gouvernement.

La police a arrêté sept personnes au cours d’une charge devant le ministère de l’Industrie à la fin de la Marche Noire des mineurs du charbon, tandis qu’une douzaine de personnes ont dû être traitées pour des blessures légères.

Les mineurs ont trouvé à leur arrivée au ministère plus de 15 fourgons de police blindés et des forces de police anti-émeute qui ont été visés par des feux d’artifice et des pierres et qui ont répondu par des balles en caoutchouc.

Comme ils arrivaient à l’industrie, des manifestants ont été concentrés autour des clôtures du périmètre de sécurité autour du ministère et ont lancé des pétards en criant: «L’ennemi est parmi nous » et « Nous ne sommes pas des terroristes, nous sommes mineurs »

Manifestation de masse

A 11 h, environ 200 mineurs, accompagnés par des milliers de sympathisants et des dirigeants syndicaux, ont parcouru le Paseo de la Castellana dans la capitale lors de la manifestation pour protester contre des coupes dans le charbon.

Au début de la marche, les manifestants ont donné une ovation debout en soutien aux centaines de mineurs qui sont arrivés à pied depuis les bassins miniers et qui se sont placés derrière la banderole de tête.

La marche, qui a débuté un jour après l’arrivée en masse des marches minières dans la capitale espagnole, qui ont rassemblé des milliers de personnes, a commencé avec de grosses explosions de pétards et une forte odeur de poudre. […]

Ont également participé à la manifestation des maires du bassin asturien, qui se sont enfermés trois jours dans leurs mairies, alors que les travailleurs des mines continuent à s’enfermer dans plusieurs communautés minières.

Après réception de la « Marche Noire »

À peine huit heures après la fin de la marche nocturne du charbon à la Puerta del Sol, les mineurs, soutenus par leurs familles et des sympathisants, se sont dirigés vers le ministère de l’Industrie.[…]

Les mineurs signalent la réduction de 60% dans les subventions cette année, ce qui entraînera, comme ils le regrettent, la fermeture des mines de charbon.

L’une de ces journées est la troisième «Marche Noire» du secteur minier. La première a eu lieu en 1992 et la seconde en 2010, bien que dans le dernier cas, la protestation a pris fin à Leon.

Déploiement de police en masse

Contre de possibles émeutes, le siège du PP de la rue de Gênes a été protégé par dix fourgons de police répartis le long de la route en prévision de la manifestation.

Les mineurs, vêtus de chemises noires et brandissant des drapeaux de leurs régions, ont surtout utilisé cette route pour descendre sur la place, point de départ de la marche. Sur le parcours au pied de l’édifice ils ont fait irruption avec des cris comme «Rajoy, salaud».

Dans l’attente de réception de la confirmation du bureau du gouvernement, l’intention des organisateurs est d’installer une plate-forme dans la voie du centre du Paseo de la Castellana, à la hauteur du ministère de l’Industrie, à partir de laquelle les dirigeants syndicaux lanceront leurs derniers discours à la fin de la manifestation.

La banderole de tête de la manifestation sera présidée par le slogan «Oui à la réactivation des régions minières» et «Non à la fermeture des mines de charbon», comme utilisé par les mineurs qui ont participé à la « Marche Noire ».

De leur presse – Cadenaser.com (avec EFE), 11/07/2012

Mise-à-jour le 11/07/2012 à 20h:

Selon le quotidien en ligne La Nouvelle Espagne (11/07/2012 à 19h12), la police a arrêté huit personnes lors d’une charge devant le siège du ministère de l’Industrie à la fin de la marche des mineurs du charbon, tandis qu’au moins 76 personnes, dont 33 policiers, ont été blessées à des degrés divers mais la plupart sont légères.

Il semblerait, en visionnant les vidéos ci-dessus, que les gueules cassées et ensanglantées ne soient pas du côté des flics… et on ne compte plus les hématomes des manifestant-e-s liés aux tirs de flash-ball des flics!

Les affrontements entre la police anti-émeute et les mineurs se sont déroulées devant le stade Santiago Bernabeu, à proximité du siège du ministère de l’industrie.

Selon la préfecture de Madrid, le nombre de participants à la manifestation est estimé à environ 10000 personnes.

Après plus de deux heures de marche, les manifestants sont arrivés au siège du ministère de l’Industrie, où il y a eu un grand nombre d’incidents.

Concentrées autour de la clôture du périmètre de sécurité entourant le ministère, les manifestants ont scandé des slogans tels que « l’ennemi est parmi nous » et « nous ne sommes pas des terroristes, nous sommes mineurs. »

Bien qu’il y ait eu aucune déclaration de membres du gouvernement, des sources gouvernementales ont indiqué que l’Etat n’a pas l’intention de revenir sur son intention de réduire l’aide à ce secteur.

Photos de photoblog.msnbc, 11/07/2012

 photos du denverpost, 11/07/2012

Mise à jour [11/07/2012 à 23h28]:

Des affrontements ont eu lieu ce soir à la Puerta del Sol:. La manif était appelée pour 19h30 en soutien aux mineurs, contre les coupes budgétaires dans l’industrie minière, ainsi que pour protester contre les nouvelles mesures annoncées dans la matinée par le premier ministre Marianno Rajoy.

Les policiers ont chargé les manifestants à plusieurs reprises et ont arrêté au moins trois personnes.

Plusieurs poubelles ont été incendiées rue Preciados et la police a fermé l’accès à la station de métro de la place. Les forces de police sont en masse à la Puerta del Sol.

La Puerta del Sol est désormais pratiquement déserte.

Les passants, retenus dans les magasins, bar et restaurants pour cause d’émeute à l’extérieur, ressortent lentement.

Traduit de leur presse – El Economista.es, 11/07/2012

7 réflexions sur “[Espagne] Les mineurs en lutte: bataille devant le ministère de l’industrie lors de la Marche Noire – Madrid, 11 juillet 2012

  1. Pingback: Espagne] Les mineurs en lutte: bataille devant le ministère de l’industrie lors de la Marche Noire – Madrid, 11 juillet 2012 | controappuntoblog.org

  2. Pingback: Rassemblements de solidarité avec les mineurs espagnoles en lutte à Strasbourg et partout en France – 14 juillet 2012 | Le Chat Noir Emeutier

  3. Pingback: L'ALSACE LIBERTAIRE » Rassemblements en solidarité avec les mineurs espagnoles en lutte à Strasbourg et partout en France – 14 juillet 2012

  4. Pingback: [Besançon] En solidarité avec la lutte des mineurs des Asturies – 14 juillet 2012 | Le Chat Noir Emeutier

  5. Pingback: [Besançon] En solidarité avec la lutte des mineurs des Asturies – 14 juillet 2012 « Fragmentdemanif

  6. Pingback: [Espagne] Sur la grève des mineurs | Le Chat Noir Emeutier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s