[Allemagne] Affrontements entre policiers et manifestants d’extrême-gauche lors d’un rassemblement de fascistes à Dortmund

Affrontement entre la police et des manifestants anti-nazis

Les affrontements ont éclaté lors d’une contre-manifestation à un rassemblement néo-nazi à Dortmund ce samedi. La police a déclaré que les officiers ont été «sévèrement attaqués » par environ 1.500 « extrémistes de gauche. » Quelque 200 personnes ont été placés en GAV.

La police auraient été attaqués avec des gaz poivré, des pierres et des pétards, et plusieurs officiers blessés légers. Ils ont répondu à ces violences par des coups de matraques et des canons à eau.

Un véhicule de police a également été attaqué. Les affrontements ont débuté quand la police a essayé de séparer les manifestants des deux bords en dehors, alors que 400 membres d’extrême-droite attendaient le feu vert pour partir.

« La violence excessive contre des policiers à Dortmund n’a absolument rien à voir avec la contestation démocratique contre les extrémistes de droite», a déclaré le chef de la police Hans Schulze.

Le nombre de personnes blessées n’a pas encore été déterminée. Quelque 4.000 policiers étaient en patrouille.

La contre-manifestation a été organisée en réponse à la manifestation d’environ 700 extrémistes de droite dans le quartier nord de la ville de Dortmund. Des milliers de manifestants pacifiques sont également descendus dans les rues autour de la ville pour protester contre le rassemblement néo-nazi.

La police attendait environ 1.000 manifestants d’extrême-droite, et quelques 10 000 contre-manifestants – parmi eux, environ 4.000 manifestants des milieux d’extrême-gauche venus de toute l’Allemagne qui pourraient potentiellement avoir recours à la violence.

Plus tôt dans la journée, plusieurs centaines de manifestants de gauche ont tenté de briser une barricade de la rue, incitant la police à utiliser un vaporisateur de poivre et en faisant plusieurs blessés.

Samedi la manifestation anti-nazi a été organisée par le ministre de l’intégration dans l’Etat de Rhénanie du Nord-Westphalie, Guntram Schneider.

Le samedi, Schneider a décrit l’afflux annuel de néo-nazis à Dortmund – organiser une manifestation qui chaque année autour de la Journée mondiale de la paix – comme inacceptable. La ville est le berceau d’une extrême-droite de plus en plus forte depuis quelques années.

En 2009, les membres de la foule d’extrême-droite avaient tendu une embuscade à une manifestation des syndicats à Dortmund lors du 1er mai en Allemagne.

Presse bourgeoise – The Local, 03/09/2011

Traduit de l’anglais par Le Chat Noir Emeutier, 03/09/2011

Polizisten nehmen einen Teilnehmer einer Sitzblockade gegen den Aufmarsch rechtsextremer Demonstranten in Dortmund fest. @ZeitOnline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s