Les anti-pub frappent fort en cette période de fêtes commerciales

« Noël sans pub »: ça frappe fort à Bruxelles

Et c’est reparti pour un tour ! Comme en décembre de l’année passée (et des années précédentes, en fait), la lutte saisonnière contre l’envahissement publicitaire en ville pendant les fêtes hyper-commercialisées est bien relancée: Noël, d’accord, mais alors sans la pub, cette espèce de campagne informelle d’actions en tous genres contre la pub dans la rue est le pendant en décembre de Faites l’amour, pas les magasins! en février.

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore compris le principe et admirent passivement les résultats sans s’y mettre, voilà un bref topo : il s’agit d’unir informellement les forces, les motivations diverses et les groupes déjà actifs dans l’anti-pub sur un territoire connu (ici, Bruxelles) pour frapper joyeusement, rudement, souvent, longtemps, dans tous les coins, en utilisant chacunE ses méthodes préférées pour enliser et épuiser les joueurs du camps d’en face (JCDucon et Claire Channel). Rapidement débordés dès que les exédéEs de la pub de la capitale s’activent en même temps (cette fois du 10 au 31 décembre), les services de nettoyage/réparation/remplacement/entretien de JCDucon et Claire Channel ne suivent plus… Alors les pertes sont sèches, les annonceurs sont fâchés, les services de clientèle des vendeurs d’espaces croulent sous les réclamations, la ville s’affiche pour quelques temps libérée, plus nette pour touTEs. C’est la fête à la pub en rue, quoi!

Source: Indymedia Bruxelles

Nouvelle action anti-pub des Déboulonneurs lillois

MOBILISATION |

On ne les présente plus. Hier après-midi, le comité lillois des Déboulonneurs s’est de nouveau attaqué aux sentinelles de la consommation de masse, les panneaux publicitaires. Période de fin d’année oblige, les protestataires sont allés jusqu’à recruter un soldat de marque : le père Noël en personne. L’homme en rouge et sa troupe de choc se sont ensuite retrouvés en un lieu hautement stratégique en cette saison : la place Rihour et son marché de Noël. La procession d’une trentaine de personnes a aussitôt cerné une « sucette » publicitaire. Histoire de lui faire sa fête.

Aux cris de« Dépensez ! Arrêtez de penser ! », le joyeux gang a amorcé une sarabande autour de ce singulier totem. Un instant, on a même cru que le programmateur de ce panneau à images mobiles était de mèche. L’une des réclames ne proclame-t-elle pas : « L’overdose » ? Bombe de peinture au poing, le père Noël s’est chargé de régler son compte à cette multivitrine sur trottoir. Au même moment, et selon la tradition, un autre militant s’époumonait dans son mégaphone. But : se faire interpeller par la police et engager, ainsi, un débat public sur la place de la pub dans l’espace… public.

Las, et de nouveau, une maigre patrouille de policiers municipaux passant par hasard s’est contentée d’un regard flegmatique. L’un des agents se permettant même, ô sacrilège, de lever les yeux au ciel. •

Presse bourgeoise – La Voix du Nord (L. B.), 18/12/2011

D’autres optent pour la destruction de ces « sucettes » – comme à Liège et à Besançon

Leur presse (Le Parisien/Aujourd’hui), 2 janvier 2011.

2 réflexions sur “Les anti-pub frappent fort en cette période de fêtes commerciales

  1. Pingback: [BESANCON] Attaque contre les sucettes Decaux – Nuit du 2 au 3 janvier 2012 | le chat noir emeutier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s